[./index.html]
[./bible.html]
[./vocabulaire.html]
[./pdf.html]
[./plan_du_salut.html]
[./meditations.html]
[./videos.html]
[./propheties.html]
[./histoire.html]
[./biblio.html]
[./infos.html]
[http://remacle.org/bloodwolf/historiens/Flajose/intro.htm]
[mailto:cantiqueolivierfranc@gmail.com]
[#ANCHOR_Text8]
[#ANCHOR_Text10]
[#ANCHOR_Text11]
[#ANCHOR_Text9]
[./meditations.html]
[./meditation3.html]
[#ANCHOR_Text14]
[#ANCHOR_Text16]
[Web Creator] [LMSOFT]
  Cantique de L'Olivier Franc

.Histoire, Présent et Avenir du  Peuple de Dieu.

Historique,  méditations, actualités et Prophéties Bibliques
Tournez la page
Méditations page 2
Suite des armes tournez la page
Dimanche ou Sabbat / Sabbat et dimanche

Yeshoua Ha Mashiah (Jésus-Christ) nous dit : Jean 10 :35 « L'écriture ne peut être anéantie ».

Que doivent penser les chrétiens au sujet du Sabbat ? Le dimanche le remplace t-il, faut-il pour obéir à Dieu, et lui rendre un culte le samedi. Est-il possible ou nécessaire de faire les deux ?
Tentons modestement de répondre à ces importantes questions au travers des textes de la bible.

Première constatation : Le Sabbat était en vigueur avant la Loi ! 

Genèse 2:3  Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu'en ce jour il se reposa de toute son oeuvre qu'il avait crée en la faisant. (Même chose en Hébreux 4:4)
Bien avant la loi du Sinaï YHWH (l'Eternel) avait déjà établi le septième jour en tant que jour de repos.
Nous observons ici que Dieu s'applique à lui-même le Sabbat, ce qui place la barre très haute.

Exode 12:16  Le premier jour, vous aurez une sainte convocation ; et le septième jour, vous aurez une sainte convocation. On ne fera aucun travail ces jours-là…
Le premier jour (Dimanche) et le septième jour (Samedi) sont des jours de Sainte convocation.
Nous sommes ici avant la loi.

Exode 16:23  Et Moïse leur dit : C'est ce que l'Eternel a ordonné. Demain est le jour du repos, le sabbat consacré à l'Eternel ….  Un jour consacré à Dieu ! Nous sommes ici avant la Loi.

Au sujet de la manne Exode 16:26  Pendant six jours  vous en ramasserez ; mais le septième jour, qui est le sabbat, il n'y en aura point. Nous sommes ici encore avant la Loi.

Exode 16 : 29 et 30  l'Eternel vous a donné le sabbat ; c'est pourquoi il vous donne au sixième jour de la nourriture pour deux jours. 30  Et le peuple se reposa le septième jour.
Nous sommes ici encore une fois avant la Loi.

Le Sabbat est donc une ordonnance Divine avant la Loi pour le peuple d'Israël.

Seconde constatation : le Sabbat est devenu une Loi de Dieu !
Sur les premières tables de la Loi, Dieu ordonne le Sabbat Exode 20 : 8 et 9 Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage.
Le Sabbat est confirmé mais nous voyons ici que la Sainte convocation du premier jour a disparu,
Voir Exode 12:16.
Les Dix commandements sont répétés encore une fois en (Exode 23 : 10 à 13)
Le Sabbat est un cadeau de Dieu que doivent accepter tous les hommes qui désirent plaire à Dieu.

Le Sabbat est le quatrième des dix commandements. Réaffirmé sur les secondes tables de la Loi en Exode 31: 12 à 14 L'Eternel parla à Moïse, et dit : Parle aux enfants d'Israël, et dis-leur: Vous ne manquerez pas d'observer mes sabbats, car ce sera entre moi et vous, et parmi vos descendants, un signe auquel on connaîtra que je suis l'Eternel qui vous sanctifie. Vous observerez le sabbat, car il sera pour vous une chose sainte. Celui qui le profanera, sera puni de mort ; celui qui fera quelque ouvrage ce jour-là, sera retranché du milieu de son peuple. 

