L
L
L
L
L
L


L
Cantique de l'Olivier Franc
Bible et +
L
L
L
L
L
L
L
L
L
L
Dérives
L
L
L
L

Cantique de l'Olivier Franc

.Histoire, Présent et Avenir du  Peuple de Dieu.

  

Prophéties Page 2

Le Mariage selon la bible et la Sainte Cène


Pierre Desbordes


La Sainte Cène est un mystère un « sod », qui brille comme un diamant aux mille facettes.


Mais le mot « mystère » ne reflète pas correctement ce que le mot hébreu « sod » exprime réellement.

Un « Sod » est un « Un conseil secret » UNE SORTE DE CHARADE  composée d'éléments, comme du pain et du vin. Conseil secret ou charade et qui ne peut être découvert qu'avec le regard de l'Esprit.


Amos 3:7  Car le Seigneur, l'Eternel, ne fait rien Sans avoir révélé  son secret (sod) à ses serviteurs les prophètes.


Colossiens 1:26  le mystère caché de tout temps dans tous les âges, mais révélé maintenant à ses saints,


Il a donc un Mystère « Un Conseil secrets » révélé, dans la Sainte Cène ! Un Conseil secrets qui nous conduit, de la 1ere Pâque à la venue de Jésus, puis à la croix, jusqu'aux noces de l'agneau.

(Mathieu 26 :26,   Luc 22:19,   1 Corinthiens 11:24)


ET LA CLEF DU  CE « CONSEIL SECRET » C'EST LA COMPARAISON DE LA SAINTE CENE AVEC LA CEREMONIE DU MARIAGE JUIF, TELLE QU'ELLE ETAIT PRATIQUEE AU TEMPS DE YESHOUA (Jésus)


Le Mariage Juif au temps de Yeshoua (Jésus)


Une cérémonie très codifiée en quatre temps, qui visualisent l'image prophétique de l'Alliance de Christ et des enfants de Dieu qui forment la Qéhila (l'assemblée), que les grecs ont nommé l'Eglise qui est son épouse !


- Une image qui visualise la circoncision physique « Brit milah » littéralement « coupure de l'Alliance » qui forme un petit rond (comme une alliance) quand on coupe l'extrémité du prépuce.


- Et la circoncision du cœur  symbolisé également par la sainte cène.


Une image prophétique cachée dans la Sainte Cène


Matthieu 22:2  Le royaume des cieux est semblable à un roi qui fit des noces pour son fils.


Premièrement : le contrat de mariage


Le Jeune homme quittait la maison de son père et devait se présenter au domicile de sa future fiancée avec quatre choses bien précises :


A)   Une forte somme d'argent pour racheter sa fiancée. (Le droit de rachat) d'une terre, jeune fille etc. (Jésus-Christ a payé de Sa vie et de Son sang le rachat de Sa Fiancée).

    Yeshoua Ha Mashiah (Jésus-Christ) a véritablement payé le prix de votre rançon, sur la croix ! Il a payé de Sa vie et de Son sang le rachat de Sa Fiancée. C'est pourquoi Il est le rédempteur : ce terme peut se traduire par « Le racheteur ».


1 Corinthiens 7:23  Vous avez été rachetés à un grand prix..


Le pain de la Sainte Cène (la Saint communion) représente le Corps de Christ qui c'est livré en rançon pour notre rachat.

On remarquera que les massoth (pain juif non levé) sont zébrés de griffures et transpercés de multiples petits trous qui symbolisent le Corps de Christ cruellement flagellé et percé de clous.

Nous brisons le pain une première fois en le partageant ce qui symbolise l'universalité du péché qui causa la crucifixion de Yeshoua. Puis nous le brisons une seconde fois en le mastiquant, ce qui devrait nous faire comprendre que c'est nous même, personnellement et individuellement qui avons crucifié Yeshoua (Jésus) et non les Juifs ou les romains… 

C'est pour cela que Yeshoua a prié son Père sur la croix en disant « pardonne leur car il ne savent pas ce qu'ils font. »

Enfin nous l'ingérons dans un esprit de contrition, pour monter que nous acceptons cette culpabilité difficile à avaler.


B) Un projet de contrat de mariage « le ketubah » était rédigé. 

Ce contrat fixait de manière claire, les obligations du fiancé envers sa future épouse, vêtements et droit conjugaux compris, ainsi que le prix de rachat versé au père de la jeune fille. Ce contrat rédigé en un seul exemplaire était remit par le fiancé à la jeune fille, qui en devenait dépositaire et bénéficiaire durant sa toute vie, puis héritière de tous les biens stipulés dans le contrat à la mort de son mari. (Première trace de cette tradition dans Exode 21 : v 10 et 11)

 

Ce document c'est l'Evangile de Christ, un contrat en un seul exemplaire signé du sang de Yeshoua


Ce que nous pouvons interpréter comme la preuve d'Amour la plus absolue de la part du Seigneur. Un seul contrat dont les enfants de Dieu sont les bénéficiaires et héritiers, sans autre obligation que celle de la fidélité. En d'autres termes personne ne peut rien ajouter à la grâce de Dieu !


C)   Le jeune homme apportait aussi une outre de vin. 


La jeune fille était libre d'accorder ou non son consentement. (La bible n'autorise pas de mariage forcé !)


La jeune fille donnait son consentement, en buvant la coupe de vin que lui tendait son fiancé.


Matthieu 26:27  Ayant aussi pris la coupe (de vin) et rendu grâces, il la leur donna, en disant: Buvez-en tous…  


Luc 22:20  De même, après avoir soupé, il leur donna la coupe, en disant : Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous.

    

Les fiancés étaient alors liés par des voeux, mais sans pouvoir cohabiter.


Jean 16 :16  Encore un peu de temps et vous ne me verrez plus; et de nouveau, un peu après, vous me verrez, parce que je m'en vais au Père.


Lorsque nous buvons le vin de la Sainte Cène, entre toutes les significations habituelles relatives au sang de Yeshoua, nous commémorons par cette action individuelle en souvenir de notre acceptation personnelle de la Nouvelle Alliance.

  

  1. Le jeune homme donnait ensuite des cadeaux à sa fiancée. (LE TOUT EN PRESENCE DE DEUX TEMOINS)


  (Nous retrouvons deux témoins en Apocalypse 11 :3)


Ephésiens 1 : 13 à 14   En lui vous êtes aussi, après avoir entendu la parole de la vérité, l'Évangile de votre salut, et avoir cru en lui, vous avez été scellés du Saint-Esprit qui avait été promis;  Lequel est un gage de notre héritage, pour la rédemption de ceux qu'il s'est acquis, à la louange de sa gloire.


Les cadeaux


Ephésiens 1 : 13 à 14  vous avez été scellés du Saint-Esprit qui avait été promis;  Lequel est un gage de notre héritage, ….. 

Vous avez  reçu un Esprit d'adoption. Romains 8:15 

L'enseignement que vous avez reçu.  Romains 16:17 

Dieu  nous a donné la vie éternelle.1 Jean 5:11 

Dieu nous a donné un esprit de force, d'amour et de sagesse. 2 Timothée 1:7 

Une consolation éternelle et une bonne espérance. 2 Thessaloniciens 2:16 

....................................................................


Puis le jeune homme repartait dans son village, construire une maison pour l'accueil de sa  fiancée.

(Le plus souvent une extension de la maison de son père)


Christ est retourné au ciel  (40 JOURS Après la Pâque)  Préparer notre maison. Marc 2:20  Les jours viendront où l'époux leur sera enlevé


Secondement : La construction de la maison


  

  1. Le fiancé retournait chez lui, construire sa propre maison pour l'accueil de sa fiancée.


Jean 14 : 2  Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père ; si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place.

  

  1. Pendant ce temps, La fiancée se préparait de son côté à sa future vie d'épouse et au retour de son fiancé. Les vierges sages attendaient chaque jour leur fiancé.  Il est donc sage d'attendre chaque jour le retour de Christ !


Qu'a dit Yeshoua (Jésus) juste après la Sainte Cène ?

Matthieu 26:29  Je vous le dis, je ne boirai  plus désormais de ce fruit de la vigne, jusqu'au jour où j'en boirai du nouveau avec vous dans le royaume de mon Père.

  

  1. Seul le Père du fiancé pouvait fixer la date de ce retour, car il fallait qu'il soit satisfait des préparatifs réalisés par son fils pour sa fiancée.


Matthieu 24 :36  Pour ce qui est du jour et de l'heure, personne ne le sait, pas même les anges du ciel, mais mon Père seul.

     


Troisièmement le bain rituel du Mikvé


Puis la fiancée devait passer par un bain rituel, (de préférence avec de l'eau de pluie venue du ciel)  symbolisant la mort à son ancienne vie et son passage à une Alliance Nouvelle avec son époux. 


LE BAPTEME CHRETIEN REPRESENTE CE CHANGEMENT DE VIE ET D'ALLIANCE

Pour qu'une femme juive puisse avoir des relations sexuelles avec son mari, elle doit se tremper dans un bain rituel « Le mikvé » qui est un bain rituel nécessaire aux rites de pureté.


L'immersion totale du corps dans l'eau du mikvé faisait et fait encore partie du processus de conversion au judaïsme. Il faut bien comprendre qu'Aller prendre un bain dans un mikvé n'est aucunement une question de propreté ni d'hygiène. C'est une question de vie car on peut avoir un corps parfaitement propre  et être quand même parfaitement impur aux yeux de Dieu (le mot « tamé » « impur » Amos 7:17, Romains 14:14 )


- Prendre un bain de mikvé ou être baptisé ne consiste pas dans un lavage, mais dans un engagement.


Actes 2:38  Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au  nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit.

Quatrièmement : Le mariage proprement dit

  

  1. Le retour du fiancé se faisait en général dans la nuitau son du schofar. (Trompette en corne de bélier) 


1 Thessaloniciens 5 :2  Car vous savez  bien  vous-mêmes  que le jour  du Seigneur  viendra  comme un voleur dans la nuit.


Oui comme un voleur dans la nuit, MAIS ! Toute ma vie j'ai entendu des ecclésiastiques dire que personne ne peut déterminer le jour et l'heure ce qui est bibliquement exact ?

Sauf que deux versets plus loin la parole de Dieu nous affirme ceci : 1 Thessaloniciens 5:4  Mais vous, frères, vous n'êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur

Ni le jour, ni l'heure où l'époux paraîtra seront impossibles à déterminer, mais pas forcement la semaine le mois ou l'année.   Que ceux qui ont des oreilles pour entendre entendent !


1 Thessaloniciens 4:16 à 18 Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d'un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur.


La grande question a vous poser est donc la suivante : êtes vous dans les ténèbres ou bien éclairé a ce sujet ?


Enfin Il faut savoir en effet que l'expression : Matthieu 24:36 Pour ce qui est du jour et de l'heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul, est une expression idiomatique courante de l'hébreu, pour désigner le jour de la Fête des Trompettes, appelée aujourd'hui "Rosh Hashanah," Effectivement, personne ne sait de quel Rosh Hashanah il s'agit, mais c'est une indication supplémentaire.


  

  1. Le jeune homme emmenait sa fiancée dans sa maison où leur union était  alors consommée.


Marc 14 :15  Et il vous montrera une grande chambre haute, meublée et toute prête : c'est là que vous nous préparerez la Pâque.


Il faut savoir qu'après leur mariage, l'époux et l'épouse devaient passer sept jours seuls pour consommer leur union dans la chambre nuptiale. (Le Seigneur et Son Epouse, l'Église, doivent également passer sept ans ensemble pour finaliser leur union.


Le Rosh Hashanah est aussi connu comme le « jour de la dissimulation ». En effet, pendant les sept années de la Tribulation, que Dieu le Père enverra sur un monde rebelle et incrédule, l'Église sera "dissimulée" dans la chambre nuptiale avec son Époux. C'est encore une indication du fait que l'Enlèvement doit précéder la Tribulation.

  

  1. Puis une grande fête de sept jours réjouissait tous les invités.             


Apocalypse 19 :7  Réjouissons-nous, et faisons éclater notre joie, et donnons-lui gloire; car les noces de l'Agneau sont venues, et son épouse s'est parée.



Voici donc la merveilleuse promesse de Jésus-Christ à l'Eglise


Marc 14 :25  Je vous le dis  en vérité, je ne boirai plus jamais du fruit de la vigne, jusqu'au  jour  où je le boirai nouveau dans le royaume de Dieu.


A ce stade le mariage était et sera consommé et effectif aux yeux de tous


Les époux ne forment plus qu'une seule chair.


Genèse 2:24  C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair.


1 Jean 3:2  Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté ; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous  serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est.


Quand les "sept jours" (ou sept années) seront terminés, nous retournerons avec Yeshoua (Jésus) sur la terre, pour célébrer avec Lui le Yom Kippur et la Fête des Tabernacles.

...........................................................................................................................................................................


Aussi,  lorsque nous partageons la Ste Cène


Ce repas nous rappelle le parcours prophétique du salut en Jésus-Christ et de la Nouvelle Alliance


Le pain (sans levain) est rompu : Pour nous rappeler : que le Corps de Christ  a été brisé pour nous !


(La coutume d'utiliser du pain levé vient du concile pré catholique de Nicée 325 et Laodicée 343 qui a interdit aux chrétiens romains de consommer du pain des juifs) 


La sainte Cène étant un « sod » (une sorte de charade) chaque éléments revêt un sens symbolique qu'il ne faudrait en aucun cas modifier sous peine de ne plus rien comprendre.


-Le pain sans levain est pur, comme le Corps de Christ.

-Il est strié comme le Corps de Christ flagellé

-Il est percé de petits trous comme le corps de Jésus sur la croix


- Nous le brisons avant de le partager, puis nous le mâchons avant de l'ingérer, ce qui symbolise que l'homme en est collectivement et individuellement coupable et donc responsable de la mort de Christ.

- mais que cette prise de conscience et cet engagement sont une nourriture spirituelle pour la foi.


- Que 1 Corinthiens 6:20  nous avons avez été rachetés à un grand prix.


- Que Esaïe 53:5 le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui. (Que nous sommes guéris)


La coupe : 


Nous rappelle : Que nous avons été racheté au prix  du sang précieux de Jésus-Christ ! (1 Pierre 1:19)


-  Notre acceptation volontaire de la Nouvelle Alliance !  CHRIST EST MON SAUVEUR !


-   Que nous devons attendre ACTIVEMENT le retour de notre Seigneur !  (Matthieu 26:29)


-  Elle nous rappelle : Que nous avons un avenir merveilleux ! AUPRES DU SEIGNEUR (1 Thessaloniciens 4:17)


- Et que notre maison c'est la Jérusalem Céleste ! (Hébreux 12:22)


Apocalypse 21:2  Et je vis descendre du ciel, d'auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s'est parée pour son époux.


Toute la bible est Prophétie



  

Les Fêtes de YHWH (l'Éternel) et leurs significations prophétiques


Le chapitre 23 du Livre du Lévitique présente l'ensemble des sept Fêtes solennelles que devait observer le peuple d'Israël, selon l'ordre donné par l'Éternel à Moïse.

Chacune des Fêtes d'Israël, qui n'était que l'ombre des choses à venir, représente un signe édifiant  et prophétique concernant la vie et le ministère du Seigneur Jésus-Christ.

Ces fêtes d'Israël sont des signes prophétiques et des avertissements qui s'appliquent aussi à l'Église, qui est le Corps de Christ. 

Elle doivent donc être étudiées car tout le plan de Dieu pour Israël, l'Eglise et pour l'humanité y est, révélé par la nature symbolique et le calendrier de ces sept Fêtes de l'Éternel. 


Voici la liste de ces Fêtes et leurs différentes dates

   

-La Fête de la Pâque : le 14 du mois de Nisan. Première pleine lune de printemps.

-La Fête des Pains sans Levain : du 15 au 22 du même mois de Nisan.

-La Fête des Prémices : le premier jour de la semaine qui suit le sabbat de la Pâque du mois de Nisan. Cela pouvait être le 16 du mois, si le 15 était un sabbat. Sinon, il fallait attendre le premier jour de la semaine qui suivait le premier sabbat de la Pâque.                  

-La Fête de Pentecôte : le 6 du mois de Sivan. 

-La Fête des Trompettes : le premier du mois de Tishri.  

-La Fête des Expiations : le 10 du mois de Tishri.  

-La Fête des Tabernacles : le 15 du mois de Tishri.   

                                                                                

Les Fêtes du Printemps :


Pessah  (Fête de la Pâque - Lévitique 23:5) L'année religieuse Juive commence ce jour-là. Jour qui commémore le sacrifice de l'agneau pascal, au pays d'Égypte. Sacrifice d'un agneau qui marqua la délivrance finale de l'esclavage du peuple d'Israël.

Le sang de l'agneau appliqué sur les montants et le linteau des portes de chaque maison était un signe visible par l'ange destructeur lequel voyant le sang de l'agneau, passait au-dessus de la maison, sans en frapper ses occupants.

 

Cette fête représente la mise à mort du Seigneur Jésus-Christ, crucifié le jour de la Pâque. Son sang servira de signe et de salut pour tous ceux qui mettent leur foi en lui. Christ l'Agneau de Dieu nous a rachetés de la servitude de la mort et du péché et du diable. Notre "maison" (notre corps)  est depuis marquée du sang de l'Agneau, ce précieux sang qui nous a rachetés. La Pâque des hébreux représentait en devenir la mort de l'agneau de Dieu qui est Jésus-Christ.


Chag HaMotzi (Fête des Pains sans Levain - Lévitique 23: 6). Cette Fête s'observait dès le lendemain de la Pâque, le quinzième jour du mois  de  Nisan, et durait sept jours, du 15 au 21 du mois de Nisan. Le quinzième jour de Nisan, c'est-à-dire le premier jour de la Fête, était chômé.  Pendant cette Fête, les Israélites devaient manger du pain sans levain.  Le levain représente le péché.  

Manger pendant sept jours des pains sans levain représentait la marche dans la sainteté. On devait aussi nettoyer complètement les maisons de toute trace de levain. 

Les Israélites ont franchi à sec la Mer Rouge pendant la Fête des Pains sans levain

Signification spirituelle pour l'Église :

Chaque pain sans levain (matzah) était strié (comme flagellé) et  percé de petits trous. Ce qui évoque le corps de Jésus martyrisé.

La coutume Juive était d'enterrer, en cachant sous la mappe de la table du seder (repas)  et le  second des trois pains sans levain, puis de le de "ressusciter" a la fin du repas.

Ce pain caché est appelé l'aphikomen mot qui signifie : il est venue ! Ce pain caché représente Jésus mis au tombeau. Ceci représente l'ensevelissement de Jésus-Christ.

Son corps pur et sans péché (sans levain) fut flagellé et percé sur la croix, et Il mourut  par amour pour nous. De son véritable nom Yeshoua (Jésus) est aussi le "Pain de Vie" descendu du Ciel. 

Il est né à Bethléem, qui signifie en Hébreu "la maison du pain." Jésus a été enseveli le soir de Sa mort, c'est-à-dire, au début du lendemain du jour de la Pâque.

Si le jour de la Pâque était un mercredi (ce jour avait commencé dès le mardi soir), le quinzième jour du mois de Nisan commençait dès le mercredi soir. C'était un jour chômé, comme un sabbat. Cette Fête représente notre ensevelissement en Jésus-Christ.


Yom Habikkurim (Fête des Prémices - Lévitique 23:11). Cette Fête s'observait le premier jour de la semaine suivant le sabbat de la Pâque, c'est-à-dire le premier sabbat suivant le jour de la Pâque.  Ce jour-là, les prémices des productions du pays étaient présentées à l'Éternel, pour le remercier et lui rendre grâce de la fertilité qu'Il accordait à Son peuple.

Jésus est ressuscité le premier jour de la semaine (le dimanche). Il est le "Prémices" de la résurrection des morts.

La Fête des Pains sans Levain ayant commencé dès le mercredi soir, le jeudi étant chômé (premier jour de la Fête des Pains sans Levain), le vendredi était un jour normal de travail. 

Le vendredi était un jour normal de travail. C'est pourquoi les femmes ont dû préparer les aromates pour embaumer le corps de Jésus ce jour là. Le lendemain étant un jour de sabbat ordinaire (le premier sabbat après la Pâque), elles se sont reposées, pour aller au tombeau le matin du premier jour de la semaine. Mais ce premier jour de la semaine (un dimanche) avait commencé la veille au soir, au coucher du soleil avec la fin du shabbat. 

Jésus était donc déjà ressuscité le "matin du premier jour de la semaine," le dimanche au matin, quand les femmes sont venues au tombeau. Pour respecter les "trois jours et les trois nuits" au tombeau, le Seigneur a donc dû ressusciter dès ce que nous appelons le samedi en fin de journée juste après le couché du soleil et que les juifs appellent premier jour de la semaine.

Les Évangiles disent : Marc 16:9 Jésus, étant ressuscité le matin du premier jour de la semaine. Cela ne signifie pas nécessairement qu'Il soit  ressuscité le dimanche matin du premier jour de la semaine, mais peut-être ce que nous appelons le samedi soir, mais après le couché du soleil.


Cette Fête des Prémices représente la résurrection de christ mais aussi notre propre résurrection en Jésus-Christ.


Ces trois premières Fêtes du Printemps représentent donc les trois étapes initiales de notre salut en Jésus-Christ : notre mort, notre ensevelissement  et notre résurrection en Christ.

Ces trois étapes sont aussi représentées par le baptême d'eau par immersion : nous sommes "plongés" dans la mort de Christ, "ensevelis" sous l'eau, et "ressuscités" à une vie nouvelle par notre sortie de l'eau. Le baptême chrétien ne peut donc être pratiqué que par une immersion complète, seule à même de représenter correctement et complètement notre mort, notre ensevelissement et notre résurrection en Jésus-Christ.


