L
L
Cantique de l'Olivier Franc
Bible et +
L
L
L
L
L
L
L
L
L
L
Dérives
L
L
L

  

Cantique de l'Olivier Franc

.Histoire, Présent et Avenir du  Peuple de Dieu.

Plan du Salut

Le simple Plan du Salut de vos âmes


 Cher lecteur ou lectrice nous croyons que la question la plus importante de votre vie est  celle-ci :

"Irez-vous au Ciel lorsque vous mourrez" ? 

 

Il ne s'agit pas de savoir à quel point vous êtes bon, si vous allez souvent à l'église, si vous êtes de telle religion où combien d'argent vous donnez à des œuvres de charité. Non ! 

Le Dieu YHWH nous dit que pour aller au ciel, il faut "naître de nouveau". (Jean 3:3). C'est-à-dire devenir un être nouveau, capable de voir, d'entendre, de comprendre et d'accepter les Divines modalités du plan de Dieu pour votre salut éternel. 


Mais comment pouvons-nous "naître de nouveau" ?


YHWH (L'Éternel) nous donne son plan précis pour "naître de nouveau"  et ce plan précis du salut se trouve dans la Bible.

Premièrement, nous devons reconnaître Dieu comme étant le Créateur de toute chose, et accepter notre humble position dans la création de Dieu. 

« Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire et l'honneur et la puissance; car tu as créé toutes choses, et c'est par ta volonté qu'elles existent et qu'elles ont été créées. » (Apocalypse 4:11).

Nous devons également réaliser que nous sommes pécheurs par nature et que nous péchons, parfois volontairement et souvent involontairement.

«Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » (Romains 3:23).  A cause de nos péchés, la Bible affirme sans détour, que nous sommes condamnés à la mort.  « Car le salaire du péché, c'est la mort » (Romains 6:23).  Ceci implique une séparation totale et définitive d'avec Dieu.


Alors tout est perdu me direz-vous ? NON !


Pour que vous compreniez mieux, nous devons tenter d'expliquer un peu la nature de Dieu selon la Bible !

YHWH (L'Éternel) Dieu est le Grand Dieu Créateur, le Grand juge impartial et inflexible qui nous juge selon sa parole, mais il est aussi notre Père Céleste qui nous aime selon la profondeur insondable de son Amour, avec un grand A !


Voici donc la question fondamentale : Comment le Créateur de toute chose, qui en est aussi le Seigneur TOUT PUISSANT, le Juge, avec un grand J,  incorruptible et parfait. Comment le Dieu d'Amour peut-il juger impartialement ses propres créatures et enfants qu'il Aime plus que tout ?

Alors que Dieu le grand juge incorruptible, a lui-même promulgué cette loi qui déclare que " le salaire du péché c'est la mort ! " 


Si Dieu le Père nous pardonnait parce que nous sommes ses créatures, se serait une sorte de favoritisme et Dieu le juge, ne serait plus un juge, ni équitable, ni impartial ! Et si Dieu le Juge incorruptible nous condamnait sans intervenir pour nous sauver, nous ne pourrions plus dire que Dieu est amour et qu'il nous aime comme Père céleste !

D'autant que la Bible inspirée de Dieu déclare elle-même : 2 Chroniques 19 : 7  car il n'y a point d'iniquité dans l'Éternel notre Dieu,  ni d'acception*de personnes,....    (*Le mot "Acception" est un synonyme du mot favoritisme.)


Comment sortir de cette impasse ?


  Il fallait donc que la sentence du Grand Juge tombe sur quelqu'un d'innocent et de parfaitement pur, qui accepte de subir à notre place notre juste condamnation, pour qu'enfin Dieu le Père puisse nous pardonner !

C'est là qu'intervient le Grand Amour de Dieu le Père qui a tant aimé chacun d'entre nous qu'il a donné son Fils unique, Jésus-Christ  (qui est en réalité une partie de lui-même), pour porter nos péchés et mourir à notre place.« Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Jésus-Christ est mort pour nous. » (Romains 5:8).

Dieu déclare donc que notre juste condamnation de pécheur et sa juste sentence qui est la mort, ont été appliquées sur la personne de Jésus-Christ qui est le "bouc émissaire"* mort à notre place, en devenant notre substitut.

A ce sujet le vrai nom en hébreu de Jésus-Christ est Yeshoua Ha Mashiah qui se traduit par: le Dieu Yahvé sauveur. Yeshoua (Jésus) est donc plus qu'un simple fils engendré, il est l'émanation de Dieu lui-même qui a souffert la croix.

C'est pourquoi nous pouvons dire que Dieu c'est appliqué à lui-même sa propre sentence  et qu'il est donc bien le Grand Dieu d'Amour !

Jean 3 : 16 à 18  Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais  qu'il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais  pour que  le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n'est point jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

Dans la Bible, un geôlier demandait à ses prisonniers, Paul et Silas :« Que faut-il que je fasse pour être sauvé ? 

Paul et Silas répondirent Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille.» (Actes 16:30-31).


La Bible le dit clairement, croyez en Yeshoua (Jésus) qui a porté vos péchés, qui est mort à votre place, qui a été enseveli et que Dieu a ressuscité.

Ce sont le sang de Jésus-Christ et sa résurrection qui nous assurent de la vie éternelle lorsque nous lui demandons d'être notre Sauveur et Seigneur « Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. » (Romains 10:13)

Le mot « quiconque » inclut chacun d'entre nous, sans exception. C'est pourquoi, si vous comprenez, et acceptez d'avouer d'un cœur sincère devant Dieu que vous êtes un pécheur, et si vous croyez que son fils Jésus-Christ est venu comme seul et unique Rédempteur du péché, vous comprenez aussi la justice parfaite de son plan du salut.


