Cantique de l'Olivier Franc
Bible et +
L
L
L
L
L
L
L
L
L
L
L
Dérives
L
L
Video
L
L
L
L

Cantique de l'Olivier Franc

.Histoire, Présent et Avenir du  Peuple de Dieu.

  

Méditations Page 4

Un véritable enfant de Dieu sera souvent rejeté


L'équipe de Cantique de l'Olivier Franc


Matthieu 5 : 11 et 12  Heureux serez-vous, lorsqu'on vous outragera, qu'on vous persécutera et qu'on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi. Réjouissez-vous et soyez dans l'allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux ; car c'est ainsi qu'on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous.


A la lecture de ce passage, il nous faut donc constater, que ceux qui ne sont jamais rejetés dans aucune circonstance ont probablement un problème d'identité. Nous les invitons donc à poursuivre cette lecture en se posant les bonnes questions.


Pas de surévaluation, mais pas de rejet objectif


Il est plus qu'évident que si vous postulez à une discipline des jeux olympiques sans jamais avoir fait de sport, votre candidature sera justement rejetée et vous n'aurez qu'à vous en prendre à votre manque de modestie. Même chose si vous imaginiez être promu ancien d'une assemblée alors que vous venez à peine d'arriver. Un minimum de réalisme sur soi-même, de compétence et de patience sont toujours de rigueur.


Proverbes 8:5  Stupides, apprenez le discernement ; Insensé, apprenez l'intelligence.


Mais ! La paix de Dieu surpasse toute intelligence Philippiens 4:7


Ce qui signifie qu'en matière de service du Seigneur votre propre évaluation, ne doit en aucun cas vous empêchez de marcher par la foi éclairée par l'appel du Saint-Esprit. Car n'oublions pas que Yeshoua (Jésus) n'a pas choisi ses Apôtres parmi les membres très cultivés du sanhédrin. Il a choisi des gens ordinaires sans grande culture biblique un pécheur de poissons, un percepteur d'impôts etc. Des gens qu'aucun directeur de centre de formation théologique n'aurait retenus comme élèves. Soyez donc dans la joie car Yeshoua aime les gens simple !


La souffrance du rejet est un sentiment amoureux


La base pour comprendre le rejet est de savoir qu'une personne ne peut se sentir rejeté que par des gens qu'elle aime, qu'elle admire ou dont elle espère quelque chose. Personne donc ne peut se sentir rejeté par un adversaire déclaré.

Soyez fier et heureux car vous sentir rejeté est la preuve que vous aimez !


Le sentiment de rejet



Le rejet est parfois un sentiment bien plus qu'une réalité. Un sentiment généré par les premiers rejets vécus, peut devenir un syndrome destructeur. C'est pour cette raison qu'il est difficile pour celui ou celle qui souffre de rejet de recevoir l'amour des autres. Souvent seule et isolée, la personne qui souffre de rejet se tient à l'écart du groupe.


Dès que vous vous sentez rejeté, plusieurs questions parfois utiles vous submergent, mais le plus souvent, vous analysez cette situation en imaginant toutes sortes de raisons négatives dont vous seriez la cause.

Je ne sais pas bien m'exprimer !

Je ne suis pas à la hauteur de la situation !

Je n'ai pas la formation nécessaire !

Je ne fais pas partie de ses amis !

Je ne pourrais pas m'intégrer à ce groupe dont les membres se connaissent bien !   Je suis timide ! ETC.


En fait vous acceptez, argumentez et justifiez votre rejet en vous disant à vous-même : «  eh bien ! Cela prouve une fois de plus que je ne suis pas digne d'être avec cette personne, de ce groupe de cette manière de penser, de ce projet ». Et en toute fausse logique, vous vous excluez vous-même avant de l'avoir été, de peur de l'être à nouveau et de trop souffrir. Trop de gens sous-estiment ce qu'ils sont et n'imaginent pas tout le potentiel qui est en eux.

Il est vrai que les premières fois sont toujours plus difficiles que les suivantes et qu'un grand orateur, a toujours commencé par balbutier, et qu'un grand vainqueur sportif a toujours commencé au pied des podiums.

Aussi réjouissez-vous, Osez être parfois maladroit, différent quelquefois, et souvent incompris, plutôt que de vouloir ressembler à quelqu'un d'autre et vous placer sous son jugement. Sans première fois un peu risquée, il n'y aura pas de suivantes !


La bible vous exhorte à être positif vis-à-vis de vous-même


Si vous vous sentez rejeté, considéré comme portion négligeable ; vérifiez votre valeur et le prix auquel Dieu vous estime. Peut-être vous êtes vous sous-évalué. Il s'agit là d'un problème de connaissance de la parole de Dieu et donc de foi !

Car le  Psaumes 139:14 nous affirme ceci : Je te loue de ce que je suis une créature  si merveilleuse. Tes oeuvres sont admirables, Et mon âme  le reconnaît bien.


Sachez qu'une mauvaise évaluation de vous-même est blasphématoire parce qu'elle laisserait à penser, que Dieu pourrait créer des choses ou des êtres sans valeur...

Si vous ne vous estimez pas être une personne de valeur et n'avez pas de respect de vous-même, personne n'en aura à votre place, et vous attristez Dieu.

La question est donc de découvrir votre don, le ministère ou le travail pour lequel Dieu vous a crée. S'il vous a crée Musicien et que vous vous acharniez à vouloir enseigner votre enseignement ne portera aucun fruit.


Une épreuve utile


Le fait d'être rejeté ou ignoré, est une épreuve nécessaire à la vie chrétienne car elle enseigne qu'être rejeté, l'est souvent pour de mauvaises raisons et toujours par une mauvaise relation, qui entretient des rapports négatifs.

Etre rejeté n'est jamais la preuve que vous n'êtes pas assez quoi que ce soit, mais que cette personne ou ce groupe n'a pas remarqué ce que vous avez à offrir : Amitié, compétences, bonne volonté, amour, dévouement, divers dons du Saint-Esprit etc.


Il faut donc comprendre que le problème vient peut-être en partie de votre attitude, et de vos mauvais choix, mais qu'il vient aussi de celui ou ceux qui vous ont rejeté ou simplement ignoré. Car s'intéresser à son prochain est le minimum du minimum de la piété.


On peut donc confondre le manque d'encouragement et  d'intérêt pour son prochain avec une forme rejet


Amour, amitié et fraternité devaient être synonymes d'encouragement pour tous et en particulier pour les responsables de groupes humains. Pas d'amitiés sans gestes et paroles d'amitiés et d'encouragement à progresser. Aucune équipe ne gagne de match sans l'encouragement personnalisé et collectif de l'entraîneur et des supporters. 

Le non encouragement est donc une forme de rejet.


Esaïe 41:7  Le sculpteur encourage le fondeur ; Celui qui polit au marteau encourage celui qui frappe sur l'enclume ; Il dit de la soudure : Elle est bonne !

 

1 Thessalonic 5:11  C'est pourquoi exhortez-vous réciproquement, et édifiez-vous les uns les autres, comme en réalité vous le faites.


Soyez conscient des différences


Chaque personne a une réalité différente.

Dans une situation donnée, deux personnes ne pensent ou ne réagissent que très rarement de la même façon. Quand il s'agit d'un groupe l'accord général est encore plus difficile. L'évidence est donc de comprendre, que personne d'autre que soi-même ne voit monde de la même façon et que leurs sujets d'intérêts sont variés. C'est pourquoi il est naturel, que les gens se comportent différemment de ce que vous attendiez d'eux.