Shavu'ot (Fête de Pentecôte - Lévitique 23:16). Cette Fête s'observait "le lendemain du septième sabbat après le sabbat qui suit la Fête des Prémices", soit le cinquantième jour suivant.  C'est aussi le jour où les Juifs commémorent le don de la Torah à Moïse par YHWH (l'Eternel), sur le Mont Sinaï. 

La Torah de Moïse et la loi sont écrites sur des tables de pierre alors que l'Esprit Saint de la parole de Dieu et la loi sont écrites dans le Corps de chair de Yeshoua Ha Mashiah (Jésus-Christ) qui est la parole de Dieu elle-même faite chair.

On peut remarquer que le jour où Moïse descendit du Mont Sinaï avec les Tables de la Loi, "environ trois mille hommes" moururent à cause de l'idolâtrie du peuple (Exode 32 : 28). 

En revanche, le jour de la Pentecôte, à la suite de la prédication de Pierre, "environ trois mille âmes" se convertirent à Christ (Actes 2 : 41) ! 2 Corinthiens 3:6  la lettre tue, mais l'esprit vivifie.

C'est ce jour même de la Fête de Shavu'ot Pentecôte que le Saint-Esprit fut répandu sur l'Eglise, marquant ainsi  le début du temps de la grâce, qui doit durer jusqu'au retour du Seigneur. 


Deux pains tressés, cuits avec du levain, devaient être offerts lors de cette Fête.

Ces deux pains représentent la « qéhila » qui se traduit en français par « rassemblement » mot qui peut se traduire également par « église ». Les premiers chrétiens de l'église de Jérusalem se réunissaient donc à la qéhila composée de Juifs et de « Gentils » (traduction anciens païens) convertis et unis dans le même Corps et que les deux pains représentent.


Ces quatre premières Fêtes du Printemps se sont déjà accomplies

dans la vie et le ministère du Seigneur Yeshoua (Jésus)


En revanche les trois Fêtes de l'automne sont encore à venir, dans leur accomplissement

prophétique pour Christ et pour l'Église.


Nous sommes donc toujours sous le régime de Shavu'ot, (de Pentecôte) ou encore le temps de la grâce et du Saint-Esprit.


Les Fêtes de l'automne : Ces trois Fêtes se célébraient en automne, en septembre octobre.


Yom Teru'ah (Fête des Trompettes - Lévitique 23:24).  Cette Fête devait se célébrer le premier jour du mois de Tishri.    

L'intervalle d'environ quatre mois entre la Fête de Pentecôte et la Fête des Trompettes représente prophétiquement le temps de la grâce et l'intervalle missionnaire de l'Église.                 

C'est un temps de sécheresse en Israël : Jean 12:40  Il (Dieu) a aveuglé leurs yeux ; et il a endurci leur coeur, De peur qu'ils ne voient  des yeux, Qu'ils ne comprennent du coeur, Qu'ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse.


Dieu a donc endurci momentanément le coeur des juifs pour laisser le temps aux païens de se convertir ce qui correspond au temps de l'évangélisation, du mûrissement des récoltes et de la moisson.

Le dernier mois de l'été est le mois d'Elul. Au cours de ce mois, chaque jour, retentissait un seul son du schofar (la corne de bélier), pour préparer le peuple aux trois prochaines fêtes de l'automne. Mais, le premier jour du mois de Tishri, qui marquait le début de la Fête des Trompettes, le schofar retentissait 100 fois, pour rassembler les fidèles et les convoquer au Temple.

Tous devaient alors abandonner les travaux de la moisson pour se rendre à la Fête. Ce jour marque aussi le premier jour de l'année civile Juive, ou Rosh Hashanah.


En 1 Corinthiens 15: 51-53, Paul parle du son de la trompette de Dieu, qui doit réveiller les morts et marquer le jour de l'Enlèvement de l'Église. Les Chrétiens cesseront alors de moissonner (évangéliser) pour partir à la rencontre du Seigneur dans les airs.             

Ce jour symbolise la résurrection de tous ceux qui sont "morts en Christ," et le "changement en un clin d'œil" de tous ceux qui seront vivants, le jour de l'enlèvement.                                       

Selon la tradition Juive, ce jour sera celui du Jour du Jugement, où le Créateur jugera tous les habitants de la terre. Ce jour était aussi considéré comme étant celui du commencement de la création.

Les quatre premières étapes prophétiques du ministère de Jésus correspondent donc aux quatre premières Fêtes du printemps.

Ce qui nous permet d'imaginer que les trois dernières étapes de son ministère inaugureront elles aussi les trois dernières Fêtes de l'automne.

Si cette constance entre les fêtes de l'Eternel et les événements se confirme, l'enlèvement de l'Église, qui sera aussi le jour de la résurrection des morts en Jésus-Christ, devrait se produire à l'occasion d'une prochaine Fête des Trompettes.


Yom Kippur (Fête des Expiations - Lévitique 23:27). Cette Fête devait se célébrer le dixième jour du mois de Tishri.  C'est le jour le plus saint de l'année religieuse du peuple Juif.

Ce jour était précédé, de la Fête des Trompettes et de la préparation au Yom Kippur qui allait suivre. Des jours d'examen de soi, de repentance, de réconciliation remise en ordre devant l'Éternel. Les Juifs devaient "affliger leur âme" le jour du Yom Kippur. Ils ne devaient rien manger ni boire pendant 24 heures. 

C'était le jour du Yom Kippur, une seule fois par an, que le Souverain Sacrificateur avait le droit d'entrer dans le Lieu Très Saint, avec le sang des agneaux et des boucs, pour faire l'expiation pour lui-même et pour le peuple. 

Le Souverain Sacrificateur commençait par sacrifier un taureau pour lui-même. Puis il sacrifiait un bouc "pour le Seigneur," et entrait dans le Lieu Très Saint pour répandre le sang sur le propitiatoire. Il plaçait ensuite les péchés du peuple sur un  autre bouc, le "bouc pour Azazel," qui était ensuite chassé dans le désert (Lévitique 16). Azazel représente Satan, qui sera lié pour mille ans pendant le Millénium. Cette Fête symbolisait donc la réconciliation des Israélites avec Dieu.

Cette Fête s'accomplira prophétiquement lors du retour du Seigneur Yeshoua (Jésus) sur la terre, au moment de la bataille d'Harmaguédon. Ce retour se fera probablement un jour de Yom Kippur, la septième année après la Fête des Trompettes qui suivra l'enlèvement de l'Église.


Ce jour sera celui de la reconnaissance de Yeshoua Ha Mashiah (Jésus-Christ), par tous les survivants du peuple Juif

 

Ce sera le jour de la conversion générale d'Israël à Jésus-Christ.


Romains 11:26  Et ainsi tout Israël sera  sauvé, selon qu'il est écrit : Le libérateur viendra de Sion, Et il détournera de Jacob les impiétés;


Sukkot (Fête des Tabernacles - Lévitique 23:34). Cette Fête commençait le quinzième jour du mois de Tishri, et durait sept jours.

Le 22em jour du mois, était aussi un jour saint supplémentaire distinct et qui constituait le "dernier et huitième grand jour de la Fête.

De même que la Pâque inaugurait les Fêtes du printemps, et était suivie par les sept jours de la Fête des Pains sans Levain, ainsi, la dernière des Fêtes de l'Éternel comprenait les sept jours de la Fête des Tabernacles, suivis d'un huitième jour distinct, le "dernier grand jour de la Fête." Ce grand jour final marque la consommation finale des Fêtes de l'Éternel et du  cycle religieux.

La Fête des Tabernacles célèbre le fait que Dieu avait pourvu des abris pour Son peuple pendant la traversée du désert, après la sortie d'Égypte. 

Cette Fête aura son plein accomplissement prophétique quand le Seigneur reviendra avec Son Église "tabernacle," habiter au milieu de Son peuple, après Son retour sur la terre, pour y instaurer Son Royaume millénaire.

Son grand Tabernacle sera situé à Jérusalem, qui sera le centre du monde futur. Chaque année, les nations du monde entier monteront à Jérusalem pour la Fête des Tabernacles (Zacharie 14:16-17).  Cette Fête des Tabernacles de la septième année après le début de la Tribulation marquera donc l'inauguration officielle du Millénium.


Le "dernier grand jour de la Fête," le huitième jour, représente ce qui se passera à la fin du Millénium, au moment du Jugement dernier, celui du "Grand Trône Blanc," qui précède la nouvelle création, le nouveau ciel et la nouvelle terre, sur laquelle descendra la Nouvelle Jérusalem.  La mort ne sera plus.

L'histoire de cette vieille terre se terminera, et commencera l'éternité ou l'absence de temps sous les nouveaux cieux dans la présence du Seigneur.

Nous pouvons donc constater que ce cycle des sept Fêtes de l'Éternel données au peuple Juif revêt une signification prophétique pour l'Église et pour l'avenir du monde entier.

Les Chrétiens qui désirent célébrer et surtout expliquer ces fêtes, peuvent le faire librement, en tant que commémorations prophétiques éclairées du Saint-Esprit. D'une part pour reconnaître la suprématie du calendrier de Dieu, et d'autre part pour comprendre le sens spirituel de ces Fêtes, prophétiques qui sont la boussole oubliée de l'Eglise. Attention il ne s'agit aucunement dans cette méditation de judaïser, mais de rappeler que l'olivier franc de romains 11 a une sève nourricière indispensable a tous les amoureux de la parole de Dieu. En effet comme nous l'avons constaté de manière très superficielle,chaque Fête révélait un des aspect essentiel du caractère de Dieu, et préfigurait un aspect capital de la vie et du ministère du Messie, Jésus-Christ notre Seigneur.

Il ne s'agit certainement pas pour nous de surveiller de loin l'arrivée de la prochaine Fête des Trompettes, pour nous préparer au dernier moment disons à la sauvette. Il s'agit de mener une vie qui soit en permanence à la gloire du Seigneur, comme si chaque jour de notre vie devait être celui de l'Enlèvement ! Chaque jour doit être pour nous un grand jour de Fête pour l'Éternel !

Alors, quand la dernière trompette retentira, nous bénéficierons pleinement de la grâce de Dieu pour partir à la rencontre du Seigneur.


Nous pouvons à présent développer la suite du présent article


La Fête des Trompettes et l'Enlèvement


Nous développerons deux thèmes : La signification profonde de la Fête des Trompettes dans le Judaïsme, son application à l'Enlèvement de l'Église, et les signes célestes annoncés par le Seigneur, devant précéder immédiatement son retour sur la terre.   Enfin l'étude de ces signes et de ces fêtes par rapport à notre époque, à la lumière de découvertes les plus récentes.


La Fête des Trompettes et son application à l'Enlèvement de l'Eglise.

La Fête des Trompettes (Yom Teruah) est la première des trois fêtes de l'automne, dans le calendrier religieux Juif. De même que les quatre fêtes du printemps ont correspondu à la première venue de Jésus, les trois fêtes de l'automne devraient logiquement correspondre à sa seconde venue.


Une longue période entre les deux :

Ces deux séries de fêtes sont toujours séparées par une longue période de quatre à cinq mois. Période qui correspond prophétiquement au temps de l'Église ; le temps de la grâce.

C'est le temps du mûrissement de la récolte (la sanctification) et de la moisson (l'évangélisation). C'est aussi un temps de grande sécheresse en Israël.

La Fête des Trompettes est la seule à être célébrée un jour de nouvelle lune. Elle doit se célébrer sur deux jours, qui forment une seule " longue journée.  Elle était connue comme la fête "dont on ne connaissait jamais ni le jour ni l'heure." 

Une evocation de Matthieu 25:13  Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure.

Dès que le premier croissant de lune était observé par deux témoins chargés de cette mission, on sonnait cent coups de trompette : 11 séries de neuf coups brefs, suivies d'un son puissant et prolongé, celui de la "dernière trompette." C'est de cette "dernière trompette" dont parle l'apôtre Paul dans 1 Corinthiens 15:51-53.  Il ne s'agit pas de la dernière des sept trompettes de l'Apocalypse, dont Paul ne connaissait pas l'existence au moment où il a écrit aux Corinthiens.

Cet ordre précis de différents sons, brefs et long, indiquait également au peuple Hébreu, dans le désert, qu'il devait se préparer à décamper, pour se diriger vers un nouveau lieu de repos.


Quelle est la signification de la Fête des Trompettes chez les Juifs ? 

Le son de la trompette, ou plutôt du schofar (corne de bélier), est tout d'abord destiné à rappeler aux Juifs que le Dieu d'Israël est un Dieu de Miséricorde, mais aussi un Dieu de jugement.

Le son de la trompette est un appel à la repentance, tout en rappelant à Dieu Sa Miséricorde pour ceux qui se repentent. C'est aussi l'annonce du jugement pour ceux qui refusent de se repentir. Les plus grands jugements divins doivent se manifester à partir de ce jour. C'est donc à la fois l'annonce de la résurrection et de l'enlèvement des justes, et du jugement des injustes lors de la Tribulation.

La corne de bélier rappelle aussi la Miséricorde divine, lors du sacrifice d'Abraham, qui a pu remplacer sur l'autel son fils Isaac par un bélier fourni par l'Éternel.


Dans le Judaïsme, la Fête des Trompettes évoque encore plusieurs choses :

Traditionnellement, le jour de la Fête des Trompettes commémore la création d'Adam, au sixième jour de la création, immédiatement avant le repos divin du sabbat. 

Pour nous, il représente le jour béni où notre corps sera ressuscité ou changé en un clin d'œil, avant l'enlèvement de l'Eglise, qui précède les sept années des noces de l'Agneau dans le Ciel, avant le grand Sabbat de la terre que représente le Millénium. Nos corps corrompus hérités du premier Adam seront changés en corps immortels glorifiés et sans péché.


Ce jour marque aussi le premier jour de l'année civile Juive, ou Rosh Hashanah. Le jour de la Fête des Trompettes est aussi le jour anniversaire de la naissance de Noé.  Noé et son arche qui est sont des figures de l'enlèvement de l'Eglise (Genèse 7:6 et 8:13). C'est aussi  le jour où il ôta la couverture de l'arche, quand la terre eut séché. Ce jour annonce aussi le jour du jugement divin et celui de la résurrection des morts (Jérémie 30:6-7. Sophonie 1:14-16).  Il s'agit du grand Jour de l'Éternel. 

Ce jour annonce la "tribulation de Jacob," qui se produira lors de la Grande Tribulation, quand l'Antéchrist persécutera à mort les Juifs qui auront refusé de l'adorer comme Dieu. Mais Jacob sera finalement délivré de cette tribulation par le Messie, au moment de Son retour glorieux sur la terre. 

Ce jour de la Fête des Trompettes est celui du rassemblement des élus de Dieu (Nombres 29:1-6). 

Le schofar était toujours utilisé pour rassembler le peuple, et tout particulièrement pour rassembler les troupes, ou pour "lever le camp."  (Voir 1 Thessaloniciens 4:16 : « Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d'un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement ».


En ce jour du Yom Teruah, des "livres sont ouverts dans les cieux." Pendant dix jours, jusqu'à la Fête du Yom Kippur, chacun est appelé à s'examiner devant le Seigneur, à se repentir, et à mettre sa vie en ordre, avant le grand jour du Yom Kippur, jour de la rédemption d'Israël. Car c'est en ce jour du Yom Kippur que les livres sont fermés, et qu'est prononcée la sentence divine. Le Seigneur veut toujours avertir les pécheurs avant de prononcer Ses jugements. Ceux qui se repentent échappent à Son jugement.

Rappelons que le jour du Yom Kippur est celui qui devrait voir le retour du Seigneur sur la terre avec l'Église. Tous les Juifs rescapés de la Grande Tribulation reconnaîtront alors "Celui qu'ils ont percé," et ils se convertiront à Jésus leur Messie (Romains 11:12).

Il est intéressant de savoir que, dans la tradition juive, quand Moïse descendit pour la deuxième fois du Mont Sinaï, avec les Tables de la Loi, ce fut le jour du Yom Kippur. 

C'est donc peut-être en cette même Fête du Yom Kippur que Jésus doit revenir pour la deuxième fois sur la terre. Plus tard, quand Moïse assembla et consacra le Tabernacle, ce fut le premier jour du premier mois (Exode 40:1). C'est ce premier jour du premier mois (mois de Nisan) qui marque le début de l'année religieuse.

Ézéchiel reçoit la vision du Temple du Millénium le jour du Yom Kippur, le dixième jour du premier mois (Ézéchiel 40:1).

En revanche, quand Salomon a consacré le Temple de Jérusalem, ce fut le jour de la Fête des Tabernacles, figure du Millénium (2 Chroniques 5:3). Les trompettes sont aussi sonnées pour annoncer le jour du mariage du Messie (Joël 2:15-16). C'est aussi en ce jour que l'Église ressuscitée sera unie pour toujours avec son Seigneur, quand Il viendra l'enlever de cette terre à Sa rencontre dans les airs, pour la conduire aux noces de l'Agneau.


A ce propos, il est bon de rappeler comment se déroulait le mariage Juif


-Le mariage était arrangé et approuvé par les parents, en particulier par le père. 

-Le fiancé devait se présenter au domicile de sa future fiancée avec trois choses : une forte somme d'argent, un projet de contrat de mariage, et une outre de vin. 

-Un prix était fixé pour "l'acquisition" de la mariée. Ce prix devait être payé par le fiancé. 

-La fiancée devait donner son consentement en buvant une coupe de vin que lui tendait son fiancé.

-Dès que l'accord était conclu, on versait du vin dans une coupe, pour sceller l'alliance. 

-Les fiançailles étaient alors conclues.    

-Les fiancés étaient légalement liés en tant que mari et femme, mais sans pouvoir encore cohabiter.

-Un document écrit était établi, le ketubah, qui fixait le "prix" de la fiancée, les promesses faites par le fiancé, et les droits de la fiancée. 

-Le fiancé donnait ensuite des cadeaux à sa fiancée.

-La fiancée devait passer par un bain rituel, ou "mikveh," symbolisant l'abandon de son ancienne vie et son passage à une vie nouvelle. 

-Le fiancé retournait dans la maison de son père, pour préparer une place à sa fiancée. Cette place était appelée la "chambre." 

-La fiancée se préparait de son côté à sa future vie d'épouse et de mère, et au retour de son fiancé. 

-Seul le père du fiancé pouvait fixer la date de ce retour, car il fallait qu'il soit entièrement satisfait des préparatifs faits par son fils pour sa fiancée.

-Le retour du fiancé se faisait en général la nuit, au son du shofar.  Il emmenait sa fiancée dans sa "chambre," où leur union était consommée. Puis une grande fête de sept jours réjouissait tous les invités.                                                                  

Il est facile de voir tous les merveilleux symboles qui se retrouvent dans les relations de Christ et de Son Épouse !

Les trompettes sont aussi sonnées pour annoncer le couronnement du Messie, du Roi d'Israël (Psaumes 47 et 98:6-9).  Le Seigneur est couronné comme Roi d'Israël et du monde. Sa souveraineté est alors affirmée. Il est intéressant de savoir que les rois d'Israël et de Juda étaient en général couronnés en ce jour de la Fête des Trompettes. C'est alors qu'ils étaient proclamés rois, qu'ils montaient publiquement sur le trône, qu'ils recevaient l'onction d'huile royale, et qu'ils étaient acclamés par tous leurs sujets, venus leur rendre allégeance.


Dans quel état spirituel se trouvera l'Église au moment de l'Enlèvement ?


Au moment de l'Enlèvement, l'Église fidèle sera prête ! Elle sera trouvée veillant et priant. Elle ne sera pas surprise comme par un voleur dans la nuit.


C'est l'Église morte qui sera surprise avec ses pasteurs qui déclament trop souvent 1 Thessaloniciens 5 :2 en oubliant volontairement d'annoncer 1 Thessaloniciens 5 :4 


Voici ce que dit Paul aux Thessaloniciens : 1 Thessaloniciens 5:1-9 Pour ce qui est des temps et des moments, vous n'avez pas besoin, frères, qu'on vous en écrive. Car vous savez bien vous-mêmes que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. Quand les hommes diront : Paix et sûreté ! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n'échapperont point. Mais vous, frères, vous n'êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur ; vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour. Nous ne sommes point de la nuit ni des ténèbres. Ne dormons donc point comme les autres, mais veillons et soyons sobres. Car ceux qui dorment, dorment la nuit et ceux qui s'enivrent, s'enivrent la nuit. Mais nous qui sommes du jour, soyons sobres, ayant revêtu la cuirasse de la foi et de la charité, et ayant pour casque l'espérance du salut. Car Dieu ne nous a pas destinés à la colère, mais à l'acquisition du salut par notre Seigneur Jésus-Christ" (1


Le texte grec pour : "Pour ce qui est des temps et des moments"  parle des « temps » et des saisons ce qui ne facilite pas la compréhension !

En réalité Paul faisait référence aux temps des convocations solennelles de l'Éternel, lors des Fêtes sacrées de l'Éternel. 

Paul dit que les Chrétiens qui vivent comme des enfants du jour et de la lumière ne seront pas surpris par ce jour !  Ce sont les Chrétiens de l'Église morte qui seront surpris, comme Jésus le dit, dans l'Apocalypse, à l'Église de Sardes : Apocalypse 3:1-3 Ecris à l'ange de l'Église de Sardes : Voici ce que dit celui qui a les sept esprits de Dieu et les sept étoiles : Je connais tes œuvres. Je sais que tu passes pour être vivant, et tu es mort. Sois vigilant, et affermis le reste qui est près de mourir ; car je n'ai pas trouvé tes œuvres parfaites devant mon Dieu. Rappelle-toi donc comment  tu as reçu et entendu, et garde, et repens-toi. Si tu ne veilles pas, je viendrai comme un voleur, et tu ne sauras pas à quelle heure je viendrai sur toi.


L'Église de Sardes est morte, et, si elle ne se repent pas, elle ne saura pas à quelle heure le Seigneur viendra.