Dernière information :


La Grâce que Dieu vous offre en Yéshoua (Jésus) est un acte judiciare car c'est Dieu le juge qui vous l'accordera si vous reconnaissez le bien fondé de votre condamnation et que lui demandez de vous accorder sa Grâce.

Alors Dieu le Grand Juge vous l'accordera car Christ est mort sur la Croix et qu'ainsi : Colossiens 2:14  il (Christ) a effacé l'acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l'a détruit le clouant à la croix.


Face à face avec Dieu.


  Ami lecteur ou lectrice, te voici désormais face à toi-même et face à face avec Dieu. En toute amitié, permets-moi de te poser une question capitale : Où penses-tu te situer par rapport aux déclarations de sa divine parole ?    

Tu hésites, n'est ce pas ? Si tu es d'origine catholique ou bien orthodoxe, peut-être es-tu troublé ? Si tu es Juif un doute te travaille peut-être l'esprit ? Saches que ce n'est ni un trouble, ni un doute ordinaire car tu sais déjà au fond de ton cœur que ce que tu viens de lire sur Jésus-Christ et ton salut est la vérité !

Alors si tu le veux, tournes avec moi les yeux vers ton Sauveur, dis-lui dans ton cœur ou mieux encore à haute voix : « Seigneur Jésus Fils de Dieu et Dieu vivant ; tu es venu sur terre aussi pour moi et je sais maintenant que seul ton sang qui a coulé sur la croix, peut me délivrer de l'emprise de la mort et du péché. C'est vrai, je suis un pécheur et je sais que seul, je suis incapable de ne plus pécher, ni de te plaire en aucune façon car mon âme est corrompue.

Dès cet instant et  tel que je suis, avec mes péchés les plus graves, mes blessures et mon humiliation; aujourd'hui je viens    à toi avec confiance car je sais que tu m'aimes et que tu veux me pardonner.

Maintenant et selon ta parole je dépose à tes pieds tout mon être, tout ce que je suis, tous mes fardeaux et je te demande de me placer sous la protection de ton sacrifice, de me pardonner, de changer mon cœur et de faire de moi une nouvelle créature "né de nouveau" seule digne d'entrer dans ta présence.

C'est toi le Messie d'Israël, le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs, le fils du Dieu vivant et le sauveur du monde ! 

Mon plus grand désir est de passer l'éternité avec toi et de contempler pour l'éternité, la magnificence de YHWH (l'Éternel). »    Et toute les anges du ciel et l'Église proclament : « Bienvenue dans la famille de Dieu ! »

Amen


* Lisez la Bible qui est la parole de Dieu.

* Trouvez une église locale qui enseigne le message biblique, et où vous pourrez  rendre un culte à Dieu.

* Recherchez la compagnie et l'amitié d'autres chrétiens.

* Développez un groupe d'amis chrétiens pour obtenir des réponses à vos questions et vous encourager.

* Faites-vous baptiser pour répondre au commandement de Christ.

* Parlez aux autres personnes de votre nouvelle foi en Christ

* Passez du temps avec Dieu chaque jour. (Cela ne doit pas nécessairement durer longtemps.)

* Prenez simplement l'habitude quotidienne de prier et de lire sa Parole.

* Demandez à Dieu d'augmenter votre foi et votre compréhension de la Bible.


*Le terme de "bouc émissaire" correspond à l'origine à un rite expiatoire annuel d'Israël le "yom Kippour" fête du grand pardon, qui préfigurait la mort de Christ.


  

La carte d'Identité du Mashiah


" Qui dit-on que je suis, moi le fils de l'homme ?... "  " Simon, Pierre répondit : tu es le Mashiah, le Fils du D.ieu Vivant!..." (Matthieu 16 15 à 16) 


Chaque être humain possède, dans son pays d'origine, une carte d'identité ou un moyen quelconque, qui permet son identification.

Ainsi Dieu a donné aux hommes un " Livre" qui permet l'identification du Mashiah (Messie) la " Bible " qui en quelque sorte est la carte d'identité du Mashiah et Sauveur du monde. Nous vous invitons  donc à simplement vérifier afin que vous soyez convaincu, comme nous le sommes que Yeshoua, que les nations appellent Jésus, est vraiment le Mashiah d'Israël car sa carte d'identité (la Bible) le prouve !...

Nous sommes attristés de voir tant de Juifs prétendrent que le Mashiah (Messie) n'est pas venu, en omettant de lire leur propre Bible, laquelle s'ils la lisaient, leur ouvrirait les yeux du cœur, leur faisant découvrir en la personne de Yeshoua (Jésus) le vrai visage du Mashiah.

Car je dis à tous les Juifs que les textes de la Torah et des prophètes sont suffisants pour découvrir la carte d'identité du Mashiah et reconnaître que Yeshoua est bien le Messie promis.


" Il viendra du ciel sur les nuées et tout œil le verra et ceux qui l'ont percé et toutes les tribus de la terre se lamenteront à cause de lui " Apocalypse 1:7

La Bible, le " Livre des livres " prouve que Yeshoua est vraiment le Mashiah, et, déjà le Psaume 40 verset 8 annonçait prophétiquement : " Alors je dis, voici je viens, avec le rouleau du livre écrit pour moi, je veux faire ta volonté mon Dieu et ta loi est au fond de mon cœur ... - "

Ainsi la Bible, portant l'estampille de l'inspiration Divine est donc la carte d'identité authentique du Mashiah !... C'est assurément là, la plus extraordinaire preuve d'identification, l'identité de quelqu'un que nous affirmons être le Mashiah...