Cet écart, entre vos espérances et la réalité, donne souvent lieu à des sentiments négatifs et augmente sensiblement le sentiment de rejet, ce qui est une erreur. Sachez que la bible déclare que tous ne sont pas destinés à travailler ensemble, sans aucune notion de valeur car le bœuf sert Dieu pour des sacrifices d'action de grâce et l'âne a porté le Messie lors de son entrée à Jérusalem, mais pas ensemble :


Deutéronome 22:10 Tu ne laboureras point avec un boeuf et un âne attelés ensemble.


La première étape est donc de reconnaître et d'accepter ces différences


Vous serez amer et triste, c'est absolument certain. Vous aurez mal et même parfois très mal car vous êtes un être humain. Il n'y a pas une personne sur cette planète qui n'aurait pas le cœur brisé après avoir été rejeté. Pendant un certain temps vous vous poserez plein de questions qui traverseront votre esprit…

-Qu'ai-je fait de mal ?  -Pourquoi ne se soucie-t-il (elle) pas de moi ?


Envoyez au diable d'où ils viennent, vos sentiments, de rejet qui nourrissent vos déceptions. Soyez dans la joie et pensez à la puissante ouverture qui s'offre à vous et au prochain chapitre de votre histoire avec Dieu.


Origines et constatation du véritable rejet


La concurrence


Le rejet de l'autre existe dans tous les groupes humains, dans tous les milieux, jusque dans les plus spirituels comme les synagogues, les  églises ou les temples. Il a d'ailleurs un rapport étroit avec le pouvoir et les structures hiérarchiques.


Il a souvent pour origine une réaction de peur de la concurrence :

Un patron rejettera la candidature d'un employé beaucoup plus formé que lui.

Un professeur rejettera un étudiant qui posent des questions embarrassantes pour lui.

Un groupe aux positions établies rejettera un nouveau venu de peur d'être déstabilisé.


Ce peut être aussi une réaction de peur de sa propre incompétence :

Il faut savoir que chaque personne à un seuil d'incompétence qui lui est propre.

Une personne de bas niveau de formation peut être promue à un poste plus élevé, par des circonstances particulières ou par des années de bons et loyaux services. Mais cette personne  se sentira limitée par son seuil d'incompétence, et aura comme réaction de défense de s'entourer de personnes moins formées qu'elle, afin que ces personnes qui lui seront subalternes, ne lui portent aucune ombre.

Ce petit chef rejettera donc tous ceux qui seront mieux formés que lui.

Réjouissez-vous car c'est la preuve qu'ils vous sont inférieur dans un certains domaine. Soyez donc dans la paix et priez pour lui.


Le rejet de classe


Quand un vicomte rencontre un autre vicomte que se racontent-ils des histoires de vicomtes. Nous y voyons la caractéristique des classes. Les riches aiment se retrouver entre riches, les amateurs de golf entre amateurs de golf, les religieux entre religieux de mêmes obédiences. Ce qui provoquera le rejet des personnes d'un groupe différent souvent accompagné du mépris des initiés.

Réjouissez-vous encore car vous n'avez rien à faire avec ces gens qui ne pourront vous apporter que frustration et tristesse. Eloignez-vous de ceux qui n'ont pas l'esprit de compassion et surtout et la curiosité d'apprendre des autres.

Proverbes 17:5  Celui qui se moque du pauvre outrage celui qui l'a fait ; Celui qui se réjouit d'un malheur ne restera pas impuni.


Le rejet de différence physique et d'appartenance


L'origine en est la peur de la différence et l'incompréhension.

Si vous êtes rejeté à cause de votre couleur de peau, de votre embonpoint ou de votre contrée d'origine ; cela signifie que la personne qui vous rejette sans vous connaître est au minimum stupide et parfois un peu raciste ou xénophobe. Dans ce cas éloignez-vous de cette personne qui n'a rien à vous offrir.

Mais il peut également s'agir d'une personne qui ne sait pas comment vous aborder, et qui ne vous connaît pas, ce qui génère en elle une certaine peur de l'inconnu. Si vous êtes rejeté pour cette raison, la seule solution est d'aller vers l'autre et d'entamer le dialogue.

Exode 23:9  Tu n'opprimeras point l'étranger; vous savez ce qu'éprouve l'étranger, car vous avez été étrangers dans le pays d'Egypte.


D'autres vous rejetteront pour des questions esthétiques ou physiques.

Ceux qui aiment être les premiers en tout cherchent à éliminer, les plus beaux, les plus forts, les plus intelligents qu'eux.

Dans ce cas réjouissez-vous car vous êtes jugé en votre faveur !


Le plaisir des frustrés

Proverbes 27:21  Le creuset est pour l'argent, et le fourneau pour l'or ; Mais un homme est jugé d'après sa renommée.

Il y a deux sortes d'esprit dans ce monde ; l'esprit d'homme fait digne et silencieux et l'esprit de courtisant toujours prêt à la courbette.

Sachez que les courtisans rejettent par principe, tous ceux dont ils imaginent qu'ils pourraient gagner les faveurs de leur mentor.

Amis rejetés réjouissez-vous lorsque ces personnes diront faussement de vous toute sorte de mal où qu'ils détourneront la tête lors de votre passage !

Soyez fier car être rejeté par des courtisans, prouve que vous êtes largement au dessus d'eux puisqu'ils vous craignent.


Le rejet des aveugles passionnés


Certaines personnes sont tellement passionnées par leur sujet de prédilection qu'elles ne voient plus le monde et les personnes qui sont autour d'elles. Ces personnes vous rejetteront sans aucune méchanceté et sans même s'en rendre compte car vous ne vous trouvez pas dans leur champ d'intérêt.

C'est triste mais vous devez constater leur aveuglement, faire quelques efforts pour leur ouvrir les yeux, puis en tirer les conclusions nécessaires, pour que vous ne souffririez plus.


Proverbes 29:11  L'insensé met en dehors toute sa passion, Mais le sage la contient.


Jacques 4:1  D'où viennent les luttes, et d'où viennent les querelles parmi vous ? N'est-ce pas de vos passions qui combattent dans vos membres ?

Le mieux serait donc de leur pardonner et de prier pour eux afin que le Saint-Esprit leur ouvre enfin les yeux.


Le rejet du pharisien


Colossiens 2:16  Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d'une fête, d'une nouvelle lune ou des sabbats


Certaines personnes trop imbues d'elles-mêmes, de leur position dominante ou de leur culture, ont une attitude de mépris vis-à-vis des autres.

La caractéristique principale de ces personnes est d'utiliser très vite le leitmotiv « Je suis » Je suis Ingénieur, rabbin, pasteur, président ou directeur de ceci ou de cela. Aussi lorsqu'une personne vous dit « je suis ceci » il exprime sans toujours s'en rendre compte lui-même, qu'il se place largement au dessus de vous et qu'en ce qui concerne sa spécialité et au delà, le mieux serait de vous soumettre. C'est un rejet d'orgueil.


Réjouissez-vous car être rejeté par une personne s'appuyant sur un titre, démontre son orgueil et devient la preuve que cette personne ne connaît pas la parole de Dieu :


Matthieu 23 : 8 à 10 Mais vous, ne vous faites pas appeler Rabbi ; car  un seul est votre Maître, et vous êtes tous frères. Et n'appelez personne sur la terre votre père; car un seul est) votre Père, celui qui est dans les cieux. Ne vous faites pas appeler directeurs ; car un seul est votre Directeur, le Christ. Le plus grand parmi vous sera votre serviteur.

Encore une fois gardez votre paix du coeur car ce sont ces mêmes personnes « pharisianisées », qui ont rejetés leur propre Messie alors qu'ils espéraient sa venue...