Très important pour mieux comprendre le texte : Dans la tradition juive, le souverain sacrificateur et le capitaine des gardes du Temple étaient surnommés des "voleurs dans la nuit." En effet, les sacrificateurs qui veillaient constamment sur le feu sacré et sur l'entretien du chandelier ne devaient jamais s'endormir au cours de leur service.  Si le souverain sacrificateur ou le capitaine des gardes, au cours d'une visite inopinée, surprenaient un sacrificateur endormi, ils mettaient le feu à ses vêtements. Le fautif devait se débarrasser de ses vêtements enflammés, et s'enfuir honteux, "pour que la honte de sa nudité ne paraisse pas" (Apocalypse 3:18).                                                                                    

Il en résulte que l'Église sage et bien vivante, saura à quel moment le Seigneur reviendra, même si elle n'en peut connaître ni le jour ni l'heure ! 

Elle ne se laissera pas surprendre, parce qu'elle veille en permanence ! 


Le Seigneur Jésus a dit : Matthieu 24:45-51 Prenez garde à vous-mêmes, de crainte que vos cœurs ne s'appesantissent par les excès du manger et du boire, et par les soucis de la vie, et que ce jour ne vienne sur vous à l'improviste ; car il viendra comme un filet sur tous ceux qui habitent sur la face de toute la terre. Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d'échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l'homme" (Luc 21:34-36).

Abraham est un type de l'Église fidèle, et Lot un type de l'Église infidèle.

Dans Matthieu 24, Jésus a dit : "Quel est donc le serviteur fidèle et prudent, que son maître a établi sur ses gens, pour leur donner la nourriture au temps convenable ? Heureux ce serviteur, que son maître, à son arrivée, trouvera faisant ainsi ! Je vous le dis en vérité, il l'établira sur tous ses biens. Mais, si c'est un méchant serviteur, qui dise en lui-même : Mon maître tarde à venir, s'il se met à battre ses compagnons, s'il mange et boit avec les ivrognes, le maître de ce serviteur viendra le jour où il ne s'y attend pas et à l'heure qu'il ne connaît pas, il le mettra en pièces, et lui donnera sa part avec les hypocrites : c'est là qu'il y aura des pleurs et des grincements de dents.


Ni le bon, ni le mauvais serviteur, ne connaissaient l'heure exacte du retour de leur maître. Mais le bon serviteur a continué fidèlement à accomplir sa tâche. C'est ce que l'Église fidèle continuera à faire jusqu'au bout.


Luc 12:35  Que vos reins soient ceints, et vos lampes allumées.


Voici pourquoi l'apôtre pouvait affirmer :

Thessaloniciens 5:4  Mais vous, frères, vous n'êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur


Veillez bien

  

Les prophéties de Daniel

Un Apocalypse destiné au peuple Juif

Pierre Desbordes

Le contexte du livre


    Pour décrire le contexte historique des prophéties de Daniel, sachez que dans les années 640 à 609 avant notre ère, Josias roi d’Israël, avait remis de l’ordre dans le pays, en supprimant l’idolâtries qu’avait introduits son prédécesseur le roi Manassé, qui poussait l’ignominie jusqu’à sacrifier son propre enfant à Moloch, l’idole païenne des Babyloniens.

Le roi Josias rétablit donc les règles de la loi de l’Eternel ; mais après sa mort son fils Joachaz, qui lui succéda, ne tarda pas à retomber dans les mêmes dérèglements que pratiquait son grand-père le roi Manassé.  Après lui se fut son frère Jojakim « fit ce qui est mal aux yeux de l’Eternel, » exactement comme son frère et son grand-père ! Il règnera de 609 à 598 avant Jésus-Christ.


Devant crimes, Dieu décida donc de mettre un terme à ces pratiques innommables, en laissant Israël sans défense, en proie à ses multiples envahisseurs.

Pour ramener Israël dans le droit chemin, L’Eternel permit au roi de Babylone Nebucadnetsar d’envahir Israël, de détruire le temple et de déporter à Babylone, trois mille individus parmi les plus cultivés de l’élite du peuple d’Israël. Dans un second et un troisième temps, pratiquement l’ensemble du peuple.

Le roi de Babylone fera démolir le temple de Jérusalem et piller une  grande partie des ustensiles d’or et d’argent à usage Sacré qui servaient dans le temple pour le culte de l’Eternel.


C’est dans ce contexte troublé, qu’un jeune garçon du nom de Daniel, se retrouva prisonnier à Babylone, en compagnie de trois de ses amis : Hanania, Michael et Azaria.  Tous les quatre sélectionnés pour leur intelligence et leur bonne santé et amenés au palais du roi de Babylone Nebucadnetsar, afin d’y être formés par les sages et les astrologues du roi, pour son service.


C’est pendant ces années noires, de déportation et d’humiliation, sous domination étrangère que Dieu s’adressera à Daniel afin de lui inspirer, parmi d’autres,          la prophétie du rêve du roi Nebucadnetsar. Rêve qui nous révèlera l’histoire des grands royaumes qui se sont succédés depuis Babylone, jusqu’à l’émergence du gouvernement mondial de la bête. (L’antéchrist)

A la fin du livre de Daniel au chapitre 12 et verset 4 nous lisons : Toi Daniel, tiens secrètes ces paroles, et scelle le livre jusqu’au temps de la fin. Plusieurs alors le liront et la connaissance augmentera.


Notez bien,  que jusqu’au retour des Juifs en Israël, il était extrêmement aléatoire voire impossible, d’établir une relation complète, entre les prophéties de Daniel, l’histoire de l’antiquité et l’époque actuelle. Pour comparer les écrits de Daniel 12 : 4 avec ceux de l’Apocalypse, l’Eternel dit alors à Jean : Apocalypse 22 : 10  Ne scelle point les paroles de la prophétie de ce livre, car le temps est proche.  Aujourd’hui nous pourrions dire que le temps est imminent !


La statue du rêve du roi Nebucadnetsar

(Livre de Daniel chapitre 2)


   En l’an 595 avant Jésus-Christ, année qui fut également la seconde du règne du roi Nebucadnetsar, une nuit le roi eut un songe inquiétant. L’esprit tourmenté par ce mauvais présage et ne pouvant en chasser le souvenir, il fit venir auprès de lui ses magiciens et ses astrologues et leur intima l’ordre de lui en révéler la teneur, et de lui en donner la complète signification ! (Daniel 2 : 1)

Connaissant la rouerie humaine, le roi décida en son fort intérieur de ne pas dévoiler le contenu de son rêve à ses astrologues, afin de les mettre à l’épreuve et voir s’ils lui diraient la vérité. Ce qui provoqua, chez les devins, une grande perplexité car ils se savaient bien en peine de lui donner une quelconque réponse.

Devant leur embarras le roi entra dans une grande colère, et les menaça de les faire mettre à mort ; Eux, leurs familles, ainsi que les conseillers du palais et le personnel, dont faisait partie Daniel, s’ils ne donnaient pas réponse à son insistante question.


Ne pouvant répondre, les augures tentèrent bien de calmer le roi, mais rien n’y fit.  Aussi, les soldats s’emparèrent d’eux, afin de les préparer pour le jour de leur exécution.

A cette époque les sentences pouvaient être plus qu’expéditives !

Quand Arjoc, qui était le chef des gardes du roi, s’approcha pour saisir Daniel ; Daniel qui n’était informé de rien, demanda respectueusement à Arjoc « Pourquoi la sentence du roi était-elle si sévère ? » (Daniel 2 : 14 et 15) Puis il demanda à Arjoc de bien vouloir l’amener devant le roi car il avait une importante révélation au sujet de son rêve.

Conduit devant le potentat, Daniel qui avait confiance en Dieu, demanda au roi de lui accorder un peu de temps pour prier Dieu, mais lui assura qu’il était capable, avec le concourt de l’Eternel, de donner l’explication que le roi exigeait. Tenaillé par la curiosité, le roi accorda à Daniel le peu de temps qu’il demandait.

Daniel retourna donc dans son logis, raconta toute l’histoire à ses trois compagnons de captivité, en les invitant d’implorer la miséricorde du Dieu des cieux, afin qu’on ne les fasse pas périr avec le reste des sages de Babylone.  (Daniel 2 : 17 et 18)  Et Dieu eu compassion d’eux !

Daniel chapitre 2 verset 19 : Alors le secret fut révélé à Daniel dans une vision pendant la nuit. Et Daniel bénit le Dieu des cieux


La révélation du songe du roi


Daniel se présenta devant le roi et lui dit :

Daniel chapitre 2 versets 31 à 35 : O roi, tu regardais et tu voyais une grande statue ; Cette statue était immense et d’une splendeur extraordinaire ; elle était debout devant toi et son aspect était terrible. La tête de la statue était d’or pur ; Sa poitrine et ses bras étaient d’argent ; son ventre et ses cuisses étaient d’airain ; ses jambes de fer ; Ses pieds, en partie de fer et en partie d’argile. Tu regardais, lorsqu’une pierre se détacha sans le secours d’aucune main, frappa les pieds de fer et d’argile de la statue et les mit en pièces.

Alors le fer, l’argile, l’airain, l’argent et l’or, furent brisés ensemble et devinrent comme la balle qui s’échappe d’une aire en été ; le vent les emporta et nulle trace n’en fut retrouvée.

Mais la pierre qui avait frappé la statue devint une grande montagne et remplit toute la terre.


L’explication du songe


Daniel chapitre 2 versets 36 à 45 : Voilà le songe ; nous en donnerons l’explication devant le roi (dit Daniel) O roi, tu es le roi des rois car le Dieu des cieux t’a donné l’empire, la puissance, la force et la gloire ; il a remis entre tes mains, en quelque lieu qu’ils habitent, les enfants des hommes, les bêtes des champs et les oiseaux du ciel et il t’a fait dominer sur eux tous : C’est toi qui es la tête d’or.

Après toi, il s’élèvera un autre royaume, moindre que le tien ; puis un troisième royaume, qui sera d’airain et qui dominera sur toute la terre.

Il y aura un quatrième royaume, fort comme le fer ; de même que le fer brise et rompt tout, il brisera et rompra tout, comme le fer qui met tout en pièces.

Et comme tu as vu les pieds et les orteils en partie d’argile de potier et en partie de fer, ce royaume sera divisé ; Mais il y aura en lui quelque chose de la force du fer, parce que tu as vu le fer mêle avec l’argile. Et comme les orteils des pieds étaient en partie de fer et en partie d’argile, ce royaume sera en partie fort et en partie fragile. Tu as vu le fer mêle avec l’argile, parce qu’ils se mêleront par des alliances humaines ; mais ils ne seront point unis l’un à l’autre, de même que le fer ne s’allie point avec l’argile.

Dans le temps de ces rois, le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit et qui ne passera point sous la domination d’un autre peuple ; il brisera et détruira tous ces royaumes-là et lui-même subsistera éternellement…

C’est ce qu’indique la pierre que tu as vue se détacher de la montagne sans le secours d’aucune main et qui a brisé le fer, l’airain, l’argile, l’argent et l’or.

Le grand Dieu a fait connaître au roi ce qui doit arriver après cela.

Le songe est véritable et son explication est certaine.


Voici donc une statue d’aspect terrifiant, d’une puissance totale et qui représente la succession des quatre grands empires qui ont dominé le monde méditerranéen jusqu’à celui qui apparaîtra au temps de la fin et qui sera le cinquième.

Selon ce que nous exposé la Bible, ce cinquième empire ne sera pas créé par une puissance militaire, mais par des alliances humaines ou traités. (Nous verrons dans la suite de notre étude, qu’il sera celui à la tête duquel viendra se placer l’antéchrist.)

Enfin la prophétie nous révéla, qu’un sixième royaume, symbolisé par la petite pierre, leur succédera pour toujours, en détruisant jusqu’au souvenir même de tous les autres royaumes terrestres ayant existés auparavant. Il s’agira du royaume terrestre puis céleste de Dieu.


Mais replaçons-nous dans le contexte de l’époque de Daniel.


Nous n’avons au sujet du rêve du roi qu’une seule certitude : La tête d’or de la statue représente le royaume de Babylone et son roi qui régna de 606 à 538 avant notre ère.

Nous pouvons également observer, qu’il y a une forme de dégradation progressive de qualité dans les diverses parties du corps et dans les métaux de l’or au fer mêlé d’argile et de la tête aux pieds.

Ce qui évoque une lente mais inexorable décadence des royaumes qui se succèderont au fil des époques jusqu’au dernier représenté par les orteils de fer mêlés d’argile.

Le prophète Daniel peut également observer que la petite pierre qui se détache, ne se détache pas directement de la statue car aucune partie de la statue n’est constituée de pierre.

On peut aussi constater que les cinq premiers royaumes sont fait de métal, (ce qui implique qu’ils sont forgés de main d’homme) alors que le sixième est minéral, une simple petite pierre naturelle ayant donc la pureté de la création Divine.


- La tête d’or  représente donc l’empire  babylonien.

- La poitrine et les bras d’argent  celui qui succèdera.

- Le ventre d’airain  (de bronze) le troisième.

- Les jambes de fer le quatrième.

- Les orteils de fer mêlés d’argile le cinquième.

- La petite pierre en pierre le sixième, qui sera donc le dernier.


Cette statue et cette petite pierre du songe du roi Nebucadnetsar, sont donc la représentation des époques historiques, allant de la déportation des Juifs à Babylone, jusqu’au royaume de Christ sur la terre, pendant la période de mille ans du millénium.

Enfin y aura aussi une septième étape et un septième royaume car  tout se fait souvent par sept et multiples de sept dans la Bible.

Septième étape de la vie des êtres humains, qui sera cette fois réservée aux saints enfants de Dieu, de quelques origines qu’ils proviennent, dès l’instant où ils seront « En Christ »

C’est-à-dire : Rachetés, pardonnés et sauvés par le sacrifice de Christ.

Cette septième étape consistera en la destruction de notre ancien monde et en la création par l’Eternel, de nouveaux cieux et d’une nouvelle terre absolument pure, que nous découvrirons en étudiant l’Apocalypse.


La poitrine et les bras d’argent


Les années passèrent, Daniel et ses compagnons de déportation étaient toujours prisonniers à Babylone.  Lorsqu’en 539 av JC, le successeur du roi Nebucadnetsar, le roi Belschatsar qui régnait depuis peu sur Babylone, en tant que second-régent de Babylone avec le roi Nabonide, ordonna que l’on prépare une grande fête et un banquet en son honneur.


A cette époque, et selon les historiens, les banquets royaux relevaient plus de l’orgie que du repas de noces. Les concubines étaient là, les magiciens aussi, on buvait beaucoup et en ce jour le roi trouvait très amusant de faire des plaisanteries grossières, de se moquer des Juifs, et de blasphémer contre leur Dieu.


Daniel chapitre 5 versets 1 à 4 : Le roi Belschatsar donna un grand festin à ses grands au nombre de mille et il but du vin en leur présence. Belschatsar, quand il eut goûté au vin, fit apporter les vases d’or et d’argent que son père Nebucadnetsar avait enlevés de temple de Jérusalem, afin que le roi et ses grands, ses femmes et ses concubines, s’en servent pour boire. […] Ils burent du vin et ils louèrent les dieux d’or, d’argent, d’airain, de fer, de bois et de pierre.


La fête battait son plein, tout le monde festoyait bruyamment, chacun allant d’une pitrerie contre les Juifs à un blasphème contre l’Eternel, et les vases sacrés du temple de l’Eternel étaient souillés par des lèvres impures des noceurs avinés lorsque :


Daniel chapitre 5 versets 5 à 9 : En ce moment, apparurent les doigts d’une main d’homme et ils écrivirent en face du chandelier sur la chaux de la muraille du palais royal.

Le roi vit cette extrémité de main qui écrivait. Alors le roi changea de couleur et ses pensées le troublèrent ; les jointures de ses reins se relâchèrent et ses genoux se heurtèrent l’un contre l’autre...

Le roi cria avec force qu’on fasse venir les astrologues, les Chaldéens et les devins ; et le roi prit la parole et dit aux sages de Babylone : Quiconque lira cette écriture et m’en donnera l’explication sera revêtu de pourpre, portera un collier d’or à son cou et aura la troisième place dans le gouvernement du royaume.


Mais aucun mage de Babylone ne put déchiffrer le texte de l’écriture.

C’est alors qu’on se souvint, qu’un jeune Juif du nom de Daniel, avait été le seul capable d’interpréter le songe du roi Nebucadnetsar.

On fit donc venir le prophète Daniel, qui lut puis interpréta ce que le doigt de l’Eternel avait écrit sur le mur du palais.

Daniel chapitre 5 versets 23 à 27 : Daniel dit au roi  :

Tu t’es élevé contre le Seigneur des cieux ; les vases de sa maison ont été apportés devant toi et vous vous en êtes servis pour boire du vin, toi et tes grands, tes femmes et tes concubines, tu as loué les dieux d’argent, d’or, d’airain, de fer, de bois et de pierre qui ne voient point, qui n’entendent point et qui ne savent rien et tu n’as pas glorifié le Dieu qui a dans sa main ton souffle et toutes tes voies. C’est pourquoi il a envoyé cette extrémité de main qui a tracé cette écriture.

Voici l’écriture qui a été tracée : Mené mené tekel ufarsin, ce qui signifie Compté, compté, pesé et divisé. Et voici l’explication.


Compté : Dieu a compté ton règne et y a mi-fin.

Pesé : Tu as été pesé dans la balance et tu as été trouvé léger.

Divisé : Ton royaume sera divisé et donné aux Mèdes et aux Perses.  


Cette même nuit Belschatsar roi de Babylone fut tué et Darius le Mède s’empara du royaume, alors qu’il était âgé de soixante deux ans.  (Daniel 5 : 30 et 31)


Ces faits historiques furent décrits par Xénophon, qui raconta que la cité de Babylone fut prise par le roi Cyrus, alors que les Babyloniens festoyaient. 

Hérodote décrivit l’astucieux moyen stratégique utilisé par Cyrus pour conquérir la ville.


La Bible nous donne elle-même, la réponse que nous cherchions : La poitrine et les bras de la statue représentent l’empire des Mèdes et des Perses de 538 à 330 av JC.


L’énigmatique vision des quatre animaux.

Le ventre et les cuisses d’airain (de bronze)


Environ 48 années après sa révélation du rêve du roi Nebucadnetsar au sujet de la grande statue, Daniel eut deux autres révélations de la part de l’Eternel. Révélations qu’il ne comprit pas tout de suite, mais qui lui furent expliquées plus tard.


Daniel chapitre 7 versets 2 à 8 : Daniel commença et dit : Je regardais pendant ma vision nocturne et voici, les quatre vents des cieux firent irruption sur la grande mer. Et quatre grands animaux sortirent de la mer, différent les uns des autres.


1) Le premier était semblable à un lion, et avait des ailes d’aigle ; je regardai, jusqu’au moment où ses ailes furent arrachées ; Il fut enlevé de la terre et mis debout sur ses pieds comme un homme et un cœur d’homme lui fut donné.


2) Et voici, un deuxième animal était semblable à un ours et se tenait sur un côté ; Il avait trois côtes dans la gueule entre les dents et on lui disait : Lève-toi, mange beaucoup de chair.


3) Après cela je regardai et voici un autre était semblable à un léopard et avait sur le dos quatre ailles comme un oiseau ; cet animal avait quatre têtes et la domination lui fut donnée. Après cela je regardai pendant mes visions nocturnes et voici, il y avait…


4) un quatrième animal, terrible, épouvantable, extraordinairement fort ; Il avait de grandes dents de fer, il mangeait, brisait et foulait aux pieds ce qui restait ; Il était différent de tous les animaux précédents et il avait dix cornes.


Je considérai les cornes et voici une autre petite corne sortit du milieu d’elles et trois des premières cornes furent arrachées devant cette corne ; et voici, elle avait des yeux comme des yeux d’homme et une bouche qui parlait avec arrogance.


Bien sûr Daniel ne comprend pas le sens du songe qu’il vient de faire, mais il prie l’Eternel et demande à l’ange de bien vouloir lui en donner l’explication.

L’ange révélera à Daniel que ces quatre animaux sont la représentation symbolique de quatre puissants rois qui s’élèveront en leur temps de la terre.

Mais que ces rois seront remplacés par un autre royaume, qui cette fois sera éternel et qui sera possédé par les saints du Très Haut ; c’est à dire par les enfants de Dieu. (Daniel 7 : 17 et 18)

Cette nouvelle révélation permettra à Daniel de comprendre, que ces quatre animaux correspondent aux quatre premières parties de la statue du rêve du roi Nebucadnetsar.


Le lion avec ses ailes d’aigle symbolise ici l’empire de Babylone et la tête d’or de la statue. De 597 à 538 av JC.

L’emblème du lion a d’ailleurs été retrouvé par les archéologues sur des pierres des murailles de Babylone.


Les ailes du lion furent arrachées et remplacées par l’empire des Mèdes et des Perses, symbolisé par la poitrine et les bras d’argent de la statue et par l’ours de la vision des quatre animaux.

Empire des Mèdes et des Perses qui s’étendra de 538 à 330 av JC.


L’ours tenant dans sa gueule trois côtes, représentent les trois parties de l’empire des Mèdes et des Perses qui sont :

Babylone, l’Egypte et l’Asie mineure. (Daniel 8 : 4) On raconte que l’armée de Xerxès comptait près de deux millions et demi de fantassins lorsqu’elle envahit la Grèce au Veme siècle avant Jésus-Christ.


Pour ce qui est du troisième animal le léopard avec ses quatre ailes et ses quatre têtes ; nous découvrirons dans un instant, qu’il représente la Grèce et tout particulièrement l’Empire d’Alexandre le grand, décrit dans la Bible sous le nom de royaume de Javan,  de 336 à 323 av JC.

(Daniel 8 : 21) Royaume qui est représenté par le ventre et les cuisses d’airain de la statue.


Quant à ses quatre ailes, et ses quatre têtes ; elles symbolisent le rôle décisif des quatre généraux d’Alexandre, qui se partagèrent l’empire après la mort de ce dernier. 