Plusieurs choses dans ce passage :
1) Il y a aussi les Sabbats de la terre tous les 7 ans. (Lévitique 25:4)
2) Le Sabbat un signe auquel on connaîtra que l'Eternel qui vous sanctifie.
3) celui qui n'observe pas le Sabbat sera retranché du milieu de son peuple. 

Les questions qui devraient intéresser les chrétiens honnêtes, sont donc les suivantes :
1) L'Èglise remplace t-elle Israël comme l'Eglise Romaine l'affirme ? Si votre réponse est oui chercher très vite les bases bibliques de votre affirmation. (Vous trouverez ci-dessous les origines, l'histoire et motivations de cette doctrine).
2) Les chrétiens d'origine païenne ont-ils été greffés selon l'épître aux romains chapitre 11 sur l'Olivier Franc qui est Israël et une image du Corps de Christ ?
3) Les chrétiens d'origines païennes font-ils désormais partie du peuple de Dieu et quel est le nom du peuple de Dieu, le peuple Elu ?
4) Quelles sont vos interrogations par rapport à Exode 31: 12 à 14 ?

La bible commande : 1 Corinthiens 11:28  Que chacun donc s'éprouve soi-même…  sur ces sujets.

Troisième constatation : Le Sabbat est peut-être un avertissement ?

Exode 35 : 2 le septième jour sera pour vous une chose sainte ; c'est le sabbat, le jour du repos, consacré à l'Eternel.  Un jour de repos Saint, et consacré à l'Eternel !
Peut-être ne vaut-il pas mieux ne pas prendre de risque le jour du Sabbat car Dieu se repose !
Si Dieu se repose il ne nous protège peut-être pas ? Ce n'est évidemment pas une doctrine !

Néhémie 10:31  de ne rien acheter, le jour du sabbat et les jours de fête. Un jour pour faire de graves erreurs !

Jérémie 17:21  Ainsi parle l'Eternel : Prenez garde à vos âmes ; Ne portez point de fardeau le jour du sabbat  Dangereux de bricoler le samedi !

Au sujet du ramassage de la manne : Exode 16 : 27  Le septième jour, quelques-uns du peuple sortirent pour en ramasser, et ils n'en trouvèrent point. Travailler ce jour, peut être inefficace…

Le Sabbat de la terre tous les 7 ans. (Lévitique 25:4) Si les agriculteurs suivaient cette règle leurs champs produiraient peut-être mieux… ?

Nous retrouvons le Sabbat dans la nouvelle Alliance et sous un jour nouveau :

2 Corinthiens 3:6  nous a aussi rendus capables d'être ministres d'une nouvelle alliance, non de la lettre, mais de l'esprit ; car la lettre tue, mais l'esprit vivifie.

Essayons maintenant de déterminer l'Esprit du Sabbat

Jacques 2:10  Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous. (Les commandements) En d'autres termes la Loi doit être appliquée à la lettre, sans quoi il y a péché contre toute la Loi !

Le Sabbat légaliste est donc hors de porté des personnes les plus légalistes.
Exode 20 : 10  Mais le septième jour est le jour du repos de l'Eternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui est dans tes portes.
Pour accomplir le Sabbat légaliste de manière parfaite et être sans péché, il faut donc que personne ne travaille « ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui est dans tes portes ».
Une entreprise ouverte le samedi et tenue par une étrangère brise le Sabbat !
Je demanderai donc humblement que celui qui pratique le Sabbat à la lettre selon Exode 20, veuille bien nous jeter la première pierre en nous écrivant sur le forum de ce site.

Romains 5 : 20  Or, la loi est intervenue pour que l'offense abondât, mais là où le péché a abondé, la grâce a surabondé… 
Les Lois de Dieu sont LA PERFECTION, que des êtres imparfaits devraient appliquer à la lettre, ce qui leur est parfaitement impossible.
D'où la Question : Dieu aurait-il été trop optimiste envers les hommes ?