Quelles actions mener contre le rejet ?


Différencier le sage du moqueur.


Il vous faudra prendre le temps de l'introspection de cette personne. Fait-elle partie des sages tentez alors de lui expliquer votre désappointement sur son attitude. Si elle ne tient pas compte de votre remarque c'est simplement que vous avez à faire avec un insensé ou un moqueur.

Dans un tel cas réjouissez-vous et passez votre chemin car abandonner cette fausse amitié ne sera pas une perte, mais un cadeau qui allègera votre charge afin que vous puissiez mieux voyager sur le chemin qui est le vôtre.


Proverbes 9:8  Ne reprends pas le moqueur, de crainte qu'il ne te haïsse ; Reprends le sage, et il t'aimera.


Vous êtes considéré comme partie négligeable


La personne que vous respectez, mais qui vous traite comme partie négligeable de façon récurrente, n'a rien intellectuellement ou spirituellement, à vous offrir, que frustration, chagrin et découragement.   La bible vous dit d'elle : « Oubliez-la totalement jusqu'à sa poussière ! »

Matthieu 10:14  Lorsqu'on ne vous recevra pas et qu'on n'écoutera pas vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville et secouez la poussière de vos pieds.


Parfois, certaines personnes ne remarquent pas les choses que vous faites pour elles jusqu'à ce que vous en soyez empêché de continuer ou que vous cessiez délibérément de faire ces choses. Mais vous êtes une personne patiente et généreuse et souvent vous observerez que, plus vous leur donnerez de nouvelles chances, plus vous perdrez leur respect.

Ne laissez jamais personne prendre ses aises avec vous. Vous méritez d'être en compagnie de gens qui vous rendent heureux. De personnes qui ne vous prennent pas pour quelque chose d'acquis, qui ne vous laisseront pas de côté, et qui chercheront à vous connaître mieux.


Un des moments les plus enrichissants et les plus importants dans la vie est quand vous trouvez enfin le courage de laisser derrière vous ce que vous ne pouvez pas changer, comme le comportement ou les décisions de quelqu'un d'autre.graphic

Genèse 13:13  Les gens de Sodome étaient méchants, et de grands pécheurs contre l'Eternel. Le seul moyen était de quitter cette ville sans se retourner de peur d'être changé en statue de sel. Genèse 19:26  La femme de Lot regarda en arrière, et elle devint une statue de sel.

Une statue de sel représente une belle image du sel qui ne se répand plus pour donner du goût à ce qu'il touche. Il devient inerte et inutile !

Ne vous retournez pas et soyez dans la joie d'aller saler sous d'autres cieux !


Avoir un but

Proverbes 12:27  Mais le précieux trésor d'un homme, c'est l'activité.

Plus vous remplirez votre vie avec un objectif véritable, moins vous perdrez de temps et d'énergie à la recherche de l'approbation des autres, et moins vous serez rejeté. Au contraire ; dès que vous aurez quelques succès dans vos activités, vous verrez les courtisans venir vous aider à remporter les victoires déjà acquises par vous-même.   2 Timothée 3:5  Ils ont l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Eloigne-toi de ces hommes-là.


Une bonne nouvelle

Dieu a un plan pour vous, qui n'implique pas de vous lamenter et de croire que vous êtes inutile et sans force. L'Apôtre Paul l'avait bien comprit losqu'il disait :

2 Corinthiens 12:10  C'est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les outrages, dans les calamités, dans les persécutions, dans les détresses, pour Christ ; car, quand je suis faible, c'est alors que je suis fort.


La vérité est, que bien souvent le rejet vous fait tomber émotionnellement au plus bas pour vous relever spirituellement plus grand et plus fort que vous l'étiez auparavant.

La paix et la force intérieure que Dieu donne, commencent au moment où vous décidez de ne pas laisser une autre personne ou un événement contrôler vos émotions.

Laissez vos cicatrices vous rappeler que les dommages que quelqu'un vous a infligés vous ont rendu plus fort, plus intelligent et plus résistant.


C'est maintenant un nouveau départ.

Soyez assez fort pour lâcher, assez sage pour aller de l'avant, assez diligent pour travailler avec ténacité et assez patient pour attendre ce que vous méritez et surtout soyez dans la paix et pardonnez.


Luc 17:3  Prenez garde à vous-mêmes. Si ton frère a péché, reprends-le; et, s'il se repent, pardonne-lui.



Conclusion


La prochaine fois que vous rencontrez une forme de rejet, et croyez-moi, il y aura une prochaine fois, essayez d'appliquer ces quelques principes bibliques. Vous le vivrez beaucoup mieux. Voire même, vous pourriez le canaliser de façon constructive.

Quand quelqu'un vous rejette ou vous juge, c'est qu'il n'est pas fait pour vous.
Laissez-le avec ses propres doutes, ses propres limites et ses propres besoins.

Inutile de perdre votre temps à le juger, priez plutôt pour lui et secouez sa poussière de vos pieds Matthieu 10 :14.


Soyez fier d'être une créature si merveilleuse créée par le Dieu de l'univers YHWH.

 

Vous devez rendre votre vie utile à Dieu et vous êtes donc très important.
Vous êtes autorisé à être vous-même, car Dieu vous a crée unique et merveilleux.

Vous devez même découvrir qui vous êtes vraiment, et votre ministère.
Vous êtes autorisé à exprimer vos sentiments vos besoins.
Vous êtes autorisé à exprimer vos avis, après les avoir éprouvés par la parole de Dieu.
Vous êtes autorisé à lâcher quelqu'un, qui vous sclérose ou vous ignore.


Puis soyez heureux de ressembler à votre Seigneur Yeshoua Ha Mashiah.

Car la parole dit ceci : Jean 15:20  Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite : Le serviteur n'est pas plus grand que son maître. S'ils m'ont persécuté, ils vous persécuteront aussi ; s'ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre.


Aimer comme Christ nous a aimé, c'est risquer le rejet. Vivre c'est risquer la mort. Espérer, c'est risquer le désespoir. Essayer, c'est risquer l'échec.

Seul celui qui ose risquer est vraiment vivant et libre.


Galates 5:1  C'est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude.


Amen

  

Les compromis de Pharaon


Pierre Desbordes


En méditant le livre de l'Exode, on peut observer, que certaines positions exprimées par pharaon, aux demandes de Moïse, reflètent nos propres hésitations à accepter la volonté de Dieu. Certains rejetteront catégoriquement l'appel de Dieu avec les conséquences qui en découleront. Beaucoup d'autres aimeraient par avantage, par respect ou par crainte dire OUI à Dieu, mais la peur des conséquences de leur implication les fait hésiter. Aussi sans toujours l'exprimer formellement, nombreux sont ceux qui recherchent un petit compromis rassurant, le fameux OUI MAIS qui ouvre la porte à un petit ARRANGEMENT proposé par l'ennemi de nos âmes, qui tentera toujours de nous détourner du chemin tracé par Dieu. Des COMPROMIS, dont l'objectif est de rendre les enfants de Dieu inaptes au service, et donc inutiles pour Dieu !


Posons en premier lieu, les détails logistiques et prophétisés de la sortie d'Egypte


En Exode 3 : 18 à 22 L a Bible nous dit : Ils (les hébreux)  obéiront à ta voix; et tu iras, toi et les anciens d'Israël, vers le roi d'Égypte, et vous lui direz: L'Éternel, le Dieu des Hébreux, est venu au-devant de nous.  Maintenant donc laisse-nous aller le chemin de trois jours au désert, et sacrifier à l'Éternel notre Dieu.  Or, je sais que le roi d'Égypte ne vous permettra point de vous en aller,  pas même contraint par une main forte. Mais j'étendrai ma main, et je frapperai l'Égypte par toutes mes merveilles que je ferai au milieu d'elle; et après cela, il vous laissera aller.  Et je ferai trouver grâce à ce peuple aux yeux des Égyptiens, et il arrivera, quand vous partirez, que vous ne vous en irez point à vide. Mais chaque femme demandera à sa voisine, et à l'hôtesse de sa maison, des objets d'argent et d'or, et des vêtements ; vous les mettrez sur vos fils et sur vos filles, et vous dépouillerez ainsi les Égyptiens.  