J’ai parlé de Cassandre qui prit la Macédoine, de Lysimaque qui prit l’Asie mineure (Thrace) de Ptolémée 1er Soter qui s’attribua l’Egypte et de Séleucos 1er Nikator pour  la Syrie.


Enfin au sujet de ce quatrième animal « terrible » Daniel n’aura pas de réponse. En revanche, et grâce au recul de l’histoire, nous savons que c’est l’Empire romain -27 à 476 après JC, qui a directement succédé à l’Empire d’Alexandre.

Nous savons que cet empire romain avait la force du fer, parce qu’il avait instauré la discipline de fer et l’ordre militaire et social dont nous sommes aujourd’hui encore les héritiers !


Ce quatrième animal « terrible » avait dix cornes. Cornes qui, dans le contexte, s’identifient facilement aux dix orteils des pieds de la statue qui représentent aussi l’empire romain, sous une forme nouvelle…


Ces Dix orteils et ces dix cornes symbolisent donc le cinquième et prochain empire qui doit apparaître au temps du gouvernement mondial de l’antéchrist. Il sera artificiellement reconstruit par de nombreuses alliances humaines et par des traités d’Etat à Etat, et administré sur le modèle dictatorial qui caractérisait les Césars. Sa durée d’existence sera de sept années décrites sous le nom de « Grande Tribulation »


C’est lui, la cinquième bête terrible de la vision de Daniel.


Mais voyons la suite : Dans sa vision Daniel a bien compris que chacun de ces quatre animaux correspondait à chacune des parties de la statue.


Il a remarqué que les dix cornes du quatrième animal correspondaient aux dix orteils de la statue.


Mais Daniel a vu aussi, une petite corne sortir au milieu des dix cornes de ce surprenant animal.  Une petite corne certes, mais avec des yeux d’homme, (Apocalypse 13 : 16 et 17) et une bouche arrogante remplie de blasphèmes. (Daniel 7 : 8) et (Apocalypse 13 : 5 et 6)


Le prophète Daniel n’avait à cette époque, aucun moyen de découvrir à quoi correspondaient ces dix cornes et cette fameuse petite corne si arrogante.  Pour lui, il s’agissait de l’évocation d’une époque lointaine dont il ne pouvait avoir la moindre idée. Dans la suite de ses visions, il saura seulement que la petite corne correspondra à l’apparition sur la terre du roi, de l’empereur ou du dictateur du dernier empire qui dominera le monde des derniers temps. Daniel n’en saura pas plus.


Ce qui n’est plus notre cas ! Car entre les prophéties de Daniel et notre époque moderne, il s’est passé des évènements qui marquèrent les âges, et qui nous apportent les éclaircissements qui lui manquaient.

En particulier la venue de notre Seigneur Jésus-Christ, et pour ce qui nous intéresse présentement, la révélation à l’Apôtre Jean du livre de l’Apocalypse. Livre qui va nous apporter la réponse qui nous manquait.


Apocalypse chapitre 13 versets 1 à 9 : Puis, je vis monter de la mer une bête qui avait dix cornes et sept têtes, et sur ses cornes dix diadèmes et sur ses têtes des noms de blasphème.

La bête que je vis était semblable à un léopard ; ses pieds étaient comme ceux d’un ours et sa gueule comme une gueule de lion

La Bible nous indique ici, que le quatrième animal regroupera certaines caractéristiques des trois premiers, mais avec la puissance démoniaque de Satan.

Le dragon lui donna sa puissance, son trône et une grande autorité.

Et je vis l’une de ses têtes comme blessée à mort ; mais sa blessure mortelle fut guérie.

Remplie d’admiration, la terre entière suivit la bête...

Et ils adorèrent le dragon, parce qu’il avait donné l’autorité à la bête ; Ils adorèrent la bête, en disant : Qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle ?

Et il lui fut donné une bouche qui proférait des paroles arrogantes et des blasphèmes ; Il lui fut donné le pouvoir d’agir pendant quarante-deux mois. (3 ans ½ = la seconde moitié de la grande tribulation)

Et elle ouvrit sa bouche pour proférer des blasphèmes contre Dieu, pour blasphémer son mon, son tabernacle et ceux qui habitent dans le ciel. Il lui fut donné de faire la guerre aux saints (le peuple d’Israël) et de les vaincre. Il lui fut donné autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue et toute nation. Et tous les habitants de la terre l’adoreront, ceux dont le nom n’a pas été écrit dans le livre de vie de l’Agneau qui a été immolé dès la fondation du monde. Si quelqu’un a des oreilles qu’il entende.


La Grande Babylone ou le retour de l’empire romain !

La bête à dix cornes avec ses dix diadèmes sur ses dix têtes.

Vous l’avez compris ; cette quatrième bête symbolise la réunion de dix grandes puissances mondiales en une seule entité, à la tête de laquelle viendra se placer, l’un de ses représentants symbolisé par l’une des dix cornes.

Dans un second temps, cet homme d’Etat sera la victime d’un attentat, qui ne sera en réalité qu’une mise en scène savamment orchestrée sous l’œil des caméras du monde entier. 

L’antéchrist sera alors « comme blessé à mort » (j’insiste fortement sur le comme) Les médecins le déclareront cliniquement mort, mais il se relèvera rapidement « comme » ressuscité.

Inévitablement la terre entière sera remplie d’admiration devant un tel miracle, qui le placera au pinacle de la gloire « comme » un véritable dieu ! D’ailleurs la bête, c’est-à-dire l’antéchrist, ne tardera pas à mettre à profit ce sentiment d’admiration unanime, en proclamant être le seul et véritable messie d’Israël ; celui que tous attendaient.


Il déclarera probablement que Jésus n’était qu’un prophète, que ce sont ses apôtres qui ont mal interprété ses paroles ou plus radicalement que Jésus n’était qu’un simple magicien imposteur.

Aussi les Juifs l’adoreront comme leur messie, et sans plus attendre ils le placeront à la tête d’Israël, pour être leur messie et leur roi.

Il est donc fort probable que l’antéchrist deviendra en un premier temps l’un des hommes les plus important de la scène politique, puis grand dirigeant de l’Etat d’Israël, avant d’accéder au titre de grand imperator du monde entier !


La petite corne que Daniel a vu sortir du milieu des dix cornes du quatrième animal est la représentation symbolique de l’apparition sur terre de l’antéchrist.


Ce qu’il y a d’étonnant, c’est que ces symboles animaliers sont encore présents dans notre 21eme siècle où l’on retrouve :

Le lion pour l’Angleterre et ses lionceaux du Commonwealth, ses ailes d’aigle qui sont symbole des U S A, l’ours pour la Russie et le léopard qui est le symbole de la fédération des pays arabes.


Y a t-il un lien ?  Certains exégètes sérieux le prétendent… 


En tout état de cause, on peut dire qu’il n’y a pas loin de la coupe aux lèvres. En effet, qui peut être plus performant que l’Angleterre pour son pouvoir financier de ses banquiers, que les Etats-unis pour la puissance de son armée et sa capacité à l’aéro-transporter, comme sur les ailes   d’aigle. Qui fut plus performant que la Russie pour son savoir-faire en matière de dictature des masses et que les pays arabes pour leur pouvoir énergétique et la grande capacité de l’Islam à soumettre spirituellement les individus !

Unissez sous une même bannière tout ce joli monde, concédez leur la domination politique totale, des outils religieux, financiers et Internet et vous aurez un pouvoir dictatorial absolu !


Par bonheur, les choses ne se dérouleront pas comme l’esprit du monde l’avait prévu car il y a la fameuse petite pierre. 


Petite pierre qui symbolise le retour du Messie, qui est Christ, et qui va se détacher de la montagne de l’Eternel, pour mettre un terme aux agissements démoniaques de Satan, et établir pour toujours le véritable royaume de Dieu.


La vision du bouc et du bélier


Résumé de Daniel chapitre 8 versets 1 à 12 : La troisième année du règne du roi Belschatsar, Daniel reçu une nouvelle vision de la part de Dieu.


Il vit un bélier devant un fleuve avec une corne qui s’élevait plus haute que l’autre.

Ce bélier était très puissant, et il frappait de ses cornes à l’occident au septentrion (au nord) et au midi.  Aucun animal ne pouvait lui résister.


Puis Daniel vit un bouc avec une grande corne entre les yeux, venir de l’occident et parcourir toute la surface de la terre.

Ce bouc combattit le bélier et le vainquit, en lui brisant ses deux cornes.

Enfin Daniel vit la grande corne du bouc se briser, et quatre cornes la remplacèrent.


Puis de l’une de ses quatre cornes sortit une petite corne qui s’agrandit jusqu’au plus beau des pays. (c’est-à-dire Israël )

La puissance de cette petite corne augmenta, jusqu’à ce que descende l’armée des cieux. Elle en fit tomber une partie à terre et l’écrasa. Puis elle enleva le sacrifice perpétuel (le culte de Dieu dans le temple de Jérusalem) et renversa le lieu du sanctuaire.

Puis cette petite corne jeta la vérité par terre, et réussit dans toutes ses entreprises.


Daniel chapitre 8 versets 13 et 14 : J’entendis parler un saint (dit Daniel) et un autre saint dit à celui qui parlait ; Pendant combien de temps s’accomplira la vision sur le sacrifice perpétuel et sur le péché dévastateur ? Jusqu’à quand le sanctuaire et l’armée seront-ils foulés ? Et il me dit : Deux mille trois cents soirs et matins; puis le sanctuaire sera purifié.


Ces 2300 soirs et matins représentent six ans et presque quatre mois, pendant lesquels la petite corne va faire son œuvre de destruction.

Nous verrons que Dieu a fixé la durée précise du règne de l’antéchrist à deux périodes contiguës mais distinctes, de trois ans et demi chacune.

Lesquelles s’additionnant, formeront l’intervalle de sept années de la Grande Tribulation. Intervalle pendant lequel l’antéchrist disposera des pleins pouvoirs universels.


Mais revenons à cette petite corne et à la vision de Daniel du bouc et du bélier ! Evidemment à cet instant, Daniel ne comprend pas grand chose à ce qu’il vient observer, mais le Seigneur va lui venir en aide et lui donner les réponses que nous cherchons.


Daniel chapitre 8 versets 16 à  22 : Et j’entendis (dit Daniel) la voix d’un homme au milieu de l’Ulaï ; Il cria et dit : Gabriel, explique-lui la vision. Il vint alors près du lieu où j’étais et à son approche je fus effrayé et je tombai sur ma face. (Dit Daniel) Il me dit sois attentif, fils de l’homme, car la vision concerne un temps qui sera la fin. […]  Puis il me dit : Je vais t’apprendre ce qui arrivera au terme de la colère, car il y a un temps marqué pour la fin.


Le bélier que tu as vu et qui avait des cornes, ce sont les rois des Mèdes et des Perses. 

Historiquement : Darius et Cyrus.


Le bouc, c’est le roi de Javan  (ancien nom de la Grèce) 


La grande corne entre ses yeux, c’est le premier roi. Historiquement : Alexandre le grand de 336 à 323


Les quatre cornes qui se sont élevées pour remplacer cette corne brisée ce sont quatre royaumes qui s’élèveront de cette nation, mais qui n’auront pas autant de force.

Historiquement : La Thrace avec Lysimaque ex lieutenant d’Alexandre, la Macédoine de Cassandre époux de Théssaloniké qui était la sœur d’Alexandre, la Syrie et l’ancienne partie orientale de l’empire avec Séleucos 1er Nikator, et l’Egypte avec Ptolémée 1er Soter qui sera le fondateur de la dynastie des Ptolémée de 323 à 305 av JC.


La petite corne de Daniel 8 : 23 à 26 : A la fin de leur domination, lorsque les pécheurs seront consumés, il s’élèvera un roi impudent et artificieux. Sa puissance s’accroîtra, mais non par sa propre force ; il fera d’incroyables ravages, il réussira dans ses entreprises, il détruira les puissants et le peuple des saints. (Israël)

A cause de sa prospérité et du succès de ses ruses, il aura de l’arrogance dans le cœur, il fera périr beaucoup d’hommes qui vivaient paisiblement, et il s ‘élèvera contre le chef des chefs ; mais il sera brisé, sans l’effort d’aucune main. 

(Brisé par le souffle de la bouche de Yeshoua Ha Mashiah (Jésus-Christ) représenté par la petite pierre qui se détache dans la vision de la statue


Et la vision des soirs et des matins, dont il s’agit est véritable. Pour toi, tiens secrète cette vision, car elle se rapporte à des temps éloignés.

Ce roi impudent, cette méchante petite corne de Daniel 8 : 9 et 7 : 21, ce roi artificieux, usant de subterfuges, s’attaquera donc à Israël.

Il perpétra les pires malfaisances jusqu’à faire supprimer le sacrifice perpétuel dans le temple de Jérusalem et renverser le sanctuaire.

Il humiliera et persécutera les Juifs pendant 2300 soirs et matins c’est-à-dire exactement 6 ans et 4 mois.


Quel est le personnage historique qui se cache derrière cette petite corne, ce roi méchant et artificieux ? C’est ce qui sera révélé à Daniel lors de sa prochaine vision !


La vision du roi du Nord et du roi du Midi


Résumé de Daniel 11 : Le début de cette vision, Daniel reprend comme pour la précédente, une grande partie des évènements que nous venons de voir. C’est pourquoi, et de manière à simplifier le plus possible notre sujet, nous ne nous attacherons qu’à la partie qui concerne précisément, ce trop fameux personnage symbolisé par la petite corne.


Au début du chapitre 11, nous voyons la description d’une succession de roi à partir de Darius 1er Hystaspe 521 à 486 av JC, (aucun rapport avec le Darius de Daniel 6) en passant par Xerxès 1er 486 à 465 av JC, Puis Artaxerxès 1e 465 à 424 av JC, et Alexandre le grand 336 à 323 av JC.

Puis nous voyons, au verset 4, que le royaume de ce quatrième roi,  sera divisé « vers les quatre vents des cieux »  C’est ce que nous avons vu précédemment avec la division de l’empire d’Alexandre, en quatre royaumes qui furent : La Thrace, la Macédoine, la Syrie, et l’Egypte.


Enfin nous voyons que : Daniel 11 verset 5 : Le roi du midi deviendra fort.

Il s’agit ici de Ptolémée 1er Soter de 323 à 285 av JC roi d’Egypte.


Mais un de ses chefs sera plus fort que lui et dominera. Sa domination sera puissante.

Il s’agit ici de Séleucos 1er Nicator roi de Syrie 312 à 281 av JC.


Verset 6 : Au bout de quelques années ils s’allieront et la fille du roi du midi viendra vers le roi du septentrion pour rétablir la concorde.

Ce roi du midi fut Ptolémée II Philadèlphe 285 à 246 av JC. Sa fille se nommait Bérénice.


Verset 7: Un rejeton de ses racines s’élèvera à sa place ; il viendra à l’armée, il entrera dans les forteresses du roi du septentrion, il en disposera à son gré et il se rendra puissant.

Il s’agit ici de Ptolémée III Evergète 246 à 222 av JC.


Versets 8 et 9 : Il enlèvera même et transportera en Egypte leurs dieux et leurs images de métal fondu, et leurs objets précieux d’argent et d’or. Puis il restera quelques années éloigné du roi du septentrion. Et celui-ci marchera contre le royaume du roi du midi et reviendra dans son pays.

Il s’agit ici de Ptolémée IV Philopator 222 à 203 av JC.

Verset 11 : Le roi du midi s’irritera, il sortira et attaquera le roi du septentrion (le Nord c’est-à-dire l’Assyrie)


Ces deux protagonistes sont d’un coté et pour le midi Ptolémée IV roi d’Egypte, qui va attaquer le Nord, qui n’était autre qu’Antiochus III dit le grand, roi d’Assyrie 223 à 187 av JC.


Dans un premier temps ce sera l’Egypte qui va prendre le dessus. Mais à partir des versets 13 à 19, nous voyons le roi d’Assyrie Antiochus III rassembler une multitude de guerriers et finalement l’emporter.


Nous en arrivons maintenant au point qui nous intéresse.


Dans ces guerres successives entre l’Egypte et l’Assyrie, la Judée qui est le Pays des Juifs (l’Israël et la Palestine d’aujourd’hui) était le point de passage permanent des différentes troupes. Quand l’Egypte l’emportait, le pays de Juda (Israël) était sous le joug des Egyptiens et quand la victoire changeait de camp eh ! Bien les Juifs changeaient simplement de dominateur, qui devenait leur persécuteur.


C’est ce que nous allons voir maintenant avec la révélation de la petite corne de Daniel 8 : 5 à 14  Antiochus IV Epiphane


Flavius-Joseph, Historien Juifs du 1er siècle, relate « Histoire des juifs » « Au temps du règne d’Antiochus le grand et des guerres contre l’Egypte, soit qu’il fût vainqueur ou vaincu la Judée et la basse Syrie (le Liban et la Judée) souffraient toujours également des humeurs des différents vainqueurs. »


Mais à partir du verset 36 de Daniel 11, et pour le plus grand malheur du peuple d’Israël, c’est le roi du Nord qui l’emporte.  (La petite corne)

Daniel 11 verset 36 : Le roi fera ce qu’il voudra ; il s’élèvera il se glorifiera au-dessus de tous les dieux et il dira des choses incroyables contre le Dieu des dieux ; Il prospérera jusqu’à ce que la colère soit consommée, car ce qui est arrêté s’accomplira.

Il s’agit ici du successeur d’Antiochus III le grand roi d’Assyrie de 223 à 187 av JC, et de Séleucus IV Philopator 187 à 175 av JC.

Il s’agit donc du roi grec de Syrie Antiochus IV Epiphane qui régna de 175 à 164 av JC et dont le nom restera célèbre à cause de sa violence et de sa cruauté. Il fut le grand persécuteur des Juifs pendant les 2300 soirs et matins de Daniel 8 : 14.


C’est lui la petite corne qu’a vue Daniel !


Toujours dans l’ouvrage qui s’intitule « l’histoire des Juifs », Flavius-Joseph nous relate avec force et détails, les insoutenables abominations qu’Antiochus Epiphane a pu commettre et qui sont l’image prophétique de celles que commettra l’antéchrist.


Voici quelques passages au sujet d’Antiochus Epiphane IV :


Son insatiable avarice fit qu’il n’appréhenda point de violer aussi la foi pour dépouiller le temple de tant de richesse dont il savait qu’il était rempli. Il prit les vaisseaux consacrés à Dieu, les chandeliers d’or, la table sur laquelle on mettait les pains de proposition et les encensoirs. Il emporta même les tapisseries d’écarlate et de fin lin, pilla les trésors qui avaient été cachés et enfin n’y laissa rien. Et pour comble d’affliction, il défendit aux Juifs d’offrir à Dieu les sacrifices ordinaires selon que leur loi les y oblige.

Après avoir saccagé toute la ville, il fit tuer une partie des habitants, en fit emmener dix mille captifs avec leurs femmes et leurs enfants, et fit brûler les beaux édifices…

Il fit construire un autel dans le temple et y fit sacrifier des pourceaux, ce qui était une des choses du monde la plus contraire à notre religion. Il contraignit ensuite les Juifs à renoncer au culte du vrai Dieu pour adorer ses idoles, commanda qu’on leur bâtit des temples dans toutes les villes et ordonna qu’il ne se passerait point de jour qu’on immolât des pourceaux.

Il défendit aussi aux Juifs, sous grandes peines, de circoncire leurs enfants. Ceux qui avaient de la vertu, et la générosité d’observer les lois de leurs pères, ce cruel prince les faisait mourir par divers tourments après les avoir fait déchirer à coups de fouet.

Son horrible inhumanité ne se contentait pas de faire crucifier, mais lorsqu’ils respiraient encore, il faisait pendre auprès d’eux leurs femmes et ceux de leurs enfants qui avaient été circoncis.

Il faisait brûler tous les livres des Saintes écritures et ne pardonnait pas à un seul de tous ceux chez qui ils se trouvaient.


Le règne d’Antiochus IV Epiphane dura 2300 soirs et matins (Daniel 8 : 14) de l’an 171 à l’an 165.  Précisément à l’époque ou vivaient  le valeureux Juda Maccabée et ses frères ; Lesquels à la tête d’une toute petite armée de Juifs résistèrent et libérèrent le temple le 25eme jour du 9eme mois de l’an 165 !  (1 Maccabées 4 : 52 à 59)

Les générations Juives qui suivront commémoreront joyeusement cette victoire en célébrant pendant huit jours consécutifs…


La fête de Hanoukka ou fête de la dédicace.  (Jean 10 : 22)


A cette occasion et dans chaque famille Juive, on allume jour après jour une chandelle du chandelier à huit branches de Hanoukka, qui est le symbole de la lumière et qui commémore la victoire de la lumière sur les ténèbres.

Cette célébration de Hanoukka à lieu chaque année le 25 kislev. Mois qui correspond au mois de décembre pendant lequel les Chrétiens fêtent la naissance de Christ. Jésus-Christ qui selon les écritures est la lumière de l’Eternel venue éclairer le monde ! Quel merveilleux parallèle ne trouvez-vous pas ?


Au sujet de Jésus l’apôtre Jean écrivait : Cette lumière (Christ) était la véritable lumière, qui en venant dans le monde, éclaire tout homme.

Elle était dans le monde et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a point connue.  Elle est venue chez les siens et les siens ne l’ont point reçue.  Mais à tous ceux qui l’on reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu.


Hanoukka célèbre la victoire des fils de la lumière sur Antiochus IV Epiphane qui fut une image de la dictature des ténèbres, et elle annonce de manière prophétique, la définitive et totale victoire du Messie sur les forces du mal.

La petite corne : Antiochus Epiphane est un fait historique !


C’est aussi une image prophétique d’une autre petite corne qui vient !


Antiochus Epiphane

(Image de l’antéchrist qui vient.)


Ne trouvez-vous pas étonnant de constater avec quelle précision tous ces évènements de l’Histoire, qui pour nous est devenue ancienne, ont été prophétisés par Daniel de nombreuses années avant leur réalisation.