Bien sûr que non ! La Loi nous a été donnée pour que nous-nous appliquions à l'accomplir avec les forces que nous avons. Juges 6:14  L'Eternel se tourna vers lui, (Gédéon) et dit : Va avec cette force que tu as…
Aimer Dieu consiste a suivre le difficile chemin de la sanctification, en ayant pour objectif la PERFECTION Divine, en tentant modestement de nous en approcher chaque jours de notre vie.
2 Corinthiens 3:6  Il nous a aussi rendus capables d'être ministres d'une nouvelle alliance, non de la lettre, mais de l'esprit ; car la lettre tue, mais l'esprit vivifie.
Christ nous a rendus capables d'accomplir, si ce n'est la lettre, mais l'esprit de la Loi, ce qui est à la portée de tous les enfants de Dieu avec un cœur bien disposé.
Ce n'est pas d'où nous partons qui compte mais où nous arriverons à la fin de nos jours.

Matthieu 12:8  Car le Fils de l'homme est maître du sabbat.
Nous voyons que Yeshoua (Jésus) n'a aucunement annulé le Sabbat puisqu'il en est le Maître et le Sabbat lui-même. Ceux qui sont sauvés sont donc « En Yeshoua Ha Mashiah » (En Jésus-Christ) et dans le Sabbat de Dieu.
2 Corinthiens 5:17  Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.
Il s'agit désormais d'un Sabbat en esprit et en vérité un repos de Dieu.
Certains pourraient penser que puisque les chrétiens sont sauvés par Grâce « en Jésus-Christ », il sont dans la paix de Dieu, dans le Sabbat de Dieu et qu'ils n'ont donc plus à pratiquer le Sabbat terrestre. Mais cette conclusion serait contraire aux paroles même de Jésus qui a dit :

Yeshoua (Jésus) a dit : Marc 2:27 : Le sabbat  a été  fait pour l'homme, et non l'homme pour le sabbat. Car Matthieu 12 : 8  le Fils de l'homme est maître du sabbat.

Hébreux 4 : 9 à 11 Car celui qui entre dans le repos de Dieu se repose de ses oeuvres, comme Dieu s'est reposé des siennes. Efforçons-nous donc d'entrer dans ce repos, afin que personne ne tombe en donnant le même exemple de désobéissance.

« Comme Dieu s'est reposé des siennes (ses œuvres) »  Le Sabbat n'est donc pas une œuvre !

« Efforçons-nous donc d'y entrer ».  Il y a un effort à accomplir, ce qui n'est pas le cas du salut !

« ne donnez pas l'exemple de la désobéissance »  Il faut obéir à Dieu !

Marc 2:27  Le sabbat  a été  fait pour l'homme, et non l'homme pour le sabbat, C'est un don de Dieu.

Et nous lisons que le signe de celui qui entre dans le repos de Dieu, est de se reposer de ses œuvres !

Le Sabbat est donc un cadeau « perpétuel »de Dieu fait aux hommes de son peuple !

Un jour de repos physique et spirituel

Exode 31:15  On travaillera six jours, mais le septième jour est le sabbat, le jour du repos, consacré à l'Eternel.   Reposer son corps est une action positive, un bienfait hautement spirituel.

Lévitique 16:31.  Un jour choisi par Dieu pour humilier son âme devant Dieu !
Psaumes 92:1  Cantique pour le jour du sabbat. Il est beau de louer l'Eternel, Et de célébrer ton nom, ô Très-Haut !  Un bon jour pour chanter des cantiques !
Marc 1:21  Ils se rendirent à Capernaüm. Et, le jour du sabbat, Jésus entra d'abord dans la synagogue, et il enseigna.  Un jour pour enseigner la parole de Dieu !
Luc 4:16  le jour du sabbat.  Il (Jésus) se leva pour faire la lecture...  Un bon jour pour lire la Bible.
Luc 14 : 4  un Sabbat Jésus avança la main sur un homme, et le guérit. Un jour pour faire du bien !
Matthieu 12:12  Il est donc permis de faire du bien les jours de sabbat. Un jour pour secourir.

Matthieu 12:1  En ce temps-là, Jésus traversa des champs de blé un jour de sabbat… Un jour pour se promener dans les champs.
Des pharisiens reprochèrent à Jésus de manger des épis de blé.  Matthieu 12 : 3 et 4 Jésus leur répondit: N'avez-vous pas lu ce que fit David, lorsqu'il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui; comment il entra dans la maison de Dieu, et  mangea…  Si nous avons faim nous mangeons.