Voilà la parole exécutable de Dieu ! Israël obéira à Dieu, Pharaon refusera, puis acceptera de vous laissera aller, et Israël partira avec des biens !


Quant à Pharaon son dilemme sera à la fois une question d'obéissance et la compréhension d'une figure messianique :


Exode 4 : 22 et 23  Dieu dit à Moïse : Tu diras à Pharaon : Ainsi parle l'Eternel : Israël est mon fils, mon premier-né.  Je te dis : Laisse aller mon fils, afin qu'il me serve


Dieu aurait-il deux fils Israël et Christ ?  De qui Dieu parle-t-il ici ?


En réalité dans ce verset d'Exode 4, la parole évoque l'adoption du peuple d'Israël terrestre et de l'Israël céleste « en Yeshoua Ha Mashiah »


Avec une confirmation de ceci en Romains 9 : 4 à 8 : Qui sont Israélites, à qui appartiennent  l'adoption, la gloire, les alliances, l'établissement de la loi,  le service divin et les promesses ; Qui descendent des pères, et de qui est sorti, selon la chair : Christ, qui est Dieu au-dessus de toutes choses, béni éternellement.


Puis : 1 Corinthiens 10 : 1 à  6  Frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères ont tous été sous la nuée,  et qu'ils sont tous passé au travers de la mer ; Et qu'ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer ;  Et qu'ils ont tous mangé de la même nourriture spirituelle ; Et qu'ils ont tous bu du même breuvage spirituel ; car ils buvaient de l'eau du rocher spirituel qui les suivait ; et ce rocher était Christ ;  Mais Dieu ne mit point son affection en la plupart d'entre eux ; car ils tombèrent morts dans le désert. Or, ces choses sont arrivées pour nous servir d'exemple, afin que nous ne désirions point de mauvaises choses, comme ils en désirèrent.


Alors voilà ! Cette adoption, pour le service divin et pour les promesses, des hébreux, et des gentils prosélytes, devait et doit toujours s'opérer en Yeshoua (Jésus-Christ). Cette adoption d'Israël, devait produire l'obéissance, sans compromis à la parole de Dieu qui devait faire d'Israël, le véritable reflet évangélique pour le monde entier du Mashiah (Christ) à venir : car ils buvaient de l'eau du rocher spirituel qui les suivait ; qui était Christ !  


C'était le véritable objectif de Dieu !


Faire du peuple d'Israël, une image prophétique du Mashiah Yeshoua

Un Corps spirituel et physique observable de toutes les nations !

Un peuple qui serait l'image vivante du Messie !


Malheureusement, à cause des nombreux COMPROMIS avec la parole de Dieu, personne n'a jamais vue en Israël, cette excellence que devait produire l'obéissance parfaite à la parole de Dieu, sans ajout, ni interprétation, ni retranchement.

 

2 Pierre 1:20  sachant tout d'abord vous-mêmes qu'aucune prophétie de l'Ecriture ne peut être un objet d'interprétation particulière


Voici donc la question que nous posons à ceux qui s'imaginent être des enfants de Dieu obéissants aux écritures, comme certains le scandent avec si peu de modestie « sola scriptura » (la seule parole de Dieu)


Pouvons-nous affirmer, être PLUS OBEISSANT ET PLUS EXCELLENT DANS LE SERVICE, que les Hébreux du temps de Moïse ?  La réponse appartiendra à chacun après s'être comparé aux agissements et compromis de Pharaon.


Premier contact avec la puissance de Dieu


Exode 7 :10 à 12  Moïse et Aaron allèrent auprès de Pharaon, et ils firent ce que l'Eternel avait ordonné. Aaron jeta sa verge devant Pharaon et devant ses serviteurs ; et elle devint un serpent.  Mais Pharaon appela des sages et des enchanteurs ; et les magiciens d'Egypte, eux aussi, en firent autant par leurs enchantements. Ils jetèrent tous leurs verges, et elles devinrent des serpents. Et la verge d'Aaron engloutit leurs verges.


C'est la vieille histoire de la science contre Dieu. Dieu crée l'univers, certains seront touchés par cette puissance et d'autres s'en amuseront de toute la hauteur de leurs hypothèses scientifiques. Ils diront tout est le fruit du hasard !


L'interrogation


La première des observations de Pharaon n'est pas choquante, elle est même utile pour légitimer l'obéissance.  Exode 5 :2  Pharaon répondit : Qui est l'Eternel, pour que j'obéisse à sa voix, en laissant aller Israël ? Je ne connais point l'Eternel ….


Pharaon avait raison ; la base de la juste obéissance est une question de connaissance de la souveraineté de Dieu, et cette connaissance s'acquière par l'enseignement mais aussi par l'expérience ou par certaines épreuves de plus en plus fâcheuses pour soi-même. C'est un premier point car « la foi (et donc la connaissance) vient de ce que l'on entend » Mais faut-il encore accepter et adhérer à l'autorité de Dieu dans sa vie personnelle, ce qui représente l'étape d'aboutissement de la foi.


La Parole est annoncée, mais beaucoup pensent comme Pharaon « Votre Dieu je ne l'ai jamais rencontré, pourquoi devrais-je lui obéir, est-il colérique ou dangereux, quels sont mes avantages et mes éventuels inconvénients ? »


Jusqu'à présent le corps de Pharaon n'était pas touché et ce n'était pas les quelques paroles de Moïse qui allaient le déstabiliser. Et puis il était Pharaon le maître de l'Egypte reconnu par le peuple comme un dieu vivant, peut-être le croyait-il lui-même.

Il faut savoir que toutes les personnes qui commencent leur propos par « je suis » ou qui pensent être une personne importante comme Pharaon, ont plus de difficultés que les autres, pour se plier aux paroles de Dieu.

Pourtant si l'orgueil de Pharaon ne l'avait pas aveuglé il aurait prit en compte le fait que le serpent de Moïse avait avalé ceux produits par ses magiciens.


Première petite leçon


Le fait que le serpent d'Aaron ait dévoré ceux des magiciens d'Egypte, était un message de Dieu destiné à alerter l'esprit de Pharaon qui aurait dû être plus prudent avec Dieu. Souvent Dieu se présente à nous de manière discrète tantôt d'une manière et tantôt d'une autre, il faudrait être plus attentif à ses avertissements !

Un premier échec dans une entreprise ou dans sa vie devrait être considéré comme un avertissement pour changer sa manière d'agir ou de penser. Si l'on tire les conclusions nécessaires, l'épreuve s'arrête là et l'on se rapproche de Dieu !

  

Faute de quoi, et pour notre bien, l'Eternel Dieu est parfois obligé de nous montrer, un petit aperçu de sa puissance ! 


Premier fléau : L'eau changée en sang  Premier avertissement majeur !


Exode 7 : 20 à 22  Moïse et Aaron firent ce que l'Eternel avait ordonné. Aaron leva la verge, et il frappa les eaux qui étaient dans le fleuve, sous les yeux de Pharaon et sous les yeux de ses serviteurs ; et toutes les eaux du fleuve furent changées en sang. Les poissons qui étaient dans le fleuve périrent, le fleuve se corrompit, les Egyptiens ne pouvaient plus boire l'eau du fleuve, et il y eut du sang dans tout le pays d'Egypte.