Vérifions ensemble Sa carte d'identité.


UNE CARTE D'IDENTITE  EN BONNE ET DUE FORME... 

Dans une carte d'identité légale il faut les renseignements suivants, nécessaires pour identifier un personnage : Nom, Prénom, date de naissance, nationalité, profession, ascendance ou parenté, photo, empreinte et bien sûr signature de l'autorité qui l'a délivrée et signature du titulaire de cette carte prouvant que c'est bien de lui qu'il s'agit.

Ouvrons les pages saintes de la Bible (Tenah) et voyons tous ces renseignements afin de nous faire une opinion !... 

 

LE NOM... de famille

Celui qui est le Mashiah, doit être, selon les prophéties : " Ben David " (fils de David) car il fallait qu'il soit de la postérité de David selon qu'il est écrit dans la prophétie de Nathan, s'adressant de la part de Dieu à David "Je t'annonce que l'Éternel te bâtira une maison. Quand tes jours seront accomplis et que tu iras auprès de tes pères, j'élèverai ta postérité après toi, l'un de tes fils, et j'affermirai son règne, ce sera lui qui me bâtira une maison et j'affermirai pour toujours son trône, je serai pour lui un père et il sera pour moi un fils et je ne lui retirerai point ma grâce comme je l'ai retirée à celui qui t'a précédé. Je l'établirai pour toujours dans ma maison et dans mon royaume et son trône sera pour toujours affermi! " (I Chroniques 17 10 à 14). 

On pourrait penser qu'il s'agit de Salomon, mais une lecture attentive et certains termes... trône affermi pour toujours... pour toujours établi sur ma maison... mon royaume... son trône pour toujours affermi... prouvent de suite que Salomon est dépassé et d'ailleurs après lui, les schismes et divisions ont vite détruit le royaume d'Israël, qui déjà au temps des Romains, avait cessé d'exister, donc, comme la Bible ne peut mentir, il s'agit bien sûr du Mashiah ! 

Yéshoua était de la race de David, fils adoptif de Joseph, descendant de David et fils de Miryam descendante de David aussi, ainsi son Nom de famille est " Ben David ", la preuve en est que, souvent ses interlocuteurs l'appelaient " Ben David " (fils de David) comme par exemple Bartimée l'aveugle s'écriant 

" Fils de David (Ben David) aie pitié de moi ! " (Marc 10 : 47). Les généalogies de Matthieu 1: 1 à 16 et Luc 3 : 23 à 38 prouvent bien qu'il est par son père et sa mère, fils de David !... 

 

PRÉNOM...

" Yeshoua" traduit en Grec " Yésus" est devenu en Français " Jésus " Le prénom hébraïque Yeshoua ne lui a pas été donné par décision des parents mais sur un ordre Divin !

Un ange apparut à Miryam lui annonçant de la part de Dieu, la naissance de celui qui sera le Mashiah, lui dit " Tu enfanteras un fils et tu lui donneras le nom de Yeshoua, il sera grand, il sera appelé Fils du Très Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son Père. Il régnera sur la maison de Jacob éternellement et son règne n'aura point de fin! " (Luc 1 :31 à 33). 

Vous remarquerez la similitude avec ce que Dieu avait promis à David et que nous avons lu plus haut - Quant à Joseph, Dieu l'informe du Nom à donner au fils qui naîtra, lui disant : " Tu lui donneras le nom de Yeshoua, c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés " (Matth. 1 21)

En effet Yeshoua signifie " Dieu sauve ou libère " (de la racine "Yasha" qui signifie : aider, sauver, délivrer) En effet, toute la vie, tout le ministère terrestre du Mashiah Yeshoua sera jalonné de ce mot "sauver " 


Il a dit lui-même à Zachée : Je suis venu chercher et sauver ce qui était perdu ! N'oublions pas qu'en Israël chaque nom ou prénom donné a un homme était en quelque sorte le résumé, le parfum de ce qu'il serait ou ce qu'il ferait !... Dans ce nom de Yeshoua, Dieu exprime son intention de sauver l'homme et Isaïe, sous l'inspiration Divine, dit: Ainsi parle l'Éternel : Au temps de la grâce je t'exaucerai et au jour du salut je te secourrai (Isaïe 49 8) ce qui dans l'hébreu est encore plus saisissant 

Oub yom Yeshoua Azartiha, ce qui peut être traduit littéralement "Au jour de Yeshoua, je te secourrai " ce qui s'est exactement produit ...

Encore le prophète Isaïe (35 : 4) poussé par l'Esprit avait dit : " Dites à ceux qui ont le cœur troublé prenez courage, ne craignez point Voici votre Dieu... il viendra lui-même et vous sauvera " (et là encore on retrouve dans la conjugaison de l'hébreu, le mot sauver le nom même de " Yeshoua ") -

 

LIEU DE NAISSANCE : (Bethléem) 

Le lieu de naissance du Mashiah est aussi précisé dans la Bible, par le prophète Michée (5:1)... " Et toi Bethléem Ephrata, petite entre les milliers de Juda, de toi sortir pour moi " Celui " qui dominera Israël "...