- Un temps pendant lequel nous avons l'occasion de méditer sur les questions essentielles de la vie.
- Le sabbat est le moment idéal pour PRIER, sans être oppressé par la vie quotidienne.
- Un jour pour chercher la présence de Dieu.
- Un jour pour rendre un culte à Dieu.
- Un jour pour faire une promenade en famille dans un site naturel et observer la création de Dieu.
- Un jour que nous pouvons utiliser pour encourager les gens, par nos témoignages…
- Un jour pour inviter des enfants de Dieu à prendre un repas (Matthieu 25 :34-36 ; Jacques 1 :27).

L’alliance la plus importante

Exode 31 : 16  Les enfants d'Israël observeront le sabbat, en le célébrant, eux et leurs descendants, comme une alliance perpétuelle

un jour pour circoncire : lévitique 12:3  le huitième jour, l'enfant sera circoncis. en hébreu « brit milah » ce qui signifie : (alliance par la coupure de la circoncision) quand le huitièmejour après la naissance d’un enfant intervenait un jour de sabbat on devait impérativement le circoncire, rompant ainsi la Sabbat pour réaliser ce commandement.
En effet, pour circoncire un enfant, il fallait effectuer toutes sortes d’actions, telle que faire bouillir de l’eau etc; Actions qui sont traditionnellement interdites un jour de Sabbat.
Ce qui signifie que la circoncision de la chair et de l’Esprit est plus importante, yeux de Dieu que le Sabbat. Mais cette vérité ne remet aucunement en cause l’Alliance du Sabbat.
Il y a donc l’Alliance du Sabbat, l’Alliance de la circoncision et l’Alliance du Cœur !

Un jour de Sabbat un enfant de Dieu doit donc avoir un cœur circoncis !

Les sacrifices ne sont plus à l'ordre du jour quand on est dans la Grâce en Jésus-Christ !
Le Sabbat en l'esprit et selon Christ, est un jour de repos qui doit être agréable, sans esprit légaliste !
Aucun travail servile ne doit être accompli, ce qui n'empêche en aucun cas de faire toutes sortes de bonnes œuvres ou de méditations, dès l'instant où ces choses sont faites avec plaisir et sans fatigue !

Mais le dimanche ne remplace t-il pas le Sabbat ?

Que nous dit la Bible au sujet du travail le dimanche ? 
1) Dieu travaille car il créa la lumière le jour et la nuit le premier jour  Genèse 1:5
2) Cueillir le premier jour  Lévitique 23:40  Vous prendrez, le premier jour, du fruit des beaux arbres
3) Esdras voyage Esdras 7:9  il était parti de Babylone le premier jour du premier mois…
4) Jean 20:1 Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rendit au sépulcre dès le matin, (pour s'occuper du corps de Jésus)
5) 1 Corinthiens 16:2  Que chacun de vous, le premier jour de  la semaine, mette à part chez lui ce qu'il pourra, selon sa prospérité, afin qu'on n'attende pas mon arrivée pour recueillir les dons.
Le dimanche certains faisaient des réserves…
Le nouveau testament nous montre donc que des travaux étaient réalisés le dimanche, ce qui est en opposition complète avec l'idée du remplacement du Sabbat par le dimanche.
Un seul verset pourrait évoquer un simple repas le dimanche, ce qui n'autorise pas d'en faire une doctrine puisque la parole n'évoque absolument pas un culte :
Actes 20:7 Le premier jour de la semaine, nous étions réunis pour rompre le pain. Paul, qui devait partir le lendemain, s'entretenait avec les disciples, et il prolongea son discours jusqu'à minuit.
Ce verset ne signifie aucunement qu'ils ne rompaient pas le pain les autres jours !
Car Jésus nous dit : 1 Corinthiens 11:26  chaque fois que vous faites ces choses vous annoncez la mort du Seigneur jusqu'à ce qu'il vienne !
C'est-à-dire n'importe quel jour et pour n'importe quel repas !
Rien n'empêche donc les chrétiens de rendre un culte à Dieu tous les jours de la semaine, dimanche inclut, mais cela ne remplace en rien le Sabbat, du samedi ! 

Mais il semblerait plus cohérant et plus biblique de rendre un culte à Dieu le Samedi.

D'où vient cette habitude de rendre un culte le dimanche ?