Mais les magiciens d'Egypte en firent autant par leurs enchantements. Le coeur de Pharaon s'endurcit, et il n'écouta point Moïse et Aaron, selon ce que l'Eternel avait dit.


Pharaon a la même réaction que pour les verges changées en serpents, mais cette fois c'est plus douloureux pour lui et pour son peuple.

Ici Dieu toucha la source de richesse de l'Egypte qui était l'Eau, mais qui pour d'autres pourrait être l'entreprise, l'emploi, le salaire, la sécurité financière.

Des problèmes surviennent dans ces domaines, posez-vous les bonnes questions sur la signification spirituelle de ces évènements.


Avec ce premier fléau, Dieu démontre à Pharaon qu'il est le Dieu créateur car il change la nature de la matière l'eau est changé en sang comme Yeshoua (Jésus) a changer l'eau en vin au noces de Cana.


C'est la question de base de la foi.


Création par un Dieu créateur ou évolution de la matière par le hasard et la nécessité.

Quel était le dieu de Pharaon ? Lui-même c'est-à-dire sa propre position, sa réflexion qui conduit l'homme à imaginer l'univers à partir de ses propres déductions pseudos scientifiques ou philosophiques, par l'auto organisation de la matière.

C'est la question de base suis-je crée et dans ce cas mon créateur qui par amour, m'a élu pour une destinée particulière, une mission.

Où suis-je le produit de l'auto organisation de la matière primordiale des atomes qui avec les millénaires se seraient organisé par le fruit du hasard jusqu'à produire un être humain ?  Dans un tel cas il ne serait plus question ni d'amour, ni de responsabilité, ni de mission particulière dans le monde mais d'une vie basée sur la survie, elle-même basée sur la captation de la matière, et donc de l'argent et du pouvoir.


A cette question de création ou d'évolution due au hasard, il nous suffira de répondre que croire en un Dieu créateur est beaucoup plus facile que de croire à l'évolution due au temps et au hasard.

Car comment imaginer l'existence même de la matière primordiale sans création ?

Comment imaginer que cette matière inerte puisse exploser en un big bang, car pour qu'il y ait explosion il faut un carburant, un comburant, mais il faut en plus un déclencheur, c'est-à-dire un élément extérieur aux deux premiers.

Qui serait donc ce déclencheur d'explosion sans Dieu ?

Comment imaginer que des atomes se complexifient de telle manière qu'ils produisent un simple ver de terre ?

C'est vrai qu'avec les calculs le hasard fait souvent bien les choses car selon la théorie des probabilités mathématiques, si l'on jetait toutes les lettres de l'alphabet des milliards de milliards de fois en l'air il est possible qu'elles retombent les unes à coté des autres en formant par exemple les Misérable de Victor Hugo ou l'Idiot de Dostoïevski. C'est la théorie des probabilités, mais vous conviendrez qu'il s'agirait là d'un véritable miracle qui ferait douter même le plus grand des croyants!

Les incroyants pensent que l'univers, tout ce qui le compose ainsi que les évènements qui se produisent sont le fruit du hasard mathématique des probabilités jusqu'à créer la cinquième symphonie de Beethoven.


C'était la question posée à Pharaon à quoi ou à qui croyez-vous !


Deuxième Fléau : les grenouilles  Second avertissement avec dépends.


Exode 8 : 1 à 3 L'Eternel dit à Moïse : Va vers Pharaon, et tu lui diras : Ainsi parle l'Eternel : Laisse aller mon peuple, afin qu'il me serve. Si tu refuses de le laisser aller, je vais frapper par des grenouilles toute l'étendue de ton pays. Le fleuve fourmillera de grenouilles ; elles monteront, et elles entreront dans ta maison, dans ta chambre à coucher et dans ton lit, dans la maison de tes serviteurs et dans celles de ton peuple, dans tes fours et dans tes pétrins.


Exode 8 : 7  Mais les magiciens en firent autant par leurs enchantements. Ils firent monter  les grenouilles sur le pays d'Egypte.


Toujours la même réaction orgueilleuse de Pharaon devant ce fléau des grenouilles, qui représente ici la corruption qui vient salir tout ce que vous aimez.

Elles représentent la pollution de l'esprit les faux dieux les fausses religions, les idées fausses qui souillent la pensée spirituelle de la parole de Dieu.


C'était la question posée à Pharaon veux-tu ouvrir ton cœur à la vérité ?


Troisième Fléau, les poux  troisième avertissement inimitable par les magiciens


8 : 16 à 19 L'Eternel dit à Moïse : Dis à Aaron : Etends ta verge, et frappe la poussière de la terre. Elle se changera en poux, dans tout le pays d'Egypte. Ils firent ainsi. Aaron étendit sa main, avec sa verge, et il frappa la poussière de la terre ; et elle fut changée en poux sur les hommes et sur les animaux. Toute la poussière de la terre fut changée en poux, dans tout le pays d'Egypte.


Les magiciens employèrent leurs enchantements pour produire les poux ; mais ils ne purent pas. Les poux étaient sur les hommes et sur les animaux.

Et les magiciens dirent à Pharaon : C'est le doigt de Dieu ! Le coeur de Pharaon s'endurcit, et il n'écouta point Moïse et Aaron, selon ce que l'Eternel avait dit.


Jusqu'à présent Pharaon était resté sur ses positions car ce n'étaient que des plaies répugnantes. Des désagréments qui devraient être considérés par les hommes sages comme des évènements annonciateurs d'un péril encore plus grave, si l'on ne change pas son comportement.

Ne pas reconnaître que nous sommes l'aboutissement de la création Divine, pour une mission particulière et avec une responsabilité.

Se conformer aux fausses traditions et ne pas chercher la vérité en ouvrant son cœur à la parole de Dieu, a des conséquences néfastes comme des poux sur notre vie, car nos erreurs de diagnostique et nos mauvaises attitudes provoquent des désagréments qui peuvent êtres parfois douloureux. C'est ce qui est arrivé à Pharaon


Les compromis


Quatrième fléau les mouches venimeuses piquèrent son corps.  C'est révélateur de voir comment les cœurs sont mieux disposés, quand les choses vont moins bien et que son propre corps est directement touché.


Ce qui suscite le premier compromis :


Exode 8 verset 25 Pharaon appela Moïse et Aaron et dit : Allez, offrez des sacrifices à votre Dieu dans le pays.                                                                                                                            


Que fait Pharaon ? Il change l'ordre de Dieu. Il adapte la parole de Dieu à ses désirs au lieu d'adapter son comportement à la parole de Dieu. Il dit d'accord rendez votre culte à Dieu, mais dans le pays d'Egypte pas dans le désert !  


Certains diraient : « Finalement c'est un compromis très acceptable ! »


- Quelle différence ? Pourquoi chercher la petite bête ?

- Et puis regarde comme c'est pratique en Egypte ; nous y avons nos maisons, nos habitudes… Pourquoi faire des kilomètres dans le désert, sous le soleil de plomb, et  avoir soif ?

Nos épouses vont devoir faire des valises que nous allons transporter avec de la nourriture. Quel dérangement uniquement pour prier alors que nous pouvons le faire ici.



«  Sers ton Dieu dans le pays, selon ta tradition, à ta façon nous inspire l'ennemi ! »


- Ils diront « Nous sommes sous la grâce de Dieu il faut relativiser »


« TROUVERONS UN MODU VIVENDI,  UN PETIT ARRANGEMENT ! »


- Un petit compromis pour garder un pied dans le monde et l'autre dans l'église.