Souvenons-nous, que Daniel a transcrit ses prophéties entre les années 595 et 520 av JC, alors que la partie de l’histoire que nous venons d’étudier se termine dans les années 164 av JC.

N’est-ce pas stupéfiant de constater l’extrême justesse et précision des prophéties. Un peu plus et il n’y aurait presque plus besoin d’avoir la foi pour croire en Dieu ! 


Un miroir historique et prophétique


Mais il y a plus étonnant encore, et pour cela je vous renvoie un instant à mon introduction : Un événement prophétique ayant vu sa réalisation dans un lointain passé peut être une image prophétique précise de ce qui adviendra dans le futur.

Selon le vieil adage : Pour connaître l’avenir examinons l’histoire et les prophéties du passé ! Ce qui se trouve être justement le cas d’Antiochus IV Epiphane, ce méchant roi artificieux, cette cruelle petite corne qu’a vue Daniel dans sa vision des quatre animaux.


Tous ces évènements furent des faits historiques du passé, mais aussi et malheureusement, une image des choses qui pour nous sont à venir !

Ce qui signifie de manière claire, que le comportement, les actions que nous venons d’étudier dans la Bible et lus dans les écrits de Flavius-Joseph, au sujet du terrible Antiochus IV Epiphane, sont aussi le reflet précis du comportement et des actions de celui désigné dans la Bible, sous le nom de la bête ou l’antéchrist qui vient.


Bien sûr, il est légitime de se poser la question de savoir sur quelles bases peut-on avancer une telle affirmation ?


Evidemment sur les bases de la parole de Dieu elle-même !


Premièrement : Nous avons vu, dans la prophétie des quatre animaux, que ces quatre bêtes représentent les quatre grands empires successifs qui vont de Babylone, à l’empire des Mèdes et des Perces, puis celui d’Alexandre, et l’empire romain.


Deuxièmement : Nous avons compris avec Daniel, que les dix cornes du quatrième animal étaient le corollaire des dix orteils des pieds de la statue du rêve du roi Nebucadnetsar.

Dix orteils de la statue et dix cornes qui symbolisent la renaissance ou le prolongement de l’ancien empire romain.

Cela, juste avant que la petite pierre (Jésus-Christ) ne vienne mettre un terme définitif à ces empires, et aux agissements de l’antéchrist.


Troisièmement : Parmi les dix cornes du quatrième animal, trois cornes furent arrachées, par une certaine petite corne qui se dressa du milieu d’elles.  ( Daniel 7 : 7 et 8 )


Il ne s’agit pas de la même petite corne que celle qui remplaça la grande corne du bouc dans la vision du bouc et du bélier.

(Daniel 8 : 5 à 14) Et pourtant il y a un lien entre l’une et l’autre.


La petite corne du bouc désigne l’ignoble Antiochus IV Epiphane, qui sévit de 175 à 164 av JC.

Mais elle n’était que l’image de l’autre petite corne qui, quant à elle, sortira des dix cornes du quatrième animal de Daniel 7 : 7, et qui représente le gouvernement mondial du temps de la fin, à la tête duquel l’antéchrist (seconde petite corne) viendra se placer.


Quatrièmement : Au sujet du règne universel de l’antéchrist, il faut  savoir que cet impie n’aura le pouvoir absolu, sur toute la terre, que pendant une période très précise.  

Ce qui ne fut pas le cas d’Antiochus IV Epiphane !


Daniel chapitre 7 verset 21 et 22 : Je vis cette corne faire la guerre aux saints et l’emporter sur eux, jusqu’au moment où l’ancien des jours vint donner droit aux saints du très-haut et le temps arriva où les saints furent en possession du royaume.


Apocalypse chapitre 13 verset 7 : Il lui fut donné (à l’antéchrist) de faire la guerre aux saints et de les vaincre. Il lui fut donné autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue, et toute nation.


Ceci ne fut jamais le cas pour Antiochus Epiphane qui ne domina que sur une partie de l’asie.


Cinquièmement : L’antéchrist prétendra renverser les barrières et les  bornes naturelles, placées par l’Eternel pour protéger les hommes du malheur : Les frontières, la famille, le mariage, l’autorité, les fêtes en l’honneur de l’Eternel.

L’antéchrist voudra aussi son propre calendrier. Comme il fut fait pour Jésus-Christ avec le calendrier moderne* ! Toutes choses qu’Antiochus Epiphane n’a pas fait.

*( Jésus n’a jamais demandé que l’on change de calendrier de Dieu )


Daniel chapitre 7 verset 25 : Il (L’Antéchrist) prononcera des paroles contre le Très-Haut, il opprimera les saints du Très-Haut, et il espèrera changer les temps et la loi. 


Sixièmement : Le règne de l’antéchrist aura une durée bien déterminée car l’Eternel a fixé les limites, les actions et le temps pendant lequel il permettra au diable d’agir.

Nous avons vu que cette période est extrêmement précise !


Daniel chapitre 7 verset 25 : Les saints seront livrés entre ses mains pendant un temps des temps et la moitié d’un temps. Puis viendra le jugement et on lui (à l’antéchrist) ôtera sa domination, qui sera détruite et anéantie pour toujours.

Le règne, la domination et la grandeur de tous les royaumes qui sont sous les cieux, seront donné au peuple des saints du Très-Haut. Son règne est un règne éternel et tous les dominateurs le serviront et lui obéiront.


Un temps = une année, des temps = deux années, et la moitié d’un temps = un semestre. (Daniel 7 : 25) (Apocalypse 12 : 14) Période que nous retrouvons de façon encore plus claire, à propos du temps des nations qui doit s’achever en quarante-deux mois.


Apocalypse chapitre 11 versets 1 et 2 : (c’est l’Apôtre Jean qui parle ici alors qu’il reçoit la révélation de l’Apocalypse)

On me donna un roseau semblable à une verge, en disant : Lève-toi et mesure le temple de Dieu, l’autel et ceux qui y adorent. Mais le parvis extérieur du temple, laisse-le de côté et ne le mesure pas ; Car il a été donné aux nations et elles fouleront aux pieds la ville sainte pendant quarante-deux mois(= 3 ans et demi.)


Apocalypse chapitre 11 verset 3 : Je donnerai à mes deux témoins le pouvoir de prophétiser, revêtus de sacs, pendant mille deux cent soixante jours.

1260 jours sont égaux à trois années juives de 360 jours plus 6 mois de 30 jours. Ce qui ne fut pas non plus le cas d’Antiochus- IV Epiphane.


Septièmement : Une preuve supplémentaire se trouve dans le nouveau testament au chapitre 24 de l’Evangile selon Matthieu.

Matthieu chapitre 24 verset 15 : C’est pourquoi, lorsque vous verrez l’abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, établie en lieu saint, (Installé dans le temple de Jérusalem reconstruit) que celui qui lit fasse attention !


Ici Matthieu ne parle pas d’Antiochus IV Epiphane, car Matthieu a écrit son Evangile vers l’an 50 de notre ère moderne ; Exactement 214 ans après qu’Antiochus ait souillé le temple de Jérusalem. Ce qui prouve par conséquent, que saint Matthieu ne faisait en aucun cas allusion à Antiochus Epiphane, mais bien à l’arrivée prochaine du personnage inique dont a parlé Daniel et qui correspond à la seconde petite corne, c’est-à-dire l’antéchrist.


Huitièmement : Dans l’Apocalypse, saint Jean nous révèle :

Apocalypse chapitre 13 verset 1 : Puis, je vis monter de la mer (la mer représente dans la Bible les nations) une bête qui avait dix cornes et sept têtes et sur ses cornes dix diadèmes et sur ses têtes des noms de blasphème. La bête que je vis était semblable à un léopard ; ses pieds étaient comme ceux d’un ours et sa gueule comme une gueule de lion. Le dragon lui donna sa puissance, son trône et une grande autorité.

Jean nous dévoile ici, la même quatrième bête qu’évoqua Daniel dans son chapitre 7, mais avec des informations supplémentaires.


Informations qui correspondent de manière plus précise aux dix cornes de la bête, qu’à la bête elle-même, et plus aux dix orteils de la statue qu’à l’empire romain dont ils sont issus !


En réalité, l’Apôtre nous décrit ici le dernier grand empire mondial qui sera celui de l’antéchrist ! Il aura les traits des quatre premiers : Rapide comme le léopard, puissant comme l’ours, arrogant et dominateur comme le lion, et ayant le pouvoir de destruction du quatrième animal de Daniel  7


Jean nous révèle aussi l’aspect de sa nature diabolique.


Le dragon, c’est-à-dire le diable, lui donnera toute la panoplie de sa puissance de destruction et de séduction.

Nous-nous trouvons ici dans le même cas de figure que pour l’Evangile de Matthieu. Etant donné que l’Apocalypse de Jean a été rédigée sous l’inspiration de l’Eternel, alors que Jean était exilé sur l’île de Pathmos, en l’an 95 après Jésus-Christ.

Nous avons la preuve indiscutable qu’il s’agit bien d’un évènement à venir, puisque historiquement il n’a pas encore eu lieu depuis l’an 95 à nos jours ! Il ne s’agit pas non plus, de la prise de Jérusalem, en 70 de notre ère par le général Titus, puisque Jean écrit l’Apocalypse près de 25 ans plus tard !


Le quatrième animal de la prophétie de Daniel est donc bien l’empire romain de -27 av JC à l’an 476 de notre ère moderne ; mais ses dix cornes, et les dix orteils de la statue du songe du roi, représentent l’avènement du prochain empire mondial et l’apogée du règne de Satan lui-même !


Enfin pour terminer avec ceci ; La description de l’origine et les actions de la petite corne (Antiochus Epiphane) nous instruisent de manière suffisamment précise, et avec suffisamment de détails pour permettre de reconnaître la marque du véritable antéchrist du temps de la fin :

Son origine, l’ancienne Assyrie, son caractère et même la durée de son action puisque pour Antiochus Epiphane sa dictature ne dura que 2300 jours c’est-à-dire 6 ans et 4 mois alors que pour l’antéchrist qui vient, son gouvernement totalitaire durera pendant les deux périodes de 3 ans et demi qui formeront, la Grande Tribulation que nous verrons plus loin.


C'est pourquoi afin de résister à l'oppression diabolique qui vient sur la terre

et selon le conseil de Paul :

Hébreux 3:13  Exhortez-vous les uns les autres chaque jour, aussi longtemps qu'on peut dire : Aujourd'hui ! afin qu'aucun de vous ne s'endurcisse par la séduction du péché.








  

Les Deux Royaumes

Royaume des Cieux et Royaume d'Israël


Écrit par Ghennassia Paul le  7 octobre 2008.


Nous vivons incontestablement les temps de la fin, qui doivent précéder la venue du Messie.

Déjà tant de passages de l'Écriture se sont accomplis, et le retour d'Israël dans son pays en est l'un des signes les plus caractéristiques : « Les ossements desséchés » (Israël), selon la prophétie d'Ezéchiel 37, reprennent vie et ce même chapitre précise qu'avec le retour du peuple d'Israël dans sa terre, suivra l'établissement D'UN ROYAUME D'ISRAEL avec le Messie d'Israël comme ROI !

 

« Ainsi parle l'Éternel voici je prendrai les enfants d'Israël au milieu des nations où ils sont allés, je les rassemblerai de toutes parts et je les ramènerai dans leur pays, je ferai d'eux une seule nation dans le pays, dans les montagnes d'Israël, ils auront un même ROI… Mon serviteur David sera leur roi et ils auront un seul pasteur… » (Ezéchiel 37 : 21, 22 et 24)


Comme David est mort, c'est du Messie Fils de David dont il est question, c'est-à-dire JESUS que nous appelons en Hébreu YESHOUA, et qui non seulement a accompli les prophéties concernant sa naissance (Esaïe7: 14 - Esaïe9 : 5 - Michée 5 : 1), sa mort expiatoire pour nos péchés (Psaume 22 : 17 à 18 - Esaïe 53 entier), mais encore le seul ayant pu prouver, selon les Écritures, qu'il était bien, selon la chair, le légitime successeur de David (Lisez donc les deux généalogies le concernant dans Mathieu 1 : 1 à 16 et Luc 3: 23 à 38).


Donc le Messie annoncé par les Écritures, et ces prophéties sont d'autant plus remarquables qu'à ce jour il serait impossible à quelconque fils d'Israël de prouver qu'il est descendant du roi David car toutes les généalogies des tribus d'Israël ont été brûlées dans l'incendie du Temple de Jérusalem en l'an 70.

Dieu qui a permis cela ne peut s'être trompé, on est donc obligé d'admettre que Yeshoua est le Messie puisqu'il est le seul à prouver son appartenance à la lignée royale de David.

N'est-ce pas un signe caractéristique que sur la croix ou Yeshoua fut crucifié, on ait inscrit en hébreu, grec et latin : « Jésus de Nazareth ROI des JUIFS », inscription encore visible aujourd'hui sur tous les calvaires ? Cela est voulu de Dieu car Yeshoua est vraiment le ROI d'Israël et sera révélé comme tel à son peuple, lors de sa prochaine venue quand, dit le prophète Zacharie…

« Il descendra sur le Mont des Oliviers qui est vis à vis de Jérusalem » (Zach. 14 : 4), et qu'Israël rassemblé « Reconnaîtra CELUI QUI A ETE PERCE et pleurera sur LUI comme sur UN FILS UNIQUE », dit l'Écriture inspirée (Zach. 12 : 10)


DEUX ROYAUMES


La Bible parle de DEUX ROYAUMES, l'un CELESTE et l'autre TERRESTRE, cela était déjà sous-entendu dans la promesse de Dieu à Abraham : Ta postérité sera… comme les étoiles des cieux (CELESTE) et comme le sable de la mer (TERRESTRE), la capitale ne pouvant être que JERUSALEM.


C'est pourquoi la tradition rabbinique prétend avec justesse l'existence de deux Jérusalem, l'une céleste, l'autre terrestre, c'est ce qu'affirme aussi le chapitre 21 de l'Apocalypse : une Jérusalem d'en Haut, capitale du ROYAUME DES CIEUX, et une Jérusalem d'en bas, celle d'aujourd'hui, qui bientôt deviendra, quand son ROI sera venu, la capitale du ROYAUME D'ISRAEL et aussi LA CAPITALE DU ROYAUME MILLENAIRE MONDIAL.

Yeshoua le MESSIE-ROI sera alors LA PIERRE dont parle le prophète Daniel : « LA PIERRE qui avait frappé la statue (représentant le royaume de la terre) devient UNE GRANDE MONTAGNE et REMPLIT toute la terre... Dans le temps de ces rois, le Dieu des cieux suscitera UN ROYAUME qui ne sera jamais détruit et qui ne passera point sous la domination d'un autre peuple : il brisera et anéantira tous ces royaumes là, et lui-même subsistera éternellement  » (Daniel 2: 35, 44)


LE ROYAUME DANS L'ANCIENNE ALLIANCE


La Bible nous montre qu'Israël, au début de son existence, était une théocratie : Dieu LUI-MÊME était son ROI ! Mais au temps de Samuel le prophète, le peuple réclama un roi humain (« Nous voulons un roi comme il y en a chez toutes les nations » (I Samuel 8 : 5)… et Dieu dit au prophète : « C'est moi qu'ils rejettent afin que je ne règne plus sur eux  » (I Samuel 8 : 7)


Saül premier roi d'Israël et ses successeurs auront vite fait de démontrer qu'il eut été préférable que Dieu reste le roi d'Israël. Après Saül rejeté pour cause de désobéissance, ce sera David  « homme selon le cœur de Dieu qui accomplira toutes ses volontés » dit l'écriture (Actes 13 : 22), Bien qu'il ait commis quelques erreurs très graves, Dieu lui fait la promesse de susciter de sa postérité le MESSIE, quand le temps sera venu. Salomon son fils, pourtant rempli de sagesse, oubliera vite son Dieu en cédant aux multiples tentations de la gloire humaine et après lui ce sera le déclin, le schisme et les luttes fratricides entre les rois de Juda et d'Israël, qui oubliant Dieu, à quelques exceptions près, veulent conquérir la gloire et ne produisent que trouble et désordre dans le peuple !

La royauté à la manière des nations s'est révélée comme une catastrophe et une faillite pour Israël qui en a fait la cuisante expérience et qui bientôt perdra sa liberté sous la domination Romaine !

C'est pourtant à cette époque de grand désarroi que Dieu se souvenant de la promesse à David, fait apparaître au sein de son peuple   «  CELUI  » qui doit en être le SAUVEUR et le ROI, même s'il doit être  « élevé sur le bois  » pour racheter son peuple, avant de  « régner  » sur lui.


Mal instruit par ses chefs spirituels, c'est alors que le peuple d'Israël fait là plus tragique erreur en rejetant LE ROI que DIEU lui destine en disant à Pilate : « Nous n'avons de roi que César » (Jean 19 : 15), faisant ainsi écho aux paroles d'autrefois devant Samuel, et qui provoquèrent l'amère constatation du Seigneur « C'est moi qu'ils rejettent afin que je ne règne plus sur eux  »   (Comparer avec Luc 19 : 14) !


Yeshoua savait quelles en seraient les conséquences aussi c'est en pleurant sur Jérusalem et son peuple qu'il dit ces paroles prophétiques « Si toi aussi au moins en ce jour qui t'est donné, tu connaissais les choses qui appartiennent â ta paix Mais maintenant elles sont cachées à tes yeux. Il viendra sur toi des jours où tes ennemis t'environneront de tranchées, t'enfermeront et te serreront de toutes parts ; ils te détruiront, toi et tes enfants au milieu de toi, et ils ne laisseront pas en toi pierre sur pierre, parce que TU N'AS PAS CONNU LE TEMPS OU TU AS ETE VISITEE  » (Luc 19 : 44).


Cette prophétie s'est textuellement accomplie en l'an 70 lorsque les armées Romaines de Titus vinrent et détruisirent le TEMPLE après y avoir mis le feu.

Ces choses ne devraient-elles pas nous faire réfléchir ?

Jusqu'à quand notre malheureux peuple d'Israël continuera t-il à rejeter son MESSIE et ROI, refusant ainsi d'obéir au Plan Divin ?

Dans cette lutte contre Dieu nous ne pourrons que souffrir d'avantage, alors pourquoi nous entêter à désobéir au Seigneur, sommes nous plus fort que LUI ?


L'ATTENTE DU ROYAUME DE DIEU


Tous les prophètes ont successivement fait allusion à ce ROYAUME DE DIEU, en relation avec la venue du ROI-MESSIE, espérance d'Israël et attente du monde entier ; mais avant de REGNER il fallait d'abord SAUVER.


C'est pourquoi le Ministère Messianique de Yeshoua comportait trois phases


Les deux premières devaient être réalisées dans sa première venue, la troisième étant réservée pour son retour : il a été LE PROPHETE annoncé par Moïse (Deutéronome 18 : 18) et LE SACRIFICATEUR par excellence, avec la différence que, ce n'est pas du sang de taureau ou d'agneau qui a été offert sur l'autel du sacrifice, mais SON PROPRE SANG offert pour notre rédemption et le pardon de nos péchés ! C'est pourquoi lors de sa seconde venue, maintenant très proche, il REGNERA en ROI à JERUSALEM et sur LE MONDE ENTIER !


Les deux aspects de son œuvre : SAUVER et REGNER, sont contenus dans la déclaration faite par l'Ange à Myriam (Marie), descendante de David : 

« Tu lui donneras le nom de YECHOUA (Dieu Sauve), c'est lui qui SAUVERA son peuple de ses péchés » (Matthieu 1 : 21) et encore  « Il sera grand et sera appelé: Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera LE TRONE DE DAVID son père, il REGNERA sur la maison de Jacob ETERNELLEMENT et SON REGNE N'AURA POINT DE FIN » (Luc 1 : 32 à 33).


C'est à la royauté future du Messie Yeshoua que le prophète Amos fait allusion en annonçant le rétablissement d'Israël, ce qui d'ailleurs est en train de s'accomplir sous nos yeux en ce 20eme siècle : « Je ramènerai les captifs de mon peuple, ils rebâtiront les villes dévastées et les habiteront… Ils, ne seront plus arrachés du pays que je leur ai donné… en ce temps-là, je relèverai de sa chute la maison de David, et j'en réparerai les brèches, j'en redresserai les ruines et je la rebâtirai comme elle était autrefois.  » (Amos 9 : 11 à 15)


Dès le début de son ministère de salut, Yeshoua commença à proclamer : « Le temps est accompli et le ROYAUME DE DIEU est proche, repentez-vous et croyez à la bonne nouvelle !  » (Marc 1: 15) et aussitôt il commence à planter les jalons de ce ROYAUME dans les cœurs de ses disciples : c'est le ROYAUME CELESTE EN PREPARATION Ce royaume encore caché on y entre par la FOI EN LUI : « Le ROYAUME DE DIEU ne vient pas de manière à frapper les regards, on ne dira point : il est ici ou il est là, car voici LE ROYAUME DE DIEU EST AU MILIEU DE VOUS !  » (Luc 17 : 20 à 21).


Parce que déjà on confondait LE ROYAUME TERRESTRE, Le ROYAUME CELESTE et le ROYAME SPIRITUEL caché dans le cœur des enfants de Dieu (en attendant le jour glorieux de sa manifestation dans le ciel).

Parce que les juifs du temps de Jésus espéraient avant tout le ROYAUME TERRESTRE qui les libérerait du joug romain, alors que pour sa première venue le Messie venait guérir le pécher du monde en mourant sur la croix.

Voila l'erreur du Sanhédrin et des Rabbins du temps de Jésus. Ils se sont trompés de royaume d'époque et de ministère. C'est pourquoi nous pouvons lire dans Luc 19 : 11  « Ils écoutaient ces choses et Yeshoua ajouta une parabole parce qu'il ETAIT PRES DE JERUSALEM et QU'ON CROYAIT QU'A L'INSTANT LE ROYAUME DE DIEU ALLAIT Paraître ».