De l'église de Rome, et de sa théologie du remplacement par substitution !
Substitution : des idoles païennes, par les effigies de « saints » Chrétiens !
Remplacement d'Israël par l'église romaine ! (Changement du calendrier, des fêtes etc.) 
Le but était de créer un fossé infranchissable en coupant en deux l'Olivier Franc.
Pour remplacer ses racines et sa sève nourricière, par les dictâtes d'un pouvoir politique pyramidal calqué sur la hiérarchie militaire de l'armée romaine et créer ainsi une religion parfaitement adaptée au despotisme ecclésiastique et au monde païen habitué à l'Empire !

L'Origine du culte du dimanche, premier et non dernier jour de la semaine, a pour origine une fête instituée par l'Empereur romain NERON qui voulait honorer MITHRA, dieu de la lumière assimilé au dieu grec du soleil, HELIOS. Cette fête du soleil était célébrée chaque semaine le dimanche, « dies solis » (Sunday en anglais) et chaque année au solstice d'hiver « Noïo El » en Grec (nouveau soleil !)


Par décret du 7 mars 321, Constantin déclara donc ceci : « Au jour vénérable du soleil, que les magistrats et les habitants se reposent, et que tous les ateliers soient fermés ».


A partir du 7 mars 321 Les chrétiens romains devront donc se conformer à la pratique du dimanche, pour célébrer la résurrection du « Soleil de justice ». En un tour de main, le culte du soleil de Mithra devenait le culte de Christ (certes la lumière du monde), mais qui n'avait pas demandé cela !


Autre décret : De l'empereur Constantin à A. Helpidius : « Tous les juges, tous les citadins et toutes les occupations doivent se reposer durant le jour honorable du soleil » (Code Justinien III.12, de feriis, 3).

Canon 29 du Concile de Laodicée en 364 « Les chrétiens ne doivent pas judaïser en se reposant le jour du sabbat, mais doivent travailler en ce jour en honorant plutôt le jour du Seigneur le dimanche, en se reposant ».
Ce qui prouve que les chrétiens de l'époque, chômaient le samedi sans quoi cette directive aurait été inutile !

Marcion ordonnait de jeûner le samedi, parce que c'est le repos du Dieu des Juifs.
«Nous jeûnons en ce jour afin de ne pas accomplir ce jour, ce qui était ordonné par le Dieu des Juifs » (Epiphanes, Adversus haereses 42, 3, 4). Sans commentaire…

L'église romaine a illégitimement modifié certains principes bibliques

Vers l'an 400, saint Augustin (théologien Romain) proclamait que « les docteurs de l'Église ont décrété que toute la gloire du Sabbat juif lui est transférée [au dimanche]. « Observons donc le jour du Seigneur de la même manière que les anciens ont reçu l'ordre d'observer le sabbat ».


Dans l'encyclopédie Catholique, dans la section sur les Dix Commandements, on peut lire : « En revanche, l'Église - après avoir transféré le jour du repos, le sabbat juif, ou septième jour de la semaine, au premier [jour de la semaine - dimanche] fit du 3ème Commandement [que nous classons 4ème] un commandement se référant au dimanche en tant que le jour devant être sanctifié comme le jour du Seigneur ».
Sans vergogne et sans crainte on change les commandements de Dieu…

Le culte du dimanche fut donc instauré du fait de la prétendue « autorité » détenue par l'Église de Rome de modifier un principe biblique. Là encore, les autorités ecclésiastiques romaines prétendent sans la plus petite preuve, que c'est ce que les apôtres souhaitaient.

Un grand chambardement extrabiblique effectué sans la moindre crainte de déplaire à Dieu.


Que faut-il retenir ?

Il ne faut en jamais confondre le dimanche et le jour du Sabbat !
- Le Sabbat est une ordonnance de Dieu !
- La fraction du pain, est possible n'importe quel jour, ce qui implique le dimanche également…
- Sachons quand même que le culte du dimanche, est un choix dicté par la tradition romaine, qui peut se justifier par la résurrection de Christ un dimanche, qui est devenu un jour de joie pour les sauvés ! - - Mais le dimanche n'est pas « Le jour du Seigneur » qui reste et demeure le samedi, le Sabbat.
Ici encore l'emploi du mot Seigneur, soit à la place du tétragramme YHWH en hébreu « Yahvé », soit à la place de Christ provoque ces problèmes lexicologiques. (Voir vocabulaire biblique)
Esaïe 13:6  Gémissez, car le jour (Yôm) de l 'Eternel (Yahvé) est proche…
Le jour du Seigneur dans l'AT c'est  « Yôm Yahvé » qui se traduit par : Le Jour de YHWH.