Nous avons ici des indications précises : la ville " Bethléem ", la région " Ephrata" (pour ne pas confondre avec une autre Bethléem existant en Galilée, sur le territoire de Zabulon Josué 19 :15) et, précision supplémentaire " Ville de Juda ", ce qui sans le moindre doute situe immédiatement dans la proximité de Yeroushalaïm, Bethléem la ville de naissance de David et le Mashiah Fils de David, devait donc naître là : La " maison du Pain " (signification de Beth-lahem) allait devenir la ville de naissance du Mashiah royal qui sera " Le Pain de vie a pour des multitudes d'affamés.

Un ange apparaît aux bergers Juifs, qui le soir de la naissance du Mashiah, étaient auprès de leurs troupeaux, leur dit ces paroles bouleversantes : " Ne craignez point, je vous annonce une bonne nouvelle qui sera pour tout le peuple le sujet d'une grande joie c'est qu'aujourd'hui dans la ville de David, il vous est né un Sauveur qui est le " Mashiah ", le " Seigneur " (Luc 2 : 10 à 11). 

 

NATIONALITÉ 

Yéhoud "Juif". N'en déplaise aux antisémites religieux (il y en a malheureusement !...), D.ieu a voulu que le Mashiah dans sa vie humaine, soit un fils d'Israël et plus précisément, naisse dans la tribu de Juda, devenant ainsi un Juif. 

La prophétie de Jacob annonce. …" Que le " sceptre " (royauté) ne s'éloignera pas de Juda, ni le " bâton Souverain " (pouvoir) d'entre ses pieds. Jusqu'à ce que vienne le "Shilo" (Envoyé Pacifique = le Mashiah) et que les peuples lui obéissent " (Genèse 49 : 10).

L'Epitre aux Hébreux (7 :14) affirme qu'Il est notoire que notre Seigneur est sorti de Juda " et Yeshoua lui-même, parlant à la Samaritaine au puits de Sychar, lui dit : " Le Salut vient des Juifs " (Jean 4 : 22) et cette phrase dans l'Hébreu devient encore plus forte car le Nom du Mashiah y étant indiqué à la place même du mot " salut ", cela pourrait se dire ainsi 

"Yeshoua" vient des Juifs !... A propos, savez-vous ce qui signifie en hébreu "Juif" (Yéhoud) ?... Cela signifie " Louange de l'Éternel ", c'est pourquoi l'shaliah Paul, lui-même Juif et disciple du Mashiah, définit la différence entre le Vrai Juif et celui qui se croit Juif par son sang ou sa religion " Le (vrai) Juif, ce n'est pas celui qui en a les dehors, et la circoncision, ce n'est pas celle qui est visible dans la chair. Mais le (vrai) Juif, c'est celui qui l'est ultérieurement et la circoncision c'est celle du Cœur , selon l'esprit et non selon la lettre. La louange de ce Juif ne vient pas des hommes, mais de D.ieu " (Romain 2 : 28 à 29).

Voilà un sujet de réflexion, pour le rabbinat en Israël, qui depuis des années débat la 'question de savoir, " qui est Juif " et n'est arrivé à aucun résultat à ce jour (lisez notre petit traité : " Qui est Juif "). 

Nous affirmons qu'un fils d'Israël ne peut devenir un vrai Juif que quand il a accepté la "Nouvelle Alliance " (Bérit Hadasha) et que Yéshoua devenant son Mashiah l'a transformé....

 

SA PROFESSION :

Mashiah ("Vocation") ou "Ministère " serait ici plus exact)… 

Autrefois un prophète pouvait être appelé Mashiah, de même que le roi, ou le Souverain Sacrificateur (l'huile représentant l'onction de l'Esprit de Dieu), mais chacun d'eux n'avait qu'un aspect de la vraie condition du Mashiah (car Mashiah = Mashiah, signifie " oint ") et aucun ne pouvait atteindre les trois.  Par exemple David était prophète et Roi, Samuel fut sacrificateur et prophète (et ce furent là des exceptions), mais le seul dans l'histoire d'Israël qui possède les 3 qualités, et les 3 onctions Divines qui font de lui le Mashiah, c'est Yeshoua 

1) Il était prophète : non seulement Il " connaissait les pensées " de ceux avec qui il parlait (Matth. 9 : 4 Marc 2 : 8) mais encore Il a annoncé des événements qui se sont produits en son temps, et d'autres qui s'accomplissent sous nos yeux ! Les citations sont tellement nombreuses qu'il vaut mieux lire les Evangiles. Elles se succèdent au long des chapitres. 

2) Il était Roi : disons " roi " en secret il le sera vraiment à son prochain retour ... -. mais il est un fait : on l'appelait le " Roi des Juifs " et ses bourreaux lui disaient ironiquement " Salut, Roi des Juifs. " Pilate avait fait placer sur la croix un écriteau sur lequel était porté le sujet principal de l'accusation retenue contre lui " Yeshoua (Yeshoua) de Nazareth, Roi des Juifs !... " Il règnera vraiment quand il reviendra et ce sera l'accomplissement du Psaume 2 : 5 à 8 dans lequel Dieu déclare " C'est moi qui est " oint " (Mashiah = qu'on peut traduire : " moi qui est fait " Mashiah "), mon Roi sur Sion ma Montagne sainte --. Je publierai le décret : l'Éternel m'a dit tu es mon fils, je t'ai engendré aujourd'hui, demande-moi et je te donnerai les nations pour héritage, les extrémités de la terre pour possession... " 

3) Il était sacrificateur : et l'Ecriture le désigne, non plus de la tribu de Aaron, mais d'un ordre nouveau : " Tu es " Sacrificateur pour toujours à la manière de Melchisedek " (Psaume 110:4), et en effet, à Golgotha, le Mashiah a fait bien plus que le Souverain Sacrificateur qui se contente de présenter le sang des sacrifices d'animaux, devant le Seigneur, pour la purification des péchés. Lui Yéshoua le vrai et seul Mashiah s'est offert en sacrifice, c'est son propre sang qu'il présente à Dieu, non celui d'un animal, car il est depuis toujours "l'Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde " (Jean 3 : 29). 