Faisant suite à ce verset Yeshoua parle d'un homme de HAUTE NAISSANCE (lui-même Messie, et fils de David) S'EN ALLA dans un PAYS LOINTAIN POUR SE FAIRE INVESTIR DE L'AUTORITE ROYALE (après avoir sauver les pêcheurs il pouvait se présenter devant le trône Divin et y recevoir comme dit le prophète Daniel … « La domination, la gloire et le règne et tous les peuples, les nations et les hommes de toutes langues le servirent, sa domination est une DOMINATION ETERNELLE qui ne PASSERA POINT et SON REGNE NE SERA JAMAIS DETRUIT » (Daniel 7 : 14), et la même parabole de préciser : « ET REVENIR ENSUITE… », ce retour sera alors pour l'instauration du ROYAUME D'ISRAEL !


Depuis le départ de Yeshoua jusqu'à ce jour des multitudes de Juifs et de non-Juifs, gens de toutes nations et de toutes races, n'ont cessé de rentrer, PAR LA FOI en SON NOM, dans ce royaume encore caché mais qui est le ROYAUME CELESTE, et pour y pénétrer, le Rabbi Nicodème lui-même, en a entendu les conditions qui l'ont laissé perplexe: « Si un homme NE NAîT DE NOUVEAU il ne peut VOIR LE ROYAUME DE DIEU (Jean 3 : 3) », nouvelle naissance spirituelle dont beaucoup ont fait l'expérience, et que de tout cœur je vous souhaite de faire, en acceptant Yeshoua comme votre MESSIE et ROI et en le laissant agir dans votre cœur et toute votre vie.


LE ROYAUME D'ISRAEL EN PREPARATION


Les foules étaient enthousiasmées d'entendre ce que disait Yeshoua, paroles simples et profondes qui touchaient les cœurs et consciences, mais aussi de voir les œuvres de Dieu qu'il manifestait, montrant ainsi son ministère messianique, démons chassés, guérisons des corps et des cœurs, miracles et prodiges inexplicables à vue humaine, mais montrant la puissance de Dieu !

C'est pourquoi à la veille de Pessah (la Pâque Juive), lorsque la foule vit Yeshoua monté sur un âne (selon la prophétie de Zacharie 9 : 9), elle crût que l'heure de l'établissement du ROYAUME D'ISRAEL était arrivée, et tous de s'écrier le Psaume 118 versets 25 et 26 dans une joie sincère :

Psaume 118 : 25 et 26  O Eternel, accorde le salut salut ! O YHWHW (Eternel), donne la prospérité ! 26  Béni soit celui qui vient au nom de YHWH (l'Eternel) !


Jean 12:13  prirent des branches de palmiers, et allèrent au-devant de lui, en criant : Hosanna!  Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, le roi d'Israël !


« Na Hosiah YHWH Ana » (lire de gauche à droite) ou « de grâce YHWH sauve maintenant »

Psaume 118 : 25 et 26  malheureusement contracté en  "Hosanna"  Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur (Barouk aba béchem Adonai en hébreu)


Après sa résurrection et juste avant son départ vers le ciel (40 jours après la Pâque), Yeshoua a rassemblé ses disciples SUR LE MONT DES OLIVIERS pour d'ultimes recommandations, mais l'ATTENTE DE CE ROYAUME D'ISRAEL était tellement dans la pensée de ces premiers Messianiques (Méchihim), qu'ils ne purent s'empêcher de lui demander : « Seigneur, est-ce en ce temps que TU RETABLIRAS LE ROYAUME D'ISRAEL ? Il leur répondit : ce n'est pas à vous de connaître LES TEMPS et LES MOMENTS que le Père a fixé de sa propre autorité, mais VOUS RECEVREZ UNE PUISSANCE, L'ESPRIT-SAINT (Rouah akodech) survenant sur vous et vous serez MES TEMOINS à Jérusalem, dans la Judée, dans la Samarie et jusqu'aux extrémités de la terre  » (Actes 1 : 6 à 8).


Ce n'était en effet pas à eux à connaître les temps et moment de ce ROYAUME D'ISRAEL, mais leur tâche immédiate était de TEMOIGNER AU MONDE ENTIER après la réception de LA PUISSANCE D'EN HAUT, ce qu'ils ont expérimenté dix jours après, et par leur zèle et leur action dans leur témoignage, la Bible, la Bonne Nouvelle du Royaume a parcouru la terre en partant de Jérusalem, et pendant près de vingt siècles a produit des résultats bénis dans les nations et sur la terre entière.


Mais maintenant nous voici parvenus à ces TEMPS qui doivent précéder l'établissement DU ROYAUME D'ISRAEL, et l'un des SIGNES, le plus frappant, c'est le retour d'Israël dans son pays, et depuis 1948, des pages entières des prophéties de la Bible s'accomplissent sous nos yeux en Israël ! Dieu a reconstruit son pays et ramené son peuple afin de préparer LA VENUE DU ROI DES ROIS!


Est-ce que le fait que Jérusalem a été réunifiée et est redevenue la CAPITALE d'Israël, ne signifie pas quelque chose ?

Le son du  « shofar » (1) qui a retentit le 7 juin 1967 à Jérusalem devant le  « Mur Occidental» (appelé improprement  « Mur des Lamentations « ) n'est-il pas un signe pour toutes les nations? Accomplissement prophétique des paroles de Yeshoua : « Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations JUSQU'A ce que les temps des nations soient accomplis  » (Luc 21 : 24).

En effet Jérusalem a été foulée aux pieds sous la domination des nations et ce « JUSQU'A » marque une étape, un jalon, un avertissement pour les Nations et Israël.

Jérusalem va bientôt revoir son Messie et Roi, non plus comme  « Le Serviteur Souffrant  » de Esaïe 53, mais comme le ROI DE GLOIRE qui a TOUS LES DROITS ET TOUS LES POUVOIRS sur le monde entier.


Il viendra LUI-MEME et vous SAUVERA  dit Esaïe (35 : 4), et c'est bien ce qui se produira, car le peuple d'Israël alors verra le voile tomber des yeux et, non seulement reconnaîtra SON SEIGNEUR ET ROI, mais deviendra un peuple de « Shlihim » (envoyés) dont le zèle ardent, pour Yeshoua enfin reconnu et accepté sera intarissable. Jérusalem ne pourra devenir CAPITALE et METROPOLE du monde que QUAND SON ROI SERA AU MILIEU D'ELLE !

Cette ville qui s'appelle en Hébreu « Yérouchalaïm » (Possession ou Héritage de Paix) n'a jamais connu la paix, justement parce que  CELUI  que l'Écriture appelle « SAR SHALOM  » (Le Prince de la Paix) n'y est pas encore mais à SA VENUE Jérusalem prendra tout son sens dans l'Histoire du Monde, comme elle en a un dans la Révélation Divine ! Le Roi David animé de l'Esprit Prophétique et Messianique, s'écriait en pensant à CE ROYAUME QUI VIENT et à SON ROI  « Demandez la paix de Jérusalem » (ou selon une autre version Priez pour la paix de Jérusalem), à cause de mes frères et de mes amis, JE DESIRE la PAIX dans ton sein, à cause de LA MAISON DE L'ETERNEL NOTRE DIEU, je fais DES VOEUX pour ton bonheur ! (Psaume 122 : 6 à 8)


Que nous attendions LE ROYAUME D'EN HAUT ou LE ROYAUME D'ISRAEL, est-ce que pour tous, Israël et les Croyants Messianiques de toutes races, notre prière n'est pas « QUE TON REGNE VIENNE ? »

Il est donc nécessaire dès MAINTENANT d'entrer PAR LA FOI EN SON NOM dans le ROYAUME DES CIEUX, en acceptant Yeshoua comme notre Messie-Sauveur qui pardonne nos péchés et efface nos transgressions ! Un des  « SIGNES » les plus caractéristiques de notre époque, montrant la proximité de SON RETOUR, c'est le grand nombre de Juifs, et nous sommes de ceux-là, qui ont pris conscience de ce que L'ECRITURE dit, comprennent que notre peuple s'est trompé, que ces erreurs nous les avons payées chères, aussi sans aucune restriction nous appelons notre MESSIE, nous désirons de toute notre force NOTRE ROI, LE VRAI ROI D'ISRAEL ! Êtes-vous de ceux-là ?

Si oui, écrivez-nous et nous partagerons votre joie de le connaître et de l'attendre !

Dans notre Prière nous saluons déjà LE RETOUR DE YECHOUA HAMACHIAH (JESUS LE MESSIE) par les paroles prophétiques du Roi David (Psaume 118 26) : « BAROUK ABA BECHEM ADONAI - BENI SOIT  » CELUI » QUI VIENT AU NOM DE L'ETERNEL » .


Amen.


Paul GHENNASSIA 



  

Les prémices de « La grande Tribulation »

OU

La monté en puissance de l’esprit de l’antéchrist !


Dans notre étude nous décrirons  parallèlement deux avenirs différents pour deux groupes d’hommes et de femmes différents.

Les premiers : Seront ceux qui suivront la voie royale de vivre « en Jésus-Christ ». Ils seront enlevés, avant ou durant la première moitié de la Grande Tribulation, en rejoignant le Seigneur dans les airs…

Les seconds : Seront ceux qui faute de repentance et de pardon de leurs péché, resteront sur la terre, pendant toute la durée des évènements dramatiques que connaîtra notre monde, et que nous décrirons plus loin.


Première constatation : Les esprits sont donc prêts à accepter l’inacceptable !


II Timothée chapitre 3 versets 1 à 5 : Sache que dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles.

Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force.  Eloigne-toi de ces hommes-là.


Il n’y a pas que les esprits qui sont prêts !


Tout dans les domaines : Des sphères sociales, politiques, philosophiques, morales et religieuses sont polluées par le venin de Babylone.


- Le rejet du  véritable Christianisme est déjà en partie consommé !

- Les alliances qui formeront le gouvernement mondial se mettent en place !

- Le système financier mondial est déjà prêt ! (Informatique et cartes à puces)

- Le contrôle mondial (esclavage) des populations par l’électronique est déjà engagé !

- L’armée mondiale existe de manière embryonnaire avec ses forces militaires internationales !

- L’organisation structurelle de l’antéchrist existe aussi avec les sociétés secrètes, qui influencent nos états. Les Illumitatis,  SKULL & BONES, Le Bohemian Club, créé en 1872, le conseil des 13 des 33, le comité des 300,  du club de Rome, des Bilderbergers, de la commission trilatérale  etc…

- Les moyens techniques sont prêts  !… (L’ordinateur, le téléphone et la télévision, les satellites)


Cela peut paraître surprenant, mais il faut se rendre compte, qu’avant l’invention des moyens de communication électroniques, Il était impossible que quiconque, fusse-t-il l’antéchrist, puisse dominer un jour sur l’ensemble des peuples de notre planète. En effet les distances énormes n’auraient jamais permis la transmission des ordres…  Rendons-nous compte que la chose est désormais possible car les moyens existent !


Apocalypse 13 verset 15 : Et il lui fut donné d’animer l’image de la bête, afin que l’image de la bête parle !

C’est une évocation littérale de la télévision, du cinéma ou d’images holographiques !


Une preuve facilement vérifiable de notre entrée dans les temps de la fin de ce monde !

Les plus âgés savent que depuis ces quarante dernières années, nous avons perdu des pans entiers de nos libertés fondamentales…. (Libertés individuelles, caméra de surveillances, carte à puce, contrôles informatiques et policiers etc.)

Et les valeurs chrétiennes sont de plus en plus mises à mal par la dégradation morale des médias, par les politiques de gauche et par l’Islam !


Mais un frein subsiste, et ce frein c’est l’amour de certains chrétiens pour la vérité de la parole de Dieu et pour la liberté.


Cette liberté et cet amour de la vérité, c’est le Saint-Esprit qui les fait s’épanouir dans le cœur de chaque enfant de Dieu : Par la connaissance des prophéties, et par la volonté de ne pas se placer sous le joug de la bête.  Voilà le puissant  frein à l’émergence de la dictature de l’antéchrist !


Evangile de Jean chapitre 8 verset 32 : Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira.

 

Tant que des millions de Chrétiens, avertis par la parole de Dieu seront là et Tant que le Saint-Esprit règnera dans leurs cœurs, La résistance à l’oppression SPIRITUELLE et PHYSIQUE sera suffisante pour venir à bout des dictatures et des dominations de quelque ordre que ce soit.

Daniel chapitre 11 verset 32 : Il séduira par des flatteries les traîtres de l’alliance… Mais ceux du peuple qui connaîtront leur Dieu, agiront avec fermeté …


La présence des enfants de Dieu sur la terre a un rapport direct avec l’annonce du salut en Jésus-Christ, c’est-à-dire avec l’évangélisation. En effet tant qu’il y aura une âme à sauver, l’amour de Dieu fera qu’un chrétien sera toujours là pour lui annoncer l’Evangile !

Romains 11 : 25 une partie d'Israël est tombée dans l'endurcissement, jusqu'à ce que la totalité des païens soit entrée. (Dans l’Alliance)

Mais il y aura une fin à cela ; le jour où il n’y aura plus d’âme à sauver ! Un jour prochain, le cœur des hommes sera devenu tellement sec, que malgré les efforts des évangélistes, personne n’écoutera plus le message de l’amour de Dieu.


Pour mieux comprendre la suite je vous invite à lire : 2 Thessaloniciens 2 : 1 à 12


Alors sera venu le temps des prophéties du temps de la fin


Quand les événements que nous venons d’aborder deviendront une réalité, la Bible déclare en :  Luc 21 : 28  Qu’il sera temps  de lever les yeux vers le ciel car la délivrance (de ceux qui sont en Jésus-Christ) sera très proche. 

 

Cette délivrance des sauvés sera l’enlèvement de l’Eglise de Christ


L’événement le plus GRANDIOSE que les Chrétiens connaîtront depuis la crucifixion, et la résurrection de Yeshoua Ha Mashiah (Jésus-Christ).

Il n’est pas difficile d’imaginer, que si l’enlèvement de l’Eglise n’impliquera que ceux qui durant leur vie terrestre auront donné leur cœur et leur vie à Yeshoua le Christ ; en ce qui concerne les conséquences de l’enlèvement, tous ceux qui vivront sur la terre à cette époque, en ressentiront l’ampleur et les effets.


Imaginez un instant la disparition subite de plusieurs millions de personnes !


Matthieu chapitre 24 verset 40 : Alors de deux hommes qui seront dans un champs, l’un sera pris et l’autre laissé de deux femmes qui moudront à la meule, l’une sera prise et l’autre laissée. Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra.


Le boulanger a disparu ! Je ne trouve plus mon frère ou ma mère… !

Imaginez des maisons ou des voitures vidées de leurs occupants…

Imaginez qu’un pilote d’avion ou un conducteur de train soit enlevé…

Imaginez la disparition de plusieurs millions de personnes ! (Crash économique)

Imaginez ce qui se passerait si tous débonnaires enfants de Dieu disparaissaient ? (Certains voudraient  sûrement les remplacer… et pour faire quoi ?)


Les médias trouveront certainement une explication très rationnelle. Peut-être diront–ils que les disparus étaient des extra-terrestres où quelques autres explications.

De toutes façons, ils tenteront de minimiser le problème ! Mais à partir de ce jour, le monde ne sera plus jamais comme avant, car l’Esprit de la Parole de Dieu aura disparu de la surface de la terre… (Le Saint-Esprit)


Dans la chronologie des grands évènements Bibliques que nous voyons poindre devant « nous », 

le premier est donc l’enlèvement de l’Eglise.


C’est-à-dire l’enlèvement des véritables Enfants de Dieu, selon Dieu.

(Et non pas selon telle ou telle organisation ou église !)


Une question d’importance : Qui sera enlevé ?


Les premiers : chronologiquement, seront certains de ceux qui vivaient sous l’ancienne alliance et qui bien que décédés avant que Yeshoua Ha Mashiah (Jésus-Christ) ne soit venu, bénéficieront eux aussi du salut par la Grâce, En vertu de la foi et de l’amour qu’ils ont porté à Dieu durant leur vie !

Ils seront ressuscités et sauvés en vertu du sacrifice expiatoire de Christ, dont ils seront les ayants droit, a posteriori.  (Christ est descendu 3 jours au séjour des morts)


Les seconds : Seront ceux qui sont décédés après avoir donné leur cœur à Christ.

Trépassé depuis peu ou depuis plus longtemps, au jour de l’enlèvement, ils seront ressuscités comme les premiers, puis enlevés avec les vivants.


Les troisièmes : seront ceux qui auront donné leur cœur à Christ et qui seront toujours vivants, au jour de l’enlèvement.


I Thessaloniciens chapitre 4 versets 15 à 17 : Voici  en effet ce que nous vous déclarons d’après la parole du Seigneur : Nous les vivants restés pour l’avènement du Seigneur nous ne devancerons pas ceux qui sont décédés.  Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel et les morts en Christ ressusciteront premièrement….

Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensembles enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur.


De quelle façon serons-nous enlevés ?


I Corinthiens chapitre 15 versets 51 à 53 : Voici je vous dis un mystère : nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera et les morts ressusciteront incorruptibles et nous, nous serons changés. Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, que ce corps mortel revête l’immortalité.


Plusieurs Hypothèses sont possibles car c’est le seul passage qui décrit l’enlèvement !

Il est probable que nous abandonnerons subitement nos anciens corps, Comme lorsqu’une chenille se métamorphose en un papillon magnifique. Nos corps subitement sublimés, seront semblables à l’idée qu’on se fait d’une apparition. (Peut-être comme celui de Jésus après sa résurrection.) 

     

Nous serons dans un corps sûrement reconnaissable, mais glorifié et immortels

     

Peut-être deviendrons-nous invisible aux yeux du monde ? Imaginez un instant ce que nous pourront éprouver, en ce jour glorieux.

Nous-nous verrons les uns les autres en montant vers le ciel. Nous pourrons voir le Seigneur venir, sur les nuées, à notre rencontre et admirer toute la splendeur de cet événement !

Puis l’Eglise, toute entière, sera accompagnée à travers le ciel, vers le ciel de gloire et dans la présence de YHWH (l’Eternel).


Pour : Les Noces de l’Agneau

Les enfants de Dieu verront le Christ Face à face !


A partir de cet instant, la qéhila (l’Eglise) et les Chrétiens ne seront donc plus sur la terre.

Car tous les enlevés seront conviés dans le ciel à une grande cérémonie, à une grande fête, à un grand banquet  qui sera celui des « Noces de l’Agneau » C’est-à-dire de l’union spirituelle par Mariage de la Tête de  l’Eglise, (qui est le Seigneur) et du Corps qui est l’ensemble de tous les élus ou sauvés de tous les temps depuis la création.   

(Il est important de souligner que seules des églises locales existent à ce jour, lesquelles représentent la fiancée de Christ, mais pas encore son épouse car les noces de l’agneau n’ont pas encore eu lieu ! L’Eglise universelle n’existe donc pas encore à ce jour si ce n’est en espérance.)


Apocalypse chapitre 19 versets 6 à 8 : Et j’entendis comme la voix d’une foule nombreuse, comme un bruit de grosses eaux et comme un bruit de forts coups de tonnerre, disant : Alléluia ! Car le Seigneur notre Dieu Tout-Puissant est entré dans son règne. Réjouissons-nous, soyons dans l’allégresse et donnons-lui gloire ; car les noces de l’Agneau sont venues, son épouse s’est préparée et il lui a été donné de se revêtir d’un fin lin, éclatant et pur ; car le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints.


Dans le ciel de gloire, les enlevés patienteront un moment !

Car il manquera encore quelques conviés…


Apocalypse chapitre 7 versets 9 à 15 : Après cela, je regardai et voici, il y avait une grande foule, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue.

Ils se tenaient devant le trône et devant l’Agneau, revêtus de robes blanches (fin lin)  et des palmes dans leurs mains. […] 13 Et l’un des vieillards prit la parole et me dit : ceux qui sont revêtus de robes blanches, qui sont-ils et d’où sont-ils venus ?

Je lui dis : Mon Seigneur, tu le sais. Et il me dit : Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation ; Ils ont lavé leurs robes et ils les ont blanchies dans le sang de l’Agneau. C’est pour cela qu’ils sont devant le trône de Dieu et le servent jour et nuit dans son temple.


Qui sont-ils ?


Ce seront ceux qui, pendant la Grande Tribulation, refuseront d’adorer et de rendre un culte à l’image ou à la statue de l’antéchrist.

Ils refuseront aussi de se faire appliquer la marque de la bête sur la main droite ou sur le front ; le fameux 666. (Apocalypse 13 : 18)

Ces hommes et femmes qui auront refusé jusqu’au bout de se soumettre à l’antéchrist ; pour leur foi. Peut-être parce qu’un de leurs parents leur avait parlé de l’Evangile ou parce que Juifs, certains refuseront d’adorer une image et se rendront enfin compte la terrible erreur de leurs ancêtres commise il y a 2000 ans ?


Question d’un calviniste : Comment ces retardataire pourront-ils se convertir sans le Saint-Esprit ?

- je dirais qu’il ne faut pas minimiser la puissance du Saint-Esprit qui par le souvenir de sa présence touchera encore certains cœurs déjà éveillés, mais qui n’avaient pas encore franchi le pas.

- Par le souvenir des paroles d’évangélisation !

- Avec les quelques Bibles ou livres qui resteront (Ils seront Très rares)

- Par la famille (Une mère inconvertie  se rendra vite compte que les paroles de son fils étaient justes)

- Certains Juifs, refuseront d’adorer une image à cause du souvenir de l’évangélisation !

- D’autres s’apercevront de la supercherie de l’antéchrist.