Exode 12:16  Le premier jour, vous aurez une sainte convocation ; et le septième jour, vous aurez une sainte convocation. On ne fera aucun travail ces jours-là…
Nous sommes ici encore une fois avant la loi avec ceci de particulier :
Le premier jour (Dimanche) et le septième jour (Samedi) sont des jours de Sainte convocation.

Qui peut le plus peut le moins : Tous les enfants de Dieu sont libres de célébrer la résurrection de Jésus le dimanche qui est un jour justifié par le fait que Yeshoua (Jésus) est ressuscité ce jour là.
Le dimanche est un jour de réjouissance et Dieu n'empêche personne de se réjouir, surtout de la résurrection de son Fils Jésus.  Mais cette célébration ne remplace en aucun cas le Sabbat !

Dire que nous ne sommes plus sous la Loi, est une affirmation, ni juste, ni biblique !
Il vaudrait mieux dire : « que nous ne sommes plus sous la condamnation de la Loi », ce qui n'est pas exactement la même chose ! Car qui pourrait prétendre qu'un chrétien aurait le droit de tuer de voler ou de se corrompre ? Christ n'est pas mort sur la croix pour faire de nous des enfants de débauche !

Alors comment monter à Dieu notre reconnaissance pour son si grand salut ?

Comme nous ne sommes plus sous la condamnation de la loi, Dieu ne nous condamnera pas si nous péchons contre sa Loi, puisque Christ a payé le prix de nos transgressions en mourrant sur la croix.
Ce qui n'empêcherait nullement Dieu de nous punir dans le but de nous redresser…
Deutéronome 8:5  Reconnais en ton cœur que l'Eternel, ton Dieu, te châtie comme un homme châtie son enfant.
Apocalypse 3:19  Moi (Dieu), je reprends et je châtie tous ceux que j'aime. Aie donc du zèle, et repens-toi.
Donc pas de condamnation, ni de remise en cause de notre salut si nous travaillons le jour du Sabbat, mais peut-être quelques désagréments ou manque de réponse à nos prières !...
Il faut avoir conscience que lorsque nous ne respectons pas les paroles de Dieu, nous commettons un péché volontaire contre Dieu en attristant le Saint-Esprit, lequel sera bien moins disposé d'exaucer nos prières !
Comment imaginer qu'un père offrirait un cadeau à son enfant qui vient de lui désobéir délibérément ? S'il le faisait il encouragerait la désobéissance et ne serait donc pas un bon père.

Voilà le moyen de montrer à Dieu notre reconnaissance pour son si grand salut.
Dieu sait bien que nous sommes pécheur par nature, mais il est heureux quand nous lui offrons notre effort de suivre ses ordonnances et pour commencer par l'esprit de son Sabbat, qui est en réalité le plus facile des commandements, qui est d'être dans un esprit de repos le samedi, sans en faire une contrainte légaliste !

Yeshoua reconnaît nos difficultés et met le Sabbat à notre porté.
Yeshoua (Jésus) a dit : Marc 2:27 : Le sabbat  a été  fait pour l'homme, et non l'homme pour le sabbat, 
Yeshoua n'a pas annulé le Sabbat ! Sans reproduire obligatoirement tout le cérémonial liturgique, quand le septième jour arrive, nous devons cesser de poursuivre nos occupations habituelles dans lesquelles Dieu n'est pas toujours impliqué.
En ce jour de Sabbat, quoi que nous fassions, Dieu doit en faire intrinsèquement partie. C'est ce que certains chrétiens font le dimanche, mais qui ne remplace aucunement le Sabbat.
Paul écrit en Romains 2 :13 : « Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Dieu, mais ce sont ceux qui la METTENT EN PRATIQUE qui seront justifiés. »

Que chacun donc s'éprouve lui-même et qu'ainsi il prenne conscience de l'importance des paroles de Dieu en respectant ses ordonnances ; C'est comme cela que nous plairons à Dieu.