Ainsi, sa Vocation, son Ministère (et non sa profession) sera celle d'être " le Mashiah ", le Sauveur et libérateur (en accord avec la racine de Mashiah = Mashiah) et tout au long de son Ministère béni, qui prendra toute sa valeur au moment de Sa Mort, on peut affirmer qu'il a accompli point par point son " programme " Messianique annoncé à la synagogue de Nazareth " … ayant déroulé le livre du prophète Isaïe (au chapitre 61 et verset 1 à 3) il en fit la lecture suivante " L'Esprit du Seigneur est sur moi parce qu'il m'a " oint " (Mashiah = Mashiah) pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres, il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimes et pour publier une année de grâce du Seigneur. - - " (Luc 4 : 18 à 19). 

Oui, vraiment son ministère a été bien rempli, car qui pourra compter le nombre infini d'hommes et femmes qui ont été sauvés par lui, non avec des paroles seulement mais un acte extraordinaire dont le prophète Isaïe nous donne au chapitre 53, la valeur infinie, mais que dans le cadre restreint de cet article, nous pouvons résumer par le verset 53, "Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur LUI, et c'est par SES MEURTRISSURES que nous sommes Guéris... " 

Nous allons maintenant, Bible en main, voir quelques autres évidences de sa Carte d'identité : son ascendance ou parenté, sa photo, sa signature, et... aussi sa double identité... car le Mashiah est Divin et humain... Pour cela prenez votre Bible, comparez ce qu'elle dit du Mashiah, avec le peu que vous en connaissez ; chercher à mieux le connaître afin que vous soyez sauvés, " car D.ieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité " (I Timothée 2 : 4). 

 

SON ASCENDANCE OU PARENTE 

Ben David, Ben Abraham, c'est-à-dire "fils " ou " descendant " de chacun de ces prestigieux noms des Ancêtres d'Israël Le Nouveau Testament (Berith Hadasha) commence justement avec la généalogie, c'est-à-dire l'ascendance de Yeshoua , dans l'Evangile de Matthieu et les premiers mots disent ceci textuellement... 

"livre de la Généalogie (Sepher Tolédoth) de Yéshoua le Mashiah, Ben David et Ben Abraham... ", puis la liste des ancêtres est énumérée (Matth. 1 : 1 à 17). 

C'est le livret de famille de Yeshoua, auquel il faut mettre en parallèle la liste des noms dans Luc 3 :23 à 38 ; cette liste commence avec son grand-père maternel et remonte le temps pour arriver à... Adam et, mieux encore... Fils de D.ieu ! (en hébreu Ben Elohim (Lue 3 : 38). 

Aucun fils d'Israël ne pourra jamais présenter un arbre généalogique aussi complet : toutes les généalogies d'Israël ont brûlé dans l'incendie du temple en l'an 70, lors du siège par Titus. Seul Yeshoua peut présenter ainsi son livret de famille avec sa filiation par son père adoptif Yosseph Ben David (Evangile de Matthieu) et par sa mère Myriam Bat David (Evangile de Luc), et ces deux listes passent par ces deux noms prestigieux : Abraham, le Père de la foi, et David, le Grand Roi d'Israël !...

Si Yeshoua n'était pas le Mashiah, alors dites-moi quel hypothétique Mashiah à venir pourrait prouver légalement sa généalogie, puisqu'elles ont toutes disparu!... Il est merveilleusement vrai que Yeshoua est fils de David, un rameau sorti du tronc d'Isaï, le père de David (Esaïe 11: 1), de la tribu de Juda dont Jacob dira prophétiquement, désignant le Mashiah Yeshoua : " Juda, tu recevras les hommages de tes frères, ta main sera sur la nuque de tes ennemis, les fils de ton père se prosterneront devant toi..., le sceptre royal ne s'éloignera point de Juda, ni le bâton souverain d'entre ses pieds jusqu'à ce que vienne le " Schilo " (le Mashiah qui apporte la Paix) et que les peuples lui obéissent... " (Genèse 49/8 et 10), et dans l'Apocalypse (révélation), il est dit à Yohanan (Jean) en vision : "Voici le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux "... (Apocalypse 5 : 5)

Ainsi il est clairement prouvé que Yeshoua est, non seulement " Celui qui sortirait de la maison de David ", mais aussi un Juif (de la tribu de Juda), un Juif encore plus authentique qu'aucun d'entre nous tous…

 

SA PHOTO 

"Quoi !... Vous auriez une photo de Yeshoua ? " diront quelques-uns. -. Non, bien sûr, car personne ne peut, avoir en photo le vrai visage de Yeshoua. Dieu a veillé à ce que cela ne puisse se faire mais, hélas, les hommes ont fait tellement de représentations du Seigneur. - - Dans chaque pays, il prend l'apparence et la couleur locale de ceux qui y vivent... et bien sûr, il a l'air de tout, sauf d'une vraie ressemblance avec un Juif ce qu'il était pourtant! 