La règle d'intégrité


Vous savez que SATAN connaît la règle, qui fait que lorsqu'on mélange une bonne chose une mauvaise, c'est toujours la mauvaise qui l'emporte !

 

(99% de bon + 1% mauvais = 100%  de mauvais !)


Si vous ne croyez pas à cela, mélangez un aliment avarié avec un aliment sain … vous verrez le résultat…!

Voilà la démonstration du fait qu'obéir à moitié, au 3/4, ou aux 9/10, est en réalité désobéir totalement ! (Un peu de levain fait lever toute la pâte)


Deutéronome 18 verset 13 Tu seras entièrement à l'Eternel, ton Dieu.  


Pourquoi Dieu voulait-il que son culte se déroule dans le désert ? 


On pourrait penser qu'une fois éloignés de trois jours de marche, les hébreux auraient pu se sauver, Filler en douce…. ! C'était peut-être la crainte de Pharaon, qui n'avait pas vraiment confiance soit en Moïse, soit dans les engagements de Dieu ! 


Voilà la véritable raison : Dans cette affaire de compromis, tout tourne autour de la CONFIANCE que l'on a, de la transmission des paroles de Dieu et de la parole de Dieu elle-même !


La pureté du désert et de la parole de Dieu


Le désert est un endroit pur ! Où l'homme n'y a rien transformé, rien n'est souillé, tout est Pur ! Exode 20:25  Si tu m'élèves un autel de pierre, tu ne le bâtiras point en pierres taillées ; car en passant ton ciseau sur la pierre, tu la profanerais. 


C'est la même chose avec la Parole de Dieu !


Quand on change un trait de lettre de la parole de Dieu, ou quand on quand on la traduit ou l'Interprète à la lumière de doctrine d'homme ou faussement, elle perd aussitôt son caractère Divin et peut induire en erreur !

Voilà pourquoi les sacrifices devaient se dérouler hors du monde dans un lieu saint !


Exactement comme l'étude de la parole de Dieu et le culte de YHWH, qui doivent être effectués en ayant auparavant dépouillé son cœur des scories qui le souillent.


Le culte du Dieu Trois fois Saint doit s'effectuer dans des cœurs brisés des cœurs sanctifiés. Autrement il s'agirait d'une pantomime qui ne réjouirait que l'ennemi.


C'est pour cette même raison et pour profaner le culte de Dieu, que Pharaon voulait qu'Israël rende son culte en Egypte. Dans le pays impure des faux dieux taillés de mains d'hommes ! 


Car la parole de Dieu ne s'endoctrine pas de réflexions d'hommes, ne se relativise pas, pour satisfaire notre époque, ne s'étudie pas à la lumière des philosophies d'homme, et ne se divise pas pour y extraire les passages de son choix !


Car lorsqu'on fait cela, les temples ou églises se remplissent, mais se remplissent surtout d'une totale confusion, et de personnes que l'on conduit vers l'abîme !  


Exode 8 : 26  Moïse répondit : Il n'est point convenable de faire ainsi; car nous offririons à l'Eternel, notre Dieu, des sacrifices qui sont en abomination aux Egyptiens. Et si nous offrons, sous leurs yeux, des sacrifices qui sont en abomination aux Egyptiens, ne nous lapideront-ils pas?


Le monde déteste ceux qui répandent la parole de Dieu !


Et plus particulièrement ceux qui la répandent scrupuleusement, Sans compromis… !


Jean 17 : 14 et 15   Je leur ai donné ta parole ; et le monde les a haïs, parce qu'ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde. Je ne te prie pas de les ôter du monde, mais de les préserver du mal .


Hébreux 13 : 12 et 13  C'est pour cela que Jésus aussi, afin de sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert  hors de la porteSortons donc pour aller à lui, hors du camp, en portant son opprobre.


2 Corinthiens 6 : 17  C'est pourquoi, Sortez du milieu d'eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur ; Ne touchez pas  à ce qui est impur, Et  je vous accueillerai.  


Deuxième compromis proposé par l'ennemi : « N'allez pas trop loin »

Exode 8 verset 28  Pharaon dit : Je vous laisserai aller, pour offrir à l'Eternel, votre Dieu  des sacrifices dans le désert : seulement, vous ne vous éloignerez pas, en y allant. Priez pour moi. 


« N'allez pas trop loin nous susurre l'ennemi »


Le désert ça commence tout prêt de la ville ! Pas besoin de trois jours de marche !

Comme cela tu peux être au désert et regarder quand même la ville !

Ou un œil dans le monde et l'autre dans la sainteté.


Je ne peux pas t'empêcher d'aimer Jésus nous dit Satan, mais ne choque pas trop tes amis, en leur parlant de Jésus, ne soit pas trop strict. Ne parle pas trop du péché, de l'enlèvement, du retour de Christ, des prophéties !

Évite tous ces sujets à controverse surtout dans l'église !

Un jours un pasteur m'a dit ceci : « Chacun pense ce qu'il veut, ont est tous des chrétiens même quand on pense différemment ! »

Quelle tristesse qu'une telle réponse !


Troisième compromis : « Seulement les hommes »

Exode 10 versets 8 à 11 : Alors on fit revenir Moïse et Aaron vers Pharaon, et il leur dit: Allez, servez l'Éternel votre Dieu. Quels sont tous ceux qui iront ?  Et Moïse répondit : Nous irons avec nos jeunes gens et nos vieillards, avec nos fils et nos filles; nous irons avec nos brebis et nos boeufs; car c'est pour nous une fête de l'Éternel. Alors il leur dit: Que l'Éternel soit avec vous, comme je vous laisserai aller, vous et vos petits enfants! Prenez garde, car le mal est devant vous !  ……………………………..

Mais Pharaon se reprend et dit : Il n'en sera pas ainsi; allez, vous les hommes, et servez l'Éternel; car c'est ce que vous demandiez. Et on les chassa de devant Pharaon.


Seuls les hommes pouvaient servir Dieu dans le désert.


« Marche tout seul avec Dieu dit Satan » Ton conjoint, tes enfants, ta famille peuvent rester dans le monde »

Mais la parole dit le contraire : Actes 16 :31  Paul et Silas répondirent : Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille. 

C'est-à-dire « Crois aux paroles de Jésus ! Crois ce que Jésus dit, met en pratique ses paroles,  expliques les à ta famille et ta famille sera sauvée,  


Ce n'est pas un privilège familial, mais uniquement parce que la foi vient de ce que l'on entend ! »



En résumé, que le comportement des parents, ressemble le plus possible à celui de Yeshoua (Jésus) !


Quatrième compromis : « Tes affaires restes ici »

Exode 10 versets 24 Pharaon appela Moïse, et dit : Allez, servez l'Eternel. Il n'y aura que vos brebis et vos boeufs qui resteront, et vos enfants pourront aller avec vous.


« Tes affaires, ton travail, ton argent, tes biens matériels, doivent rester en Egypte. »


L'ennemi nous dit ici : le matériel c'est à moi et le spirituel c'est à Dieu !


Puisqu'il ne peut pas nous empêcher de nous donner à Christ Il va tout tenter pour nous désarmer et nous empêcher de servir Dieu !

Notre libéralité bien sûr, mais aussi nos talents, nos dons, nos formations, notre bonne volonté. Satan veut les annihiler !


Faute de pouvoir séduire l'enfant de Dieu, il consent à le laisser partir, mais avant, il veut le dépouiller de tout son potentiel à servir !


Comment marche sa technique de désarmement des enfants de Dieu


Comment décourager la bonne volonté d'un serviteur de Dieu ?