Pierre Desbordes

Une réflexion solitaire est toujours sujette à caution, aussi voici ce qu'en disent :

LES METHODISTES   dans le Theological Dictionnary, au mot « Sabbath » on lit :
« En hébreu, sabbat signifie repos, c'est le septième jour de la semaine […] Il faut avouer qu'il n'y a pas de loi, dans le Nouveau Testament, concernant l'observance du dimanche qui est le premier jour. »

LES PRESBITERIENS  « The Christian at work », 19 avril 1883 et janvier 1884 :
« Certains ont essayé d'édifier l'observance du dimanche sur un commandement apostolique, mais les apôtres n'ont pas du tout donné d'ordre en cette matière »

LES ANGLICANS Isaac William, D.D., Plain Sermons on the Catechism, volume 1 :
« Où trouver, dans les Ecritures, que nous devons observer le premier jour ? Il nous est commandé de garder le septième mais, nulle part, il ne nous est ordonné d'observer le premier jour […] La raison pour laquelle nous considérons que le premier jour de la semaine est saint, au lieu du septième, tient du même raisonnement que celui par lequel nous observons beaucoup d'autres choses. Ce n'est pas parce que la Bible le dit, mais parce que l'Eglisenous enjoint de le faire. »

LES EPISCOPAUX Philip Carrington, Toronto Daily Star, 26 October 1949 :
« Le commandement biblique déclare que nous devons nous reposer le septième jour. Il s'agit du samedi. Nulle part, dans la Bible, il n'est établi que le culte devrait se tenir le dimanche. »

LES BAPTISTES Harold Lindsell (éditeur), Christianity Today, 5 novembre 1976 :
« Il n'y a rien, dans les Ecritures, qui nous demande d'observer le dimanche au lieu du samedi comme un jour saint. »

LES CONGREGATIONNALISTES « il est très clair que, même si nous observons rigidement et avec dévotion le dimanche, nous n'observons pas le Sabbat… le Sabbat a été fondé sur un commandement divin spécifique. On ne peut pas s'appuyer sur un tel commandement en ce qui concerne l'obligation d'observer le dimanche… Il n'existe pas une seule phrase dans le Nouveau Testament qui suggère que nous encourons une pénalité quelconque en violant la supposée sainteté du dimanche ». Dr. R. W. Dale, The commandements, pp. 127-129.

LES DISCIPLES DU CHRIST "Mais, diront certains, « il a été changé du septième jour au premier ».
Où ? Quand ? Et par qui ? Personne ne peut le dire. Non, il n'a jamais été changé, et ne pouvait l'être, à moins que la création ne soit refaite, car la raison sous-jacente doit être changée avant l'observance, et encore faut-il qu'elle puisse l'être ! Ce ne sont que des fables de vieilles femmes que de parler de changer le Sabbat du septième jour au premier. S'il l'a été, c'est par le même auguste personnage qui, d'office, a changé les temps et la loi - je crois que son nom est 'docteur Antéchrist' ». Alexander Campbell, The christian Baptist, vol. 1, no. 7, p. 164, 2 février 1824.

LUTHER à propos de Exode 16 :4, 22-30. Concernant le Sabbat : « Vous pouvez donc constater que le Sabbat est venu avant la Loi de Moïse et a existé depuis le début du monde. « C'est d'une façon toute spéciale que les gens pieux, ceux qui ont conservé la véritable foi, se sont assemblés et ont fait appel à Dieu en ce jour ».  Traduit de : Auslegung des Alten Testaments (Commentaire de l'Ancien Testament), dans sämmtliche Schriften, (Collection des Écrits), édité par J.G. Walch, Vol. 3, col. 950 [éditions St. Louis de Luther's Works, 1880].

DWIGHT MOODY « Le Sabbat était obligatoire en Eden et il a été en vigueur depuis ce temps. Ce quatrième commandement débute par les mots « Souviens-toi » illustrant que le Sabbat existait déjà lorsque Dieu a écrit la Loi sur les tables de pierre au Sinaï. Comment les hommes peuvent-ils prétendre que ce commandement a été aboli alors qu'ils admettent que les neuf autres sont toujours obligatoires ? D. L. Moody, Weighed and Wanting , pp. 47, 48.