Mais nous, Juifs, n'acceptons aucune représentation du Seigneur puisqu'il est le Mashiah. Nous ne pouvons nous permettre de transgresser l'ordre Divin : ..." Tu ne te feras aucune représentation... "(Exode 20:4) et nous pensons comme l'shaliah Paul : "nous avons connu le Mashiah selon la chair, maintenant nous ne le connaissons plus de cette manière " (II Corinth. 5 : 16). 

Alors, quelle photo peut donc se trouver sur la carte d'Identité du Mashiah, c'est-à-dire la Bible ?


La Bible nous présente son portrait que voici, mais pris avec l'objectif Divin 

D'abord l'Ecriture affirme " qu'Il n'avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards et son aspect n'avait rien pour nous plaire " (Isaïe 53 2). S'Il avait eu cette beauté presque féminine que certains lui prêtent, n'aurait-Il pas, comme certaines vedettes de cinéma ou de théâtre d'aujourd'hui, fait courir les foules ? Non, physiquement, rien ne le distinguait des autres Juifs ses frères, mais il y a un autre portrait prophétique, le portrait caché du Mashiah, tel que les Ecritures le voient : une beauté morale et spirituelle que jamais aucun autre homme n'a connu! Le Cantique des Cantiques (Shir Hashirim) le décrit ainsi " Mon bien aimé est blanc et vermeil, Il se distingue entre dix mille, sa tête est de l'or pur, ses boucles sont flottantes, noires comme le corbeau, ses yeux sont comme des colombes, au bord des ruisseaux, se baignant dans le lait, reposant au sein de l'abondance, ses joues sont comme un parterre d'aromates, une couche de plantes odorantes, ses lèvres sont comme des lys d'où coule la myrrhe, ses mains sont des anneaux d'or garnis de chrysolithes, son corps est de l'ivoire poli couvert de saphir, ses jambes sont des colonnes de marbre blanc posées sur des bases d'or pur. Son aspect est comme le Liban..., toute sa personne est pleine de charme. Tel est mon bien-aimé, tel est mon ami, filles de Yeroushalaïm !... " (C. des C. 5 : 10 à 16)

Un prophète, fils de Koré, s'écrie dans un profond enthousiasme : " Tu es le plus beau des fils de l'homme, la grâce est répandue sur tes lèvres, c'est pourquoi Dieu t'a béni pour toujours. Vaillant guerrier, ceins ton épée, ta parure et ta gloire, oui ta gloire ! Sois vainqueur, monte sur ton char, défend la vérité, la douceur et la justice et que ta droite se signale par de merveilleux exploits.. - " (Psaume 45: 4 à 5)

Oui, nous préférons de beaucoup ce portrait moral du Mashiah, un portrait vraiment digne de Celui qui est à la droite de l'Éternel, et c'est scripturairement que nous pouvons le voir décrit ainsi dans Daniel 7 13 à 14. Quelqu'un de semblable à un fils de l'homme qui s'avance vers l'Ancien des Jours (l'Éternel), on le fit approcher de lui et on lui donna la domination, la gloire, le règne... "présenté encore dans Daniel 10: 5 à 6 : ..." Un homme vêtu de lin et ayant sur les reins une ceinture d'or d'Uphaz, son corps était comme de chrysolithe, son visage brillait comme l'éclair, ses yeux étaient comme des flammes de feu, ses bras et ses pieds ressemblaient à de l'airain poli et le son de sa voix était comme le bruit d'une multitude ".

Cette description correspond à celle que l'Apocalypse nous rapporte et qui concerne Yeshoua, car c'est bien de Lui qu'il s'agit : " Je vis au milieu des sept chandeliers (la Ménorah à 7 branches) quelqu'un qui ressemblait à un fils d'homme, vêtu d'une longue robe et ayant une ceinture d'or sur la poitrine. Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine ou de la neige, ses veux étaient comme une flamme de feu, ses pieds étaient semblables à de l'airain ardent, comme s'Il eût été embrasé dans une fournaise ; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux..., son visage était comme le soleil lorsqu'il brille dans sa force " (Apoc. 1 13 à 16). 

Quelle photo étonnante n'est-ce pas, un double portrait en vérité le portrait humain d'un Juif comme les autres et celui du Mashiah dans toute sa Gloire Divine... Seul le cœur peut comprendre et voir un tel portrait Divin 

 

SA SIGNATURE 

Oui, celle du Mashiah, et qui l'authentifie, se trouve écrite tout au long des Écritures, non seulement dans ses œuvres prodigieuses de délivrances, de guérisons, de libérations, de salut..., au point que les démons mêmes savaient reconnaître leur défaite devant la main du Mashiah et tremblaient devant lui, mais encore " l'empreinte " de sa main se trouve dans la vie de ses disciples qu'Il a façonnés et transformés en de nouvelles créatures ! Yeshoua disait : " J'ai un témoignage plus grand que celui de Yohanan (Jean), car les œuvres que le Père m'a donné d'accomplir, ces œuvres mêmes que je fais témoignent de moi que c'est le Père qui m'a envoyé... " (Jean 8 :36). 