  


Les grandes victoire sportives ne se réalisent jamais sans le soutient des supporters.

Il est attristant de voir les dirigeants des églises monopoliser l'audience sans se préoccuper de découvrir la palette des dons et talents dont Dieu a équipé l'assemblé.

Malgré leur grand dévouement de départ, l'ennemi les a progressivement transformé en petits pharaons directeurs à la place de Dieu.


Alors voilà ce que Moïse répondit à Pharaon : Exode 10 : 25  Moïse répondit : Tu mettras toi-même entre nos mains de quoi faire les sacrifices et les holocaustes que nous offrirons à l'Eternel, notre Dieu.

Exode 10 : 26  Nos troupeaux iront aussi avec nous; il n'en restera pas un ongle. Car nous en prendrons pour servir l'Éternel notre Dieu; et nous ne saurons avec quoi nous devrons servir l'Éternel, que nous ne soyons arrivés là bas.


Nous servirons YHWH avec nos biens, nos talents, nos dons, toute notre bonne volonté sans rien laisser derrière, pas même un ongle.

Si nous abandonnons un ongle à l'ennemi de nos âmes, il reprendra le doigt, puis le bras etc.


  Qu'est-ce que Moïse est en train de dire à Pharaon ?


« Nous ne voulons plus être sous la coupe de Pharaon »


« Nous appartenons à l'Eternel, qui a tout Pouvoir sur nous ! »


Il est notre Seigneur, à qui tout appartient !

Il a pouvoir de vie, de mort, de bonheur et de malheur sur nous ! 

Il peut tout donner et tout reprendre, mais nous savons aussi que Dieu est amour et qu'il fait toujours ces choses pour notre édification, pour nous amener au salut et pour nous forger pour son service, afin que nous nous réjouissions !


Nous affirmons que nous sommes prêt à répondre OUI à son appel ! Sans compromis !


Deutéronome 18 verset 13 Tu seras entièrement  à l'Eternel, ton Dieu !


PARCE QUE LE SEIGNEUR NOUS OFFRE BEAUCOUP MIEUX QUE LES RICHESSES DE L'EGYPTE !


Il veut faire de nous les serviteurs et ministres du Roi de rois !


Amen

  




  

Enfer, étang de feu éternel ?


Pierre Desbordes  août 2018

Ce que dit et ne dit pas la Bible


La Question est fondamentale !


Dieu qui voit tout, qui sait tout, et dont rien ne lui échappe, pourrait-il être heureux de recevoir cantiques et louanges pendant qu'il verrait et entendrait des multitudes souffrir ?

Selon plusieurs, Il ajouterait même à leur souffrance en les empêchant de mourir !

Cette épouvantable idée a été élaborée de toute pièce par ceux qui voulaient dominer les peuples par la terreur. C'est pourquoi la majorité des gens sous cette influence, croit en cette doctrine anti-biblique d'un Dieu Créateur de l'Univers, apparaissant comme un Dieu cruel et sans pitié car si cette horrible doctrine était avérée, comment dans de telles conditions, pouvoir continuer à affirmer que Dieu est un Dieu de justice, de Miséricorde et d'Amour ?


Vocabulaire

Commençons par un peu de vocabulaire : Le mot « enfer » vient du latin « inferius » qui se traduit par « région inférieure » pour désigner différents lieux sans plus de précision.

Première constatation : le mot damnation ou damné n'existe pas dans la bible seul le mot condamnation existe, mais il n'a absolument pas la même valeur temporelle !

Apparue au Xe siècle dans Épître de Saint Étienne, la damnation du latin damnare signifiant blâmer désigne l'état de quelqu'un ou quelque chose qui est condamné aux tourments de l'enfer. Mais l'idée de l'enfer sous la forme catholique est en réalité est une idée d'origine mésopotamienne antérieure de plus de 2000 ans avant J.C et introduite dans certaines traductions de la bible.


Un autre mot français dont le sens nous écarte de la réalité.

Il est important de vous signaler pourquoi les mots éternel, éternelle et éternellement sont entre guillemets rouges.


Les mots « éternel, éternelle et éternellement » sont entre guillemets rouges car dans l'Ancienne Alliance (AT) ces mots sont la traduction du mot hébreu « olam » qui signifie « un monde ». Olam vient lui-même du mot hébreu « alam » qui signifie « dissimuler, être caché, être secret ».

En hébreu le mot « olam » signifie donc : « un lieu ou un monde intemporel qui pourrait être sans fin ou pas et dont les modalités secrètes ne seront déterminées que par le bon vouloir de Dieu qui ne veut pas nous en dire plus ».

Imaginer une éternité temporelle horlogère n'est donc pas la bonne approche.

Sur notre site une étude complète sur le sujet du mot "Olam": http://olivier-franc-romains11.com/PDF/10-olam.pdf


Les visions erronées

Malheureusement, certaines personnes qui se considèrent comme biens pensantes, ressentent une certaine satisfaction en imaginant que les réprouvés seraient en train de souffrir un tourment éternel. Ils espèrent pour eux-mêmes passer l'éternité « au ciel », pendant que d'autres souffriraient en enfer.

Ce point de vue, n'est malheureusement pas l'unique apanage de certains chrétiens romains et réformés. D'autres religions ont une multitude de croyances concernant l'enfer et le jugement.

Le Coran redoublant de cruauté, déclare en parlant des méchants : « La Géhenne leur suffira comme brasier. Nous jetterons bientôt dans le Feu ceux qui ne croient pas à nos Signes. Chaque fois que leur peau sera consumée, nous leur en donnerons une autre afin qu'ils goûtent le châtiment » (Sourate IV, versets 55-56, traduit par D. Masson, Le Coran, éditions Gallimard 1967).


Dante et le feu de l'enfer

Certaines notions proviennent de concepts préchrétiens, mais l'idée de l'enfer fut popularisée par La Divine Comédie de Dante Allighieri, mort en 1321.

Le poème comprend trois parties : l'Enfer, le Purgatoire et le Paradis. Dans l'Enfer, le poète latin Virgile sert de guide à Dante qui voyage en enfer. Dante écrit : « Ainsi, non par le feu, mais art divin, bouillait là-dessous une poix épaisse qui engluait la rive de tous côtés. Je la voyais, mais ne voyais en elle rien d'autre que les bulles bouillant à grand bouillon ; elle se gonflait toute, puis retombait à plat … » (L'Enfer, Chant XXI, p.189-191).

Dante écrivit La Divine Comédie comme une allégorie pour enseigner certains principes et leçons.

Ce qui est dommageable, c'est que trop de gens en vinrent à accepter, les images que Dante avait imaginées, comme des vérités littérales » !


Un peu d'histoire

Le catéchisme de l'église catholique et celui de la plupart des protestants, affirment clairement l'existence de l'enfer et son éternité.

Selon ce catéchisme romain : Dès le Ve siècle, la double sentence qui intervient au terme du jugement particulier est clairement affirmée : « La vie éternelle comme récompense du bon mérite ou la peine du supplice éternel pour les péchés » (formule dite Fides Damasi) ; « ceux qui auront fait le bien iront dans la vie éternelle ; ceux qui auront commis le mal iront au feu éternel » (symbole dit de saint Athanase). « L'enseignement de l'Église affirme l'existence de l'enfer et son éternité. Les âmes de ceux qui meurent en état de péché mortel descendent immédiatement après la mort dans les enfers, où elles souffrent les peines de l'enfer, le feu éternel » (Catéchisme de l'Église Catholique (CEC), n° 1035).