En tous cas, ces derniers retardataires du salut, regretteront amèrement, d’avoir tardés à se tourner vers Yeshoua (Jésus) et ainsi d’avoir raté l’enlèvement


Car leur attitude, vis-à-vis de l’antéchrist, sera impitoyablement sanctionnée par sa police, qui les égorgera sur-le-champ, ce qui fait douloureusement penser à l’actualité. (Jean 10 : 10)


Ils seront donc les derniers martyrs de la Foi !


Mais à cause de l’amour de Dieu, qui veut qu’aucune de ses créatures ne périsse, et après bien des souffrances et un peu de retard ; Ils rejoindront au travers de leur propre mort, mais toujours en vertu de leur foi dans le sacrifice de Christ, le groupe des enlevés dans le ciel.


Alors, pourra se dérouler, dans le ciel de gloire, le merveilleux mariage de Christ et de son Eglise lors du festin des Noces de l’Agneau


Quelle prodigieuse expérience que de vivre pour l’éternité, dans un corps sublimé, sans limite traversant la matière et le temps, dans la présence de Dieu et de notre Seigneur Jésus-christ !

Imaginez les retrouvailles de ceux et celles qui, à un moment de leur vie terrestre, par une simple prière de repentance ont donné leur cœur au Seigneur. Ils seront là ! Nous les reconnaîtrons, nous les embrasserons et nous ne serons plus jamais séparés d’eux !


La seule chose que je voudrais ajouter, c’est ce que nous dit Jésus :

Matthieu chapitre 24 versets 32 à 42 Instruisez-vous par une comparaison tirée du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous connaissez que l'été est proche. De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l'homme est proche, à la porte. Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point, que tout cela n'arrive. Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.

Pour ce qui est du jour et de l'heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul.

Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l'avènement  du Fils de l'homme. Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche ; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu'à ce que le déluge vînt et les emportât tous : il en sera de même à l'avènement du Fils de l'homme. Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l'un sera pris et l'autre laissé ; de deux femmes qui moudront à la meule, l'une sera prise et l'autre laissée.

Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra.


Paul ajoutera

1 théssaloniciens 5 : 2 à 6  Car vous savez bien vous-mêmes que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. Quand les hommes diront: Paix et sûreté ! Alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n'échapperont point.

Mais vous, frères, vous n'êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur; vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour. Nous ne sommes point de la nuit ni des ténèbres. Ne dormons donc point comme les autres, mais veillons et soyons sobres.


Il ne faut jamais perdre de vue, que les premiers chrétiens, comme Matthieu, étaient des Juifs et que pour eux, il n’y avait aucune contradiction entre le fait d’être Juif et celui de suivre les paroles et la personne de Yeshoua Ha Mashiah (Jésus-Christ) !

Cet avertissement s’adressait donc initialement à des « Juifs croyants en Jésus-Christ » de l’époque à laquelle vivait Matthieu, et à ceux des époques qui suivront ainsi qu’aux convertis de toutes origines.

Cette mise en garde, s’adresse donc a tous les croyants en Yeshoua (Jésus) c’est-à-dire aux « Juifs messianiques » d’aujourd’hui, et aux chrétiens de toutes origines !

« Une génération ne passera pas,  que tout cela ne soit arrivé »


Jésus ajoutera en Matthieu 24:34  Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point, que tout cela n'arrive.


Une génération entière ne passera donc pas, depuis que les Juifs sont revenus dans leur pays !


Ce qui voudrait dire : que le dernier de tous les Juifs qui sont retournés en Israël en 1948 ou de ceux qui sont nés 1948 ne sera pas décédé que le Messie sera venu !

~ Ni le jour ni l’heure, mais la décennie c’est peut-être  possible ! ~


 1 Thessaloniciens 5:4  Mais vous, frères, vous n'êtes  pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur…


Puisque nous ne devrions pas être surpris, une petite étude de probabilité devient possible


Si l’on tient compte que l’espérance de vie moyenne en Israël est d’environ 78 ans ; le calcul est  alors fort simple : 1948 + 78 années nous amènent en moyenne vers l’an 2026 ! Et au pire vers 2068  (120 ans)

Ajoutons a cette approximation que Christ ayant été crucifié en l’an 29 ou 33 en l’an 2029 ou 2033 nous serons 2000 ans après la crucifixion ce qui signifie beaucoup de chose traité dans les autres articles du site.

La sagesse voudrait donc : que ceux qui ne sont pas Chrétiens, se posent quelques questions sur leur devenir …    Suis-je sauvé ou pas sauvé ?

Et que les chrétiens prennent les dispositions nécessaires à la traversée d’une période troublée, qui d’ailleurs a déjà commencé….

Nous en avons pris conscience  avec  l’attentat des deux Twin Towers  de New-York. Attentat qui fut un crime contre l’humanité, contre la liberté et contre le monde JUDÉO-CHRÉTIEN ! 


Un crime et des crimes annoncés par l’Evangile : Jean chapitre 16 verset 2 : Et même l’heure vient où quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu.


Une prophétie qui malheureusement se réalise couramment de nos tristes jours.


Relisons la parabole des dix vierges  (Matthieu 25 : 1 à 13)

 (Avons-nous quelques réserves d’huile dans nos lampes ?)


Et posons-nous les bonnes questions :

Ne suis-je pas plus mystique ou religieux que véritable DISCIPLE de Jésus-Christ ? Il y a tellement de gens religieux qui aiment l’ambiance religieuse, la liturgie, les chants, la fraternité, les amis  mais dont la foi est fragile et la connaissance de la parole de Dieu encore bien plus !  (Demandons-là à Dieu)

Suis-je prêt pour me présenter devant le Grand Roi ?  (On ne l’est jamais vraiment !)

Suis-je véritablement dans un esprit de repentance ?

Suis-je en paix avec Dieu ! Est-ce que je vie vraiment dans l’attente de mon Seigneur ?


Pour terminer par une évidence !

Pour ceux ou celles qui n’auraient pas encore donné leur cœur à Christ


YHWH (L’Eternel) n’obligera jamais personne, ni à l’aimer, ni à croire ses paroles. Car Dieu est Amour et l’amour ne s’exerce que dans la liberté. Mais ce qu’il désire plus que tout, c’est nous pardonner et nous sauver. (Par amour) Pour faire de nous ses enfants ! (Par le moyen de la rédemption en Jésus-Christ.)


Il n’est donc jamais trop tard pour désirer changer de groupe !

Après votre mort il sera trop tard !


~ La voix du Seigneur vous appelle encore ce matin ! ~


Hébreux 3:15  Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, N'endurcissez pas vos cœurs.


2 Corinthiens 6:2  Car Dieu dit: Au temps favorable je t'ai exaucé, Au jour du salut je t'ai secouru. Voici maintenant le temps favorable, voici maintenant le jour du salut.


Bonne méditation

  

L’enlèvement de l’Eglise et les noces de l’Agneau


Pierre Desbordes


Esaïe 26 : 19 à 21  Que tes morts revivent ! Que mes cadavres se relèvent ! Réveillez-vous et tressaillez de joie, habitants de la poussière Car ta rosée est une rosée vivifiante, Et la terre redonnera le jour aux ombres. Va, mon peuple, entre dans ta chambre, Et ferme la porte derrière toi; Cache-toi pour quelques instants, Jusqu'à ce que la colère soit passée. Car voici, l'Eternel sort de sa demeure, Pour punir les crimes des habitants de la terre ; Et la terre mettra le sang à nu, Elle ne couvrira plus les meurtres.


Nous voyons ainsi que l’enlèvement de la Qéhila que les grecs et romains nomment l’Eglise

 était prophétisé  dans l’Ancienne Alliance


La domination totale de l’antéchrist sur la terre ne peut intervenir pleinement, tant que le Saint-Esprit de Dieu habitera le cœur des croyants mais les enfants de Dieu de seront pas toujours sur cette terre ! Va, mon peuple, entre dans ta chambre et ferme la porte derrière toi, Cache-toi pour quelques instants.


Cela peut sembler paradoxal, mais YHWH (l’Eternel) va enlever de la terre ses enfants, pendant un moment, pour permettre à l’antéchrist d’aller jusqu’au bout de son abomination. Ceci afin de prouver à la création, qu’aucune créature aussi maligne soit-elle, ne dominera jamais son créateur et que la puissance insondable de l’Amour de Dieu, surpasse sans commune mesure l’orgueil et la haine de Satan !


Pour cela et afin de laisser un moment libre cour à la domination totale de Lucifer sur l’ensemble de la terre, YHWH (l’Eternel) a prévu, depuis toujours de retirer son Eglise et son Saint-Esprit de ce monde pendant toute cette période de la « Grande Tribulation » 


L’enlèvement de l’Eglise de Christ et le retrait du Saint-Esprit, auront donc nécessairement lieu, avant la prise de pouvoir de l’antéchrist. En effet la présence sur terre de ceux qui sont éclairés par la vérité de la parole de Dieu, empêcherait les séductions sataniques de produire la totalité de leurs effets.

Ce qui ne veut pas dire, que la Qéhila (l’Eglise) ne verra pas son arrivée ou la période de séduction pendant laquelle l’esprit du malin mystifiera la très grande majorité des habitants de notre terre.

Nous pourrions même affirmer, que la montée en puissance du paradigme pagano libertaire et la mondialisation, est l’avant-goût de cette séduction qui a déjà largement commencé.


Pour ce qui est de l’enlèvement, Il n’est pas impossible, que l’Eglise soit encore présente (seulement début) lorsque l’antéchrist se dévoilera physiquement au monde! Mais comme nous l’avons déjà dit, sa prise du pouvoir total sur la terre ne pourra avoir lieu, qu’après le retrait du Saint-Esprit et des Chrétiens.


II Thessaloniciens 2 :6 à 10  Et maintenant vous savez ce qui le retient, (l’antéchrist) afin qu’il ne paraisse qu’en son temps. Car le mystère de l’iniquité agit déjà, il faut seulement que celui qui le retient encore (le Saint-Esprit dans le cœur des Chrétiens) ait disparu. Et alors paraîtra l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche et qu’il écrasera par l’éclat de son avènement […]

L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils  n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés.


La Bible affirme donc que pendant le règne de l’antéchrist, l’Eglise ne sera plus présente sur terre !


Ce qui soulève la question de savoir vers où les Chrétiens seront-ils enlevés, et de quelle façon quitteront-ils ce bas monde ?


De quelle façon les enfants de Dieu seront-ils enlevés ?


Ici toutes les hypothèses sont permises car à notre connaissance, la Bible ne nous dit rien de très précis, sur la manière dont les Chrétiens seront enlevés :

- Il est possible que les âmes des individus qui seront enlevés, abandonnent subitement leurs anciens corps ? L’enlèvement pourrait alors ressembler, pour ceux qui resteront sur terre, à la mort subite de millions de personnes. Mort dont la cause sera expliquée au monde, par une épidémie ou touts autres explications.

- Il est possible que ceux qui seront enlevés disparaissent subitement à la vue des autres avant de partir vers le ciel ?

On tentera peut-être de faire croire à ceux qui seront restés ici-bas, qu’il s’agissait de farouches extra terrestres envahisseurs qui, une fois démasqués, se seront enfuis à bord de leurs soucoupes volantes ? Ce qui expliquerait pourquoi le monde médiatique et le cinéma (sous influence) font une telle promotion des émissions et des films ayant pour objet des envahisseurs extra terrestres. Probablement et de manière inconsciente, pour préparer l’esprit de ceux qui resteront.


A quelle période se produira l’enlèvement ?


Il faut savoir que ce ne sont pas les enfants de Dieu qui décideront du moment de leur enlèvement, ni en ce qui concerne le jour ni en ce qui concerne la façon de le réaliser.

Ce qui représente l’immense différence qui existe, entre ce qu’annonce la Bible et les mortelles élucubrations de certaines sectes.


Voici précisément ce que déclare la Bible : I Thessaloniciens chapitre 4 versets 15 à 17  Voici  en effet ce que nous vous déclarons d’après la parole du Seigneur : Nous les vivants restés pour l’avènement du Seigneur nous ne devancerons pas ceux qui sont décédés.  Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensembles enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur.  (Esaïe chapitre 26 versets 19 à 21)


Au sujet de l’enlèvement Jésus a dit :


Evangile de Matthieu chapitre 24 versets 36 à 42   Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le fils, mais le père seul.

Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du fils de l’homme. Car dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; Et ils ne se doutèrent de rien jusqu’à ce que le déluge vienne et les emporte tous : Il en sera de même  à l’avènement du fils de l’homme. Alors, de deux hommes qui seront dans les champs, l’un sera pris et l’autre laissé, de deux femmes qui moudront à la meule, l’une sera prise et l’autre laissée.

Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra.


Actes 1:11 : Et leur dirent : Hommes galiléens, pourquoi vous tenez-vous là à regarder au ciel ? Ce Jésus, qui a été enlevé d'avec vous dans le ciel, reviendra de la même manière que vous L'avez vu monter au ciel. 


Nous voyons à la lecture des paroles de la Bible que ce ne sont pas les morts en Christ et les chrétiens eux-mêmes qui décideront du moment de l’enlèvement. C’est l’Eternel lui-même qui enverra Christ chercher son Eglise ; un jour et à une heure connus de lui seul, pendant que d’autres ne se douteront de rien !


Qui sera enlevé ?


Les premiers dans l’ordre chronologique, seront certains de ceux qui vivaient sous l’ancienne alliance et qui, bien que trépassés avant que Yeshoua Ha Mashiah (Jésus-Christ) ne soit venu, bénéficieront eux aussi du salut par la Grâce. Grâce qui leur sera accordée en vertu de leur foi, et de l’amour qu’ils ont porté à YHWH (l’Eternel) durant leur vie.


Ils seront sauvés et ressuscités en vertu du sacrifice expiatoire de Christ dont ils seront les ayants droit a posteriori. Parmi eux il y aura très certainement, Abraham, Isaac, Jacob, Moïse, Aaron, Josué, Jean Baptiste et des milliers d’autres hommes de foi.


Les seconds Seront ceux qui sont morts, après avoir donné leur cœur à Yeshoua Ha Mashiah (Jésus-Christ). Décédés depuis peu ou depuis plus longtemps, au jour de l’enlèvement, ils seront eux aussi ressuscités, comme les premiers, puis enlevés avec les vivants.


Les troisièmes seront ceux qui auront donné leur cœur à Jésus-Christ et qui seront encore vivants au jour de l’enlèvement.


Voici les quelques étapes de l’enlèvement


En un instant, les corps de ceux qui seront enlevés seront transformés, peut-être comme lorsqu’une chenille se métamorphose en un papillon magnifique. Ces corps sublimés seront semblables à l’idée qu’on se fait d’une apparition. Ils seront perceptibles mais non charnels, merveilleux et immortels.


Imaginez un instant ce que les enlevés pourront éprouver, en ce jour glorieux. Ils se verront les uns les autres en montant vers le ciel.

Ils pourront voir le Seigneur venir sur les nuées, à leur rencontre et admirer toute la splendeur de cet évènement !


I Corinthiens chapitre 15 versets 51 à 53  Voici je vous dis un mystère : nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera et les morts ressusciteront incorruptibles et nous, nous serons changés. Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, que ce corps mortel revête l’immortalité.


Comme vous venez de le lire dans ces versets, les vivants sauvés par la grâce du salut en Jésus-Christ et qui participeront à cet évènement sans précédent, ne devancerons pas l’ensemble des sauvés par grâce, morts précédemment.

Les morts « en Christ » ressusciteront donc en premier lieu, en sortant de leurs sépulcres dans de nouveaux corps transfigurés et immortels. Puis les sauvés par grâce « en Jésus-Christ », qui seront vivants en ce jour là, seront eux aussi transfigurés de la même manière et rejoindront les premiers dans le ciel à la rencontre du Seigneur.


Enfin l’Eglise sera accompagnée à travers le ciel spirituel vers le ciel de gloire et dans la présence de l’Eternel.


Les Noces de l’Agneau


A partir de cet instant, la Qéhila (l’Eglise et les Chrétiens) ne seront donc plus sur la terre car tous les enlevés seront conviés dans le ciel à une grande fête, à un grand banquet qui sera celui des « Noces de l’Agneau ». C’est-à-dire de la création par mariage du Corps spirituel de l’Eglise ou plus justement de la grande Qéhila (assemblée) de l’Israël spirituel, qui est le Corps de Christ. Ce mariage célèbrera l’union sacrée de la tête et époux qui est le Seigneur Yeshoua (Jésus) et du Corps, qui est l’ensemble de tous les élus et sauvés de tous les temps depuis la création.


Apocalypse chapitre 19 versets 6 à 8  Et j’entendis comme la voix d’une foule nombreuse, comme un bruit de grosses eaux et comme un bruit de forts coups de tonnerre, disant : Alléluia ! Car le Seigneur notre Dieu Tout-Puissant est entré dans son règne. Réjouissons-nous, soyons dans l’allégresse et donnons-lui gloire ; car les noces de l’Agneau sont venues, son épouse s’est préparée et il lui a été donné de se revêtir d’un fin lin, éclatant et pur ; car le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints.


Quelle céleste expérience que de vivre l’éternité, dans un corps sublimé, sans limite, traversant la matière et le temps, dans la présence continuelle du Dieu Tout-Puissant et de notre Seigneur Yeshoua Ha Mashiah (Jésus-christ) !

Imaginez les retrouvailles d’avec certains de nos chers disparus, ceux ou celles qui à un moment de leur vie terrestre, d’une manière ou d’une autre, par une simple prière de repentance, ont donné leur cœur et leur vie au Seigneur. Ils seront là, nous les verrons, nous les reconnaîtrons, nous les embrasserons et nous ne serons plus jamais séparés d’eux.


Les conviés aux Noces de l’Agneau patienteront un moment !


Après l’enlèvement de l’Eglise, l’ensemble de ceux qui auront été enlevés devra patienter un moment avant que ne puisse avoir lieu, la cérémonie du repas des noces de l’Agneau.


Car il manquera encore quelques conviés.

Ce seront ceux et celles qui auront traversé la période de sept années de la Grande Tribulation, en ayant refusé jusqu’au bout d’adorer et de rendre un culte à l’image ou à la statue de l’antéchrist.

Ils refuseront de se faire appliquer sa marque sur la main droite ou sur le front, le fameux 666 que nous verrons plus loin. (Apocalypse 13 : 18)


Apocalypse chapitre 7 versets 9 à 14  Après cela, je regardai et voici, il y avait une grande foule, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue. Ils se tenaient devant le trône et devant l’Agneau, revêtus de robes blanches et des palmes dans leurs mains. […] Et l’un des vieillards prit la parole et me dit : Ceux qui sont revêtus de robes blanches, qui sont-ils et d’où sont-ils venus ? Je lui dis : Mon Seigneur, tu le sais. Et il me dit : ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation ; ils ont lavé leurs robes et ils les ont blanchies dans le sang de l’Agneau. Lire aussi Esaïe chapitre 25 versets 6 à 9


Ces hommes et femmes qui auront refusé jusqu’au bout de se soumettre à l’antéchrist ; peut-être parce qu’un de leurs parents leur avait parlé de la Bible ou peut-être parce qu’ils auront eu le temps de lire ces lignes ou parce qu’en tant que Juifs, certains refuseront d’adorer une image et se rendront enfin compte de leur terrible erreur commise il y a 2000 ans ? 

En tous cas, ces derniers retardataires du salut, regretteront amèrement, d’avoir tardés à se tourner vers Christ et ainsi d’avoir raté l’enlèvement. Car pour leur plus grand malheur, leur attitude vis-à-vis de l’antéchrist sera impitoyablement sanctionnée par sa police, qui les égorgera sur-le-champ. (Jean 10 : 10)


Ils seront donc les derniers martyrs de l’Eglise !


A cause de l’amour de Dieu, qui veut qu’aucune de ses créatures ne périsse, et après bien des souffrances et un peu de retard, ils rejoindront au travers de leur propre mort et en vertu du sacrifice parfait de Christ, le groupe des enlevés dans le ciel.


Conséquences terrestres de l’enlèvement de l’Eglise


L’enlèvement de l’Eglise sera l’évènement le plus important que les Chrétiens connaîtront depuis la crucifixion et la résurrection de Jésus.

Toutefois nous devons bien imaginer, que si l’enlèvement physique de l’Eglise n’implique, que ceux qui durant leur vie terrestre auront donné leur vie à Yeshoua Ha Mashiah (Jésus-Christ) ; en ce qui concerne les nombreuses conséquences de cet enlèvement, tous ceux qui vivront à cette époque, en ressentiront l’ampleur et les effets.


Imaginez la disparition subite de plusieurs millions de personnes !


Matthieu chapitre 24 verset 40   Alors de deux hommes qui seront dans un champs, l’un sera pris et l’autre laissé de deux femmes  qui moudront à la meule, l’une sera prise et l’autre laissée. Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra.


- Le boulanger a disparu ! Je ne trouve plus mon frère Jacques !

- Imaginez que le pilote d’un avion soit subitement enlevé en plein vol ?

- Qu’un chirurgien soit enlevé au milieu d’une importante intervention ?

- Imaginez un instant des maisons vidées de leurs occupants, des voitures seules et abandonnées sur les routes ! Voilà ce que vivront ceux qui resteront.


Comme nous l’avons dit, les médias diront sûrement que les Chrétiens étaient des envahisseurs extra terrestres ou qu’ils ont été consumés par une mystérieuse bactérie ou je ne sais quelles autres explications. Mais à partir de ce jour, le monde ne sera plus jamais comme avant, car l’Esprit de la Bible et des paroles de Yeshoua (Jésus) aura disparu de la surface de la terre.


Comment se préparer à l’enlèvement


L’Evangile selon Matthieu nous dit ceci :

Evangile selon Matthieu chapitre 24 versets 32 à 34   Instruisez-vous par une comparaison tirée du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous savez que l’été est proche. De même quand vous verrez toutes ses choses, sachez que le fils de l’homme est proche, à la porte. Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point que tout cela n’arrive...


Le déluge fut une image de l’enlèvement


Puis Verset 37 Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du fils de l’homme. Car dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; Et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vienne et les emporte tous : Il en sera de même à l’avènement du fils de l’homme.