Une signature sur un document ou un chèque, c'est la reconnaissance et l'acceptation qui donne la valeur à celui-ci, puisque le signataire accrédite le document en question! Yeshoua a signé ses œuvres avec son propre sang, plus efficace que l'encre, et sur le Golgotha en mourant pour faire l'expiation des péchés des hommes, la boucle finale à sa signature sanglante était exprimée par le Mashiah dans ces mots d'une portée éternelle : " Tout est accompli !... " 

Voilà une signature inimitable aucun faux Mashiah ne pourra jamais contrefaire une telle signature sanglante … Dans un tel contexte, quel relief extraordinaire prennent alors ces paroles prophétique de la Bible " Oui j'ai gravé ton nom sur la paume de mes mains " (Isaïe 49 : 16 - version Z. Khan-Rabbinat Français). 

 

SON EMPREINTE 

Souvent, sur une carte d'identité, la signature est accompagnée de l'empreinte d'un doigt. Dans le cas qui nous occupe, cette empreinte existe d'une toute autre manière et l'Epitre aux Hébreux affirme :

"Après avoir autrefois à plusieurs reprises et de plusieurs manières parlé à nos pères par les prophètes, Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu'il a établi Héritier de toute choses, par lequel il a aussi créé le monde et qui, étant le "reflet" de sa gloire et "l'empreinte" de sa personne et soutenant toutes choses par sa parole puissante a fait la purification des péchés, et s'est assis a la droite de la majesté Divine dans les lieux très hauts, devenu d'autant supérieur aux anges qu'il a hérité d'un nom plus excellent que le leur. - - " (Hébreux 1 : 1 à 4) et cette dernière citation de l'Ecriture nous conduit tout droit à l'autre aspect du Mashiah qui a en réalité une double identité ... 

 

SA DOUBLE IDENTITE... 

Ou sa double nature, que l'Ecriture enseigne, démontrant que Yeshoua le Mashiah est non seulement parfaitement homme (et la Bible l'appelle le Saint d'Israël), mais aussi parfaitement Dieu dont il est le reflet : mieux, il est une partie de la Divinité " et en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité... " (Coloss. 2 : 9) 

Que Dieu (Elohim), lequel remplit la terre, ait voulu venir parmi les hommes : une partie de Lui-même s'enfermant dans le temps, la matière et l'espace, parmi les hommes, pour vivre leur vie et les secourir, les aider, les sauver --- - C'est là un mystère insondable mais pourtant c'est bien cela que Dieu a fait et que toute l'Ecriture souligne --- - Après avoir montré l'identité humaine de Yeshoua et ses droits humains royaux et légaux, il nous faut souligner dans cet article son identité divine tellement évidente scripturairement " Il est venu parmi les siens et les siens ne l'ont pas reconnu --- - " Même incognito, il y avait suffisamment de preuves Bibliques pour le reconnaître. Examinons quelques unes prises seulement dans le prophète Isaïe :

Isaïe 9: 5 dit … Un enfant nous est né, un fils nous est donné et la domination reposera sur son épaule. On l'appellera Admirable, Conseiller, Dieu Puissant (El Guibor), Père Eternel (Abi ad), Prince de la Paix (Sar Shalom). (Isaïe 35 : 4 et 5)

Voici votre Dieu... Il viendra Lui-même et vous sauvera, alors s'ouvriront les yeux des aveugles, les oreilles des sourds, le boiteux sautera, etc. " 

Isaïe 49 : 8 : " Ainsi parle l'Éternel : au temps de la Grâce je t'exaucerai et au jour du Salut je te secourrai " (en hébreu Oub yom Yeshoua azartiha ") qu'on pourrait lire textuellement : " Au jour de Yeshoua je te secourrai !... "

et enfin le passage le plus extraordinaire, puisqu'il dévoile l'identité Divine de Yeshoua ... Il n'y a point d'autre Dieu que moi, dit l'Eternel. Je suis le seul Dieu juste et qui "sauve" (Moshiah en Hébreu, ou en Grec " Christos ") tournez-vous vers moi et vous serez sauvés, vous tous qui êtes aux extrémités de la terre ! Car je suis Dieu et il n'y en a point d'autre, je le jure par moi-même, la vérité sort de ma bouche et ma parole ne sera point révoquée : tout genou fléchira devant moi. (Isaïe 45 : 21 à 23).


Ainsi, comme nous venons de le lire (et bien d'autres passages peuvent le confirmer), Dieu (Elohim) s'identifie au " Mashiah " (Moshiah) ou " Mashiah ( Mashiah ) ", c'est ce qu'affirme littéralement ce verset 21, que l'on peut comparer avec la réponse de Yéshoua à Philippe, justement sur ce sujet "... Il y a si longtemps que je suis avec vous et tu ne m'as pas connu Philippe ! Celui qui m'a vu a vu le Père comment dis-tu : montre-nous le Père ?... Ne crois-tu pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ?. - - " (Jean 14 : 9 à 11) ou bien ce qu'Il dit à ses contradicteurs qui demandaient 

" Qui prétends-tu être ?" et auxquels Il répondit " Abraham votre père a tressailli de joie de ce qu'il verrait mon jour : il l'a vu et il s'est réjoui... En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu'Abraham fût, JE SUIS " (Jean 8 : 54, 56 à 58). 


Amis lecteurs, vérifiez donc cette double carte d'identité du Mashiah avec votre Bible sondez les Ecritures en demandant à Dieu de vous éclairer afin que vous ne continuez pas, en refusant votre Mashiah, de provoquer la colère du Seigneur Tout Puissant, car en rejetant en Yeshoua, c'est Dieu lui-même qu'on rejette, aussi combien deviennent redoutables ces paroles de Yeshoua le Mashiah 

" Si vous ne croyez pas ce que JE SUIS, vous mourrez dans vos péchés ... " N'est-il pas temps d'obéir à l'ordre de Dieu exprimé par le prophète Isaïe par ces paroles " Revenez à "CELUI " dont on s'est profondément détourné, enfant d'Israël ! " (Isaïe 31 : 6). 


Paul GHENNASSIA.

Les deux esprits de l’homme


Pierre Desbordes


Selon le livre  « la règle de la communauté » (ancien manuscrit Juif non canonique retrouvé en 1947 dans les grottes de Qoumran et qui fut rédigé vers le 1er siècle avant Jésus-Christ) 

L’homme aurait été formé par Dieu avec deux Esprits d’égale force, l’un du bien et l’autre du mal, le libre arbitre de l’homme consistant à choisir de laisser agir soit l’un soit l’autre.


En reformulant ceci nous pourrions dire que Dieu a inventé la liberté et la responsabilité individuelle, mais qu'il nous guide dans nos choix par sa parole !


(Bien que ce texte ne soit pas canonique qui pourra contester le fait largement observé et repris dans la bible que l’être humains a deux natures !)


Voici quelques lignes de ces rouleaux : Et Dieu a disposé pour l’homme deux Esprits pour qu’il marchât en eux jusqu’au moment de sa visite : Ce sont les deux Esprits de vérité et de perversion. Dans une fontaine de lumière est l’origine de la Vérité et d’une source de ténèbres est l’origine de la Perversion. Dans la main du prince des lumières est l’empire sur les fils de justice […] Et dans la main de l’ange des ténèbres est tout l’empire sur les fils de perversion et dans des voies de ténèbres ils marchent [….] C’est à cause de l’Ange des ténèbres que s’égarent tous les fils de justice et tout leur péché, toutes leurs iniquités, toutes leurs fautes, toutes les rébellions de leurs œuvres sont l’effet de son empire conformément aux Mystères de Dieu, jusqu’au terme fixé par lui. C’est lui (Dieu) qui a créé les deux Esprits de lumière et de ténèbres, et sur ces deux Esprits Il a fondé toute œuvre […] C’est à l’Esprit de vérité qu’il appartient d’illuminer le cœur de l’homme et d’aplanir devant l’homme toutes les voies de la véritable justice […] Mais c’est à l’Esprit de perversité qu’appartiennent la cupidité et le relâchement […] Et le relâchement au service de la justice, de l’impiété et le mensonge, l’orgueil et l’élévation de cœur, la fausseté et la tromperie, la cruauté et l’abondante scélératesse etc […] Mais Dieu en ses Mystères d’intelligence et en sa glorieuse sagesse, a mis un terme pour l’existence de la perversité ; Et au moment de la visite, il l’exterminera à jamais Et alors la Vérité se produira à jamais dans le monde ; Car le monde s’est souillé dans les voies d’impiété sous l’empire de la perversité jusqu’au moment du jugement décisif. Et alors Dieu, par sa vérité, nettoiera toutes les œuvres d’un chacun, et il épurera pour soi la bâtisse du corps de chaque homme …


Notre libre arbitre nous pousse donc impérativement à faire des choix.

C’est notre responsabilité devant Dieu !


Deutéronome Chapitre 30 verset 19 : J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre (dit L’Eternel) : j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives. (Nitsavim)


Chacun choisi lui-même son camp !


D’un coté choisiront de se placer ceux qui auront été attirés par le beau, l’amour, la douceur et la justice. De l’autre déchoiront ceux qui prennent plaisir à la vulgarité et à la débauche, et qui jouissent de la perversion. Naturellement ces derniers rejetteront Dieu.


Enfin il y a une troisième catégorie de personne, qui bien qu’étant de « braves gens » cherchant à vivre dans la paix, la justice et l’honnêteté, rejettent aussi la connaissance du Dieu créateur, à cause de leur endoctrinement politique, culturel ou religieux ou par leur simple manque de connaissance.

C’est le plus sûr moyen, choisi par l’ange des ténèbres, pour détourner de la vérité, ceux qui se seraient spontanément dirigés vers Dieu. C’est déplorable, mais cet aveuglement les conduits à coup sûr vers la perdition, d’où l’énorme responsabilité d’évangélisation que doivent accomplir ceux qui sont dans la vérité !


Que l’homme le veuille ou non il est placé sur terre, pendant sa courte vie, pour exercer son libre arbitre.

Qu’il soit convaincu par le Saint-Esprit ou séduit par l’ange des ténèbres, il doit faire son choix.


Et sachez bien que décider de ne pas choisir, revient tout simplement  à choisir de rejeter le plan de Dieu.  Il n’y a pas de troisième voie dans la création ! Deux chemins sont devant nous : Dieu, l’amour et tout ce qui en découle ou l’ange de la perversion et ses ténèbres.


Atteindre la perfection désirée pour chacun, c’est rejeter le mal et se tourner vers celui qui libère Yeshoua Ha Mashiah (Jésus-Christ).


Epître aux Galates Chapitre 5 verset 1 : C’est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude.


Pourquoi ? Parce que YHWH veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. (1Thimotée 2 : 4)


Pour cela, YHWH (l’Eternel) demande et même exige, que l’homme se tourne volontairement vers lui ; non par calcul, non par obligation ou par peur, mais simplement par amour pour son créateur, et avec la même crainte respectueuse qui caractérise les rapports d’un fils envers son père.


Psaume 111 verset 10 : La crainte de l’Eternel est le commencement de la sagesse. Tous ceux qui l’observent ont une raison saine.


Alors « Choisis la vie, afin que tu vives »