Quand vous lisez l’Evangile de Matthieu, Il faut bien se rappeler que Matthieu était un Juif et qu’il écrivait sous l’inspiration Divine en tant que Juif ! Il ne faut jamais perdre de vue, que les premiers christiens étaient majoritairement des Juifs pour lesquels il n’y avait pas de contradiction entre le fait d’être Juif et celui de suivre les paroles et la personne de Jésus-Christ ! (Ce qui devrait toujours être le cas, si certains religieux des deux bords, n’avaient coupablement dressés les uns contre les autres.)

Cet Evangile s’adressait donc initialement et principalement à des Juifs de l’époque à laquelle vivait Matthieu et à ceux des époques suivantes.


Ce solennel avertissement s’adresse donc particulièrement aux Juifs de notre époque qui vivent en Israël ; en les instruisant de l’échéance finale qui les menace en premier lieu !


« Une génération ne passera pas que tout cela ne soit arrivé »


Une génération ne passera pas


Une génération entière ne passera pas, depuis que les Juifs sont revenus dans leur pays !

Ce qui signifie que le dernier de l’ensemble de tous les Juifs qui sont retournés en Israël en 1948 ou de ceux qui sont nés en Israël en 1948 ne sera pas décédé que le Messie sera venu !


Petite étude de probabilité : 


Si l’on tient compte que l’espérance de vie moyenne en Israël, est d’environ 78 ans, le calcul est alors fort simple : 1948 + 78 années nous amènent en moyenne vers l’année 2026.

Mais pour qu’une génération passe complètement il faudrait que le dernier vivant de sa génération décède. Si le dernier de la génération de 1948, vit 120 ans ceci nous amène à 2068


1 Thessaloniciens 1 et 2 Pour ce qui est des temps et des moments, vous n'avez pas besoin, frères, qu'on vous en écrive. Car vous savez bien vous-mêmes que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit.

(C’est généralement là que les pasteurs des églises mortes arrêtent leur citation…)


Mais il faut lire la suite du passage qui dit ceci :

Versets 3 à 6  Quand les hommes diront : Paix et sûreté ! Alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n'échapperont point. Mais vous, frères, vous n'êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur; vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour. Nous ne sommes point de la nuit ni des ténèbres. Ne dormons donc point comme les autres, mais veillons et soyons sobres.


Le texte est limpide : frères, vous n'êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur.


C’est bien la bible qui dit cela !


Alors pourquoi trop de chrétiens sont maintenu dans les ténèbres par ceux qui les dirigent ?


Pourtant nous avons constaté sur notre site :

- Que toutes les prophéties concernant la première venue du Messie se sont réalisées en la personne de Yeshoua Ha Mashiah (Jésus-Christ) !


- Que conformément aux paroles de Jésus, Jérusalem a été détruite avec  son temple et que les Juifs ont été dispersés sur toute la surface de la terre.


- Qu’ils ont été ramenés par Dieu en Israël en mai 1948 !


- Que dans son ensemble et depuis les 2000 dernières années, l’humanité a convenablement reçu le message de l’Evangile.


- Nous en avons pris conscience de manière accablante depuis l’attentat des Twin Towers de New York ; attentat qui ne fut pas, comme certains ont pu l’écrire, un acte de guerre, mais un crime contre l’humanité, contre la liberté et le monde Judéo-chrétien !


- La persécution des Juifs et des Chrétiens était déjà connue, dans des pays comme le Soudan, les pays arabes ou la Chine, mais cela ne fera que s’amplifier dans nos pays !

 

- Sans oublier que les chrétiens occidentaux, subissent déjà les moqueries d’un monde qui rejette Dieu et les plus élémentaires valeurs Judéo-Chrétiennes.


Evangile de Jean chapitre 16 verset 2  Et même l’heure vient où quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu.

Ce verset ne vous fait-il penser à rien ?


Un conseil pour ceux qui se disent chrétiens, lisez la parabole des dix vierges (Matthieu 25 :1à 13) et posez-vous les bonnes questions sur vous-même, sur votre foi et si vraiment vous vivez votre vie chrétienne dans l’attente du retour Seigneur ! Et pour les Juifs si vraiment vous vous sentez spirituellement préparés pour l’arrivée de votre Messie ?


Les prochains évènements prophétiques à se réaliser seront sans ordre absolument précis


a) L’enlèvement de l’Eglise dont la date précise restera cachée ; Ce qui ne veut pas dire que nous ne puissions en discerner l’époque approximative qui est très proche !


b) La guerre de Gog et Magog, qui sera la troisième et dernière guerre mondiale. 


c) L’arrivée de l’antéchrist à la tête du futur gouvernement mondial pendant la période de sept années de la Grande Tribulation.


La sagesse voudrait donc 

Que ceux qui non pas la certitude d’être en règle avec Dieu se repentent et prie Yeshoua de les sauver.

Que les religieux qui sont dans les ténèbres se placent enfin dans la lumière.

Et que les enfants de Dieu éclairés « frères, vous n'êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur », prennent les quelques dispositions nécessaires à la traversée d’une période dangereuse, dont les effets ont commencé.


Bonne Méditation



  

Les textes anciens attestent de la doctrine de l'enlèvement


Certains prétendent que le concept d'un Enlèvement avant les Tribulations n'a jamais été entendu avant 1828, date à laquelle John Darby a commencé à l'enseigner. Ces personnes ont largement tort car il y a bons nombres de preuves de l'enseignement de l'Enlèvement par l'Eglise depuis le premier siècle de l'Eglise et bien avant John Darby.

Voici les preuves


De 150 avant Jésus-Christ à 70 après Jésus-Christ -  L'Enlèvement mentionné dans les Manuscrits de la Mer Morte.

« Un éminent spécialiste rapporte qu'un Manuscrit de la Mer Morte nouvellement découvert a révélé qui sera laissé derrière lorsqu'arrivera l'Enlèvement »

Du journaliste David Augustin.  (Jack Van Impe Ministries, le 16 juin 2005)


Dans cet article, le Dr William Harold, professeur de droit canonique, au Séminaire Théologique d'Essex, en Grande-Bretagne, a écrit :  « Sans aucun doute, ceci est la découverte la plus importante dans l'histoire de l'archéologie biblique. Le manuscrit, écrit en araméen, la langue parlée en Terre Sainte pendant la période de Jésus sur la terre, a été retrouvé dans une grotte sur les rives de la Mer Morte, par des géologues dirigeant une enquête pour le gouvernement israélien. »

Les manuscrits déclarent :

« L'enlèvement se produira soudainement. Et d'innombrables milliers de personnes disparaîtront de la terre. Emportés au ciel pour vivre avec Jésus et échapper aux tourments des Tribulations, les autres seront laissés pour compte. » Manuscrits de la Mer Morte


Beaucoup d'autres croyaient et enseignaient ceci bien avant John Darby


De 95 à 150 après Jésus-Christ, l'idée l'Enlèvement a été prêchée par le Pasteur d'Hermas.

« Vous avez échappé à la grande tribulation à cause de votre foi, et parce que vous ne doutiez pas en la présence d'une telle bête.  Donc, allez et dites aux élus du Seigneur ses hauts faits, et dis-leur que cette bête est un type de la grande tribulation qui vient. Donc, si vous vous préparez et vous repentez de tout votre cœur, et vous vous tournez vers le Seigneur, il sera possible pour vous d'y échapper, si votre cœur est pur et sans tache, et vous passerez le reste des jours de votre vie à servir le Seigneur d'une manière irréprochable. » (Documenté par Larry V. Crutchfield)


De 270 à 303 après Jésus-Christ, Victorin, l'évêque de Pettau, un écrivain ecclésiastique catholique l'a prêché.

Victorin a déclaré avoir vu un autre signe grand et merveilleux dans son commentaire sur le Livre de l'Apocalypse, en 270 : « Sept anges, qui tenaient les sept derniers fléaux, parce qu'en eux l'indignation de Dieu est complétée. Et ceux-ci seront dans les derniers temps, où l'église doit être sortie du milieu.»   Pas de doute, Saint-Victorin a proclamé l'Enlèvement avant les Tribulations.


De 306 à 373 après Jésus-Christ, Ephrem le Syrien.

Une des preuves les plus importantes pour l'enlèvement est un sermon apocalyptique du 4ème siècle, intitulé : « Sermon sur la fin du monde ». Il est crédité à Ephrem le Syrien, un diacre syriaque, théologien et hymnographe du 4ème siècle, qui a écrit de nombreux commentaires bibliques.

Certains suggèrent qu'il pourrait ne pas avoir été écrit avant la date ultérieure de 565-627 après Jésus-Christ. 

La date exacte n'a pas d'importance. Même si elle était aussi tardive que le 7ème siècle, ce serait toujours 1100 années avant John Darby. Ephrem écrit :

« Donc, pourquoi nous ne rejetons pas avec précaution toutes les actions terrestres et ne nous préparons-nous pas pour la réunion avec le Seigneur Christ, afin qu'il puisse nous tirer de la confusion, qui accable tout le monde ? Croyez-moi, cher frère, parce que l'avènement (arrivée) du Seigneur est proche, croyez-moi, parce que la fin du monde est à portée de main, croyez-moi, parce que c'est la toute dernière fois. Où vous ne croyez pas à moins d'avoir vu avec vos yeux ?

Voyez à ce que cette phrase du prophète ne soit pas accomplie parmi vous, qui déclare :

« Malheur à ceux qui désirent voir le jour du Seigneur ! »  Parce que tous les saints et les élus de Dieu sont rassemblés, avant les tribulations à venir, et sont pris par le Seigneur de peur qu'ils ne voient toute la confusion qui doit submerger le monde à cause de nos péchés. »


400 après Jésus-Christ, Jérôme

Dans la Vulgate latine (dans la Bible Catholique) Jérôme a utilisé le mot « rapimur » qui signifie « enlèvement », ou « rattrapé » pour décrire l'Enlèvement. Jérôme serait en fait l'homme qui aurait inventé le terme Enlèvement.


Pourquoi la doctrine pré-tribulation a t-elle émergé de manière aussi évidente au cours des 200 dernières années ?

Avant les 200 dernières années, la bible a été maintenue loin des mains des gens ordinaires. Elle a été enfermée dans les musées et les monastères pendant 1000 ans, au cours de l'âge des ténèbres. Ce ne fut qu'après la traduction de la Bible dans la langue des gens ordinaires qu'ensuite l'espoir (la bienheureuse espérance de l'enlèvement) du retour pré-millénaire de Christ a été une fois de plus mis précher dans l'Église.


L'Enlèvement avant les Tribulations commençant vers la fin du Moyen Âge.


1304 après Jésus-Christ, le Révérend Dolcino

Francis X. Gumerlock estime que le Frère Dolcino et les Frères Apostoliques ont enseigné le pré-tribulationisme documenté par la déclaration suivante :

« Encore une fois, Dolcino croyait, prêchait et enseignait que dans ces trois années, Dolcino lui-même et ses disciples prêcheront la venue de l'Antéchrist. Et que l'Antéchrist venait dans le monde, dans les limites de ces trois années et demi ; Et, après son arrivée, lui-même [Dolcino] et ses disciples seraient transférés dans le paradis, dans lequel il y a Enoch et Elie. Et, de cette façon, ils seront conservés indemnes des persécutions de l'Antéchrist. Et, alors, Enoch et Elie descendraient sur la terre dans le but de prêcher contre l'Antéchrist. Ensuite, ils seraient tués par lui ou ses serviteurs, et donc l'Antéchrist régnera pendant une longue période. Mais, à la mort de l'Antéchrist, Dolcino lui-même, qui serait alors le saint pape avec ses disciples conservés, descendra sur la terre pour prêcher la bonne foi du Christ à tous, et convertira tous ceux qui vivront alors dans la vraie foi de Jésus-Christ. »


1400 après Jésus-Christ

Les traductions de la Bible dans les langues indigènes ont conduit à une nouvelle propagation de l'Enlèvement avant les Tribulations.


1627 après Jésus-Christ

Joseph Mède, un littéraliste, a utilisé le mot « Enlèvement ».


De 1639 à 1723 après Jésus-Christ

Mather pasteur, érudit, et le premier président de l'université Harvard. Paul Boyer a noté que ce savant puritain avait prouvé « que les saints seraient enlevés dans les airs au préalable, échappant ainsi à la conflagration finale ». Cet enseignement de Mather était une première formulation de la doctrine de l'Enlèvement.


1687 après Jésus-Christ

Peter Jurieu, dans son livre « Approche de la Délivrance de l'Église » (1687) a enseigné que le Christ viendrait dans les airs pour enlever les saints et retourner au ciel avant la grande bataille de l'Armageddon. Il parlait d'un enlèvement secret avant sa venue dans la gloire et le jugement à l'Armageddon.


1700 après Jésus-Christ

John Asgill a écrit un livre en 1700 sur la possibilité de la translation (Enlèvement) sans passer par la mort.


1738 après Jésus-Christ

Philip Doddridge. Le commentaire de Philip Doddridge sur le Nouveau Testament (1738) et le commentaire de John Gill sur le Nouveau Testament (1748) utilisent tous les deux le terme « enlèvement » et en parlent comme étant imminent. Il est clair que ces hommes croyaient que cet événement précédera la descente du Christ sur la terre et la date du jugement. Le but était de préserver les croyants de la date du jugement.


1748 après Jésus-Christ

John Gill. Le Dr John Gill était un des chercheurs les plus brillants de son époque. Ce théologien Calviniste Baptiste a écrit une série complète de commentaires sur la Bible en 1748. Dans ce commentaire, il a fait une déclaration dans ses notes sur « 1 Thessaloniciens 4 » qui soutenait une différence dans le temps entre l'enlèvement des saints et la venue du Christ sur terre. Il a dit : « …. ici le Christ arrêtera et sera visible de tous, et aussi facilement discerné par tous, bons et mauvais, comme le corps du soleil en plein midi ; Et pourtant, Il ne descendra pas sur la terre parce qu'elle n'est pas apte à le recevoir ; Mais, quand cela et ses œuvres sont brûlées, et qu'elle est purgée et purifiée par le feu, et qu'elle est devenue une nouvelle terre, alors, Il va descendre sur la terre et y habitera avec ses saints : Ce qui suggère une autre raison pour laquelle il va rester dans les airs, et ses saints sont le rencontrer là-haut, et dont, Il va les prendre avec lui dans le troisième ciel, jusqu'à ce que l'embrasement général du monde soit terminé, et pour préserver les saints de tout çà …. »


1763 après Jésus-Christ

James McKnight.


1744 après Jésus-Christ

Morgan Edwards. La référence la plus claire d'un Enlèvement précédent les Tribulations avant John Darby vient d'un pasteur, éducateur et historien Baptiste Américain, Morgan Edwards. Il est également le fondateur de l'école « Ivy League », de l'Université Brown. Edwards a vu un Enlèvement distinct 3 ans et demi avant le début du millénaire. Edward a écrit au sujet de ses croyances d'avant les Tribulations comme étudiant en 1744, puis, plus tard, il les a publiés en 1788 dans un essai intitulé « Two Academical Exercises on Subjects Bearing » portant les titres suivants : « Millenium » et « Last-novelties ». Sa position en faveur de l'Enlèvement est impossible à rejeter. Il a enseigné ce qui suit : «  La distance entre la première et la deuxième résurrection sera d'un peu plus de mille ans. »

« Je dis, un peu plus, parce que les saints morts seront ressuscités et les vivants changés à l'apparition du Christ dans les airs. (Thessaloniciens 4:17) ; Et ce sera environ trois ans et demi avant le millénium, comme nous le verrons ci-après : Mais, demeureront-ils dans les airs tout ce temps ?  Non : Ils monteront au paradis, ou vers quelques unes de ces nombreuses « demeures dans la maison du père » (Jean 14:2), et disparaîtront au cours de ladite période de temps. Le but de cette retraite et de cette disparition sera de juger les saints ressuscités et de les changer ; parce que « maintenant le temps est arrivé de commencer le jugement », et ce sera dans «  la maison de Dieu » (I Pierre iv. 17).  (L'orthographe de toutes les citations d'Edwards a été modernisée.) »

Thomas Ice explique en outre :

« Edwards sépare clairement l'Enlèvement de la Seconde Venue par trois ans et demi. Il utilise des versets modernes de l'Enlèvement avant les Tribulations (1 Thessaloniciens 4:17 et Jean 14:2) pour décrire l'enlèvement. »


1792 après Jésus-Christ

Thomas Scott - James MacKnight (1763) et Thomas Scott (1792) enseignent que les justes seront transportés au ciel, où ils seront en sécurité jusqu'à ce que le temps du jugement soit terminé. Et puis, en 1830 après Jésus-Christ, John Darby entre en scène. Sans aucun doute, John Darby n'était pas l'auteur de la doctrine de l'Enlèvement.


Signes des Temps

Les signes pointant vers la fin de cet âge n'ont jamais été aussi abondants que ce qu'ils sont dans les titres d'aujourd'hui. Ils annoncent un temps de grands changements, qui a été promis depuis des millénaires.  Mais, aujourd'hui, c'est différent.

Ce qui est unique à cette époque tourne autour d'Israël et autour de l'évolution intellectuelle de l'homme.

D'abord, Israël a toujours été l'horloge prophétique de Dieu.  Dans Matthieu 24:32, Jésus nous dit de surveiller le rétablissement du figuier, un symbole d'Israël. Il met en garde, deux versets plus loin, quand cela arrivera, que cette génération qui voit Israël devenir une fois de plus un état « ne passera point » jusqu'à ce que les jugements et le retour du Seigneur aient lieu. Ceci est la clé et elle est souvent négligée.

Israël est redevenu une nation en 1948 et ils ont finalement repris la totalité de Jérusalem en juin 1967. Ceci est tout un exploit, puisque les Juifs, qui ont été dispersés partout dans le monde pendant 2534 années, ont réussi à conserver leur langue et leur patrimoine. Quand cela est arrivé à d'autres personnes, elles ont été assimilées dans la culture où elles vivent et leur patrimoine n'est devenu plus qu'un souvenir.

Le rétablissement d'Israël a mis l'horloge du Seigneur en mouvement et il avertit que « de même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l'homme est proche, à la porte. » (Matthieu 24:33) Ainsi, alors que nous pouvons savoir « les temps et les saisons », sans savoir une date précise, le Seigneur pourrait arriver littéralement à tout moment.

La deuxième pièce unique du casse-tête est les avancées scientifiques de l'homme. Nous ne pouvions pas littéralement concevoir et construire des voitures, des avions ou des bombes atomiques il y a 200 ans. Nous avions besoin d'ordinateurs pour diffuser efficacement l'Évangile dans le monde entier et l'internet pour diffuser de grandes quantités d'informations. Les ordinateurs et les puces sont essentiels pour accomplir le système numérique mondial 666 dans les ailes et pour garder une trace de ceux qui seront autorisés à acheter ou à vendre quand ils établiront cette puce. Toutes sont de nouvelles technologies par rapport à l'utilisation de chevaux comme principal moyen de transport.

Individuellement, beaucoup de signes figurant dans les Évangiles ont toujours été présents. C'est quand toutes ces choses se produisent après la formation de l'Etat d'Israël qu'elles deviennent véritablement importantes, prophétiquement parlant.


SIGNES :


         Avions - Ésaïe 31:5 et Ésaïe 60 8

         Voitures sans chevaux ou automobiles - Nahum 2:3-4

         Les déserts d'Israël fleuriront « comme une rose » - Ésaïe 35:1

         Alignement de l'Union Européenne - Daniel 2 et 7

         Explosion de la connaissance, de la technologie et de la science - Daniel 12:4

         Grande augmentation dans les voyages - Daniel 12:4

         Augmentation de faux christs et de faux prophètes - Matthieu 24:5, 11 et 24

         Les guerres et les bruits de guerres - Matthieu 24:6 et Apocalypse 6:3-4

         Les famines - Matthieu 24:7

         Les tremblements de terre en divers lieux - Marc 13:8

         Pestilences - Luc 21:11

         L'injustice et la discrimination fleurissent - Matthieu 24:12 et 2 Timothée 3:13

         L'anarchie - Marc 13:12 et 2 Timothée 3:1-4, 6

         L'Evangile du Royaume prêchée dans le monde entier - Matthieu 24:14

         Signes dans le soleil, la lune, l'espace - Luc 21:25-26

         Augmentation des mauvais esprits, des cultes et des apostats - 1 Timothée 4:1-2

         La thésaurisation de l'or et de l'argent - Jacques 5:1-3

         Les faux prophètes niant la divinité du Christ - 2 Pierre 2:1-2

         Les moqueurs se moquant de la Seconde Venue - 2 Pierre 3:3-4

         Invention de la bombe atomique - 2 Pierre 3:10-12

         Léthargie et l'indifférence parmi le peuple de Dieu - Apocalypse 3:15-18

         Jérusalem apparaît comme un point international de discorde - Zacharie 12:2-3 (Jérusalem   devient une coupe d'étourdissement)

         Augmentation de l'antisémitisme - Psaumes 83:4

         Nouvelle puissance militaire de la Russie et son alliance avec le monde islamique - Ézéchiel 38 et 39 et Joël 2 et 3 et  Daniel 11:40 (alignement avec le monde islamique) et Ézéchiel 30:5-6 et Psaumes 83:4-7

         L'émergence d'une grande puissance mondiale en Asie ou en Chine - Apocalypse 16:12, Apocalypse 9:14-18

En terminant, « 1 Thessaloniciens 5: 10-11 » nous enseigne à nous encourager les uns les autres : « …qui est mort pour nous, afin que, soit que nous veillions, soit que nous dormions, nous vivions ensemble avec lui.  C'est pourquoi exhortez-vous réciproquement, et édifiez-vous les uns les autres, comme en réalité vous le faites. »


Source : http://www.standeyo.com/News_Files/Inspire/Rapture.Darby.html

Traduit par PLEINSFEUX.ORG