Le calvinisme protestant ajoute à cette idée d'enfer éternel, l'incompréhensible cruauté selon laquelle Dieu prédestinerait de toute éternité ses élus qui seraient sauvés pour lui chanter des cantiques dans le paradis, mais en prédestinant aussi et par conséquent les autres à finir dans les douleurs de l'enfer.


La tradition Juive très prudente sur le sujet, déclare que les âmes des morts attendent la résurrection dans le jardin d'Eden, mais qu'il existe un endroit pour le nettoyage des âmes le « Gueihinnom » (la Géhenne) qui dans un certain sens serait une forme de douloureux « purgatoire », ou de remise à niveau car celui qui atteindrait le Gueihinnom serait assuré d'y être préparé de gré ou de force pour le monde à venir.

Il y aurait donc chez les juifs comme chez les catholiques trois voies : l'une menant directement au jardin d'Eden, l'autre passant par une sorte de purgatoire et la dernière menant directement à la destruction.

La New Jewish Encyclopedia fait un commentaire très clair sur l'enfer : « Le Judaïsme n'enseigne pas de concept spécifique sur l'enfer. On présume que les méchants seront punis mais que le lieu du châtiment et la façon dont il sera appliqué dépend de la justice de Dieu ».


Entrons maintenant dans le vif de ce sujet difficile

                                                                                                                                                                    

La Bible parle de différents lieux de réprobation


Evocation d'une réprobation finale dans l'ancien Testament


L'Ancien Testament a été écrit en totalité en hébreu et araméen.

Nous y trouvons six mots qui sont traduits dans certaines Bibles par « enfer » avec le sous-entendu d'un enfer « éternel », notion de temps qui n'apparaît pas dans ces versets.


L'ombre de la morts «Choshek » en hébreu est présent 16 fois dans l'AT.

Job 10 : 21 et 22  Avant que je m'en aille, pour ne plus revenir, dans le pays des ténèbres <02822 choshek en hébreu = obscurité > et de l'ombre de la mort <06757 tsalmaveth en hébreu = ombre profonde >, Pays d'une obscurité profonde, Où règnent l'ombre de la mort et la confusion 'et où la lumière est semblable aux ténèbres <0652 ophel en hébreu = ténèbre>.  Aucune notion de feu aucune notion de temps


Le séjour des morts shéol en hébreu figure 65 fois dans l'AT

Genèse 37:35  Il disait : C'est en pleurant que je descendrai vers mon fils au séjour des morts  <07585 sheh-ole en hébreu = monde souterrain >! Et il pleurait son fils.

Aucune notion de feu aucune notion de temps


Le mot fosse et citerne «bowr » en hébreu sont présent de nombreuses fois dans L'AT.

Ezékiel 26:20  Je te précipiterai avec ceux qui sont descendus dans la fosse  <0953 bowr en hébreu = citerne >>, Vers le peuple d'autrefois, Je te placerai dans les profondeurs de la terre, Dans les solitudes « éternelles » <05769 Olam = un monde >, Près de ceux qui sont descendus dans la fosse  <0953>, Afin que tu ne sois plus habitée; Et je réserverai la gloire pour le pays des vivants. Aucune notion de feu


Fosse « shachath » en hébreu est présent 22 fois dans l'AT toujours au sujet de tombes

Job 33:22  Son âme s'approche de la fosse <07845 shachath en hébreu = tombe >, Et sa vie des messagers de la mort. Aucune notion de feu


Le mot flamme « shalhebeth » est présent 3 fois dans l'AT

Au sujet du méchant Dieu dit : Job 15:30  Il ne pourra se dérober aux ténèbres, La flamme <07957 shalhebeth  en hébreu= feu> consumera <03001 yabesh en hébreu = rendra sec> ses rejetons, Et Dieu le fera périr par le souffle de sa bouche. Le feu est ici présent


Le mot Abbab ou Abaddon présent de nombreuse fois dans l'AT destruction


Psaumes 9:5  Tu(Dieu) châties les nations, tu détruis <06 abad = Abaddon > le méchant, Tu effaces leur nom pour toujours<05769 Olam hébreu = un monde>  et à perpétuité pour toujours.

Il est question dans ces deux derniers versets de détruire puis d'effacer définitivement le souvenir du nom des méchants ou des nations méchantes ; pas de les torturer à perpétuité.


Nous avons donc dans l'ancien Testament les mots : « Choshek » où le pays des ténèbres, « shéol » où séjour souterrain des morts, « bowr » où fosse ou citerne, « shachath » fosse. Il est question dans ces quatre mots d'un endroit clos, souterrain, sombre ténébreux en forme de fosse ou de tombeau. Puis nous avons les mots « shalbeth »  flamme et « Abaddon » destruction, qui évoquent l'étang de feu (enfer) d'apocalypse


Evocation d'une réprobation dans le Nouveau Testament


Le problème est la multitude des mots


Plusieurs mots grecs parfois traduits par « enfer », chacun ayant un sens différent.

Il s'agit des mots : kolpos d'Abraham, Hades, gehenna,  limne pur, abussos et tartarus


Deux versets évoquent le sein d'Abraham


Luc 16:22  Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein <2859 kolpos en grec = les bras ou le sein> d'Abraham <11>.

Le riche mourut aussi, et il fut enseveli <2290 thapto en Grec = mis en terre >.

Le mot thapto grec, est comparable au choshek au bowr et au shachath hébreu = monde souterrain sombre. 

                                                                                                                                                                                                                                                              

Neuf versets du nouveau Testament évoquent le séjour des morts


Matthieu 11:23  les portes du séjour des morts  <86 hades en Grec = séjour des morts> ne prévaudront point contre elle.


Luc 10:15  Et toi, Capernaüm, qui as été élevée jusqu'au ciel, tu seras abaissée jusqu'au séjour des morts  <86>.


Luc 16:23 et 24 Dans le séjour des morts <86 >, il leva les yeux ; et, tandis qu'il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son  sein d'Abraham. Il s'écria: Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu'il trempe le bout de son doigt dans l'eau et me rafraîchisse la langue ; car je souffre cruellement dans cette flamme.


Actes 2:27  Car tu n'abandonneras pas mon âme dans  le séjour des morts <86>, Et tu ne permettras pas que ton Saint voie la corruption.


Actes 2:31 c'est la résurrection du Christ qu'il a prévue et annoncée, en disant qu'il ne serait pas abandonné dans le séjour des morts <86>….


Apocalypse 1:18  Christ dit : Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts <86>.


Apocalypse 6:8  parut un cheval d'une couleur pâle. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts <86> l'accompagnait

 

Apocalypse 20:13  La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts  <86> rendirent les morts qui étaient en eux ; et chacun  fut jugé selon ses <846> oeuvres.


Apocalypse 20:14  Et la mort et le séjour des morts  furent jetés dans l'étang <3041 limne en hébreu = Lac > de feu. C'est la seconde, l'étang de feu.


Nous voyons en Luc 16:23 et 24  au sujet du séjour des morts, qu'on y souffre déjà d'un feu qui tourmente cruellement, mais ne consume pas et en Apocalypse 20 :14 que ce feu du séjour des morts sera lui-même jeté dans l'étang de feu. 

L'évidence est donc d'en déduire que si la séjour des morts sera jeté dans l'étang de feu, ce ne peut être que pour le détruire définitivement.


Trois lieux différents dans ces versets ci-dessus


Nous avons dans ces versets la globalité du séjour des morts qui est composé de « thapto » la tombe lieu physique pour le corps, mais ce mot évoque aussi un autre lieu spirituel pour l'âme. Puis nous avons le sein « Kolpos » d'Abraham lieu spirituel.


Nous voyons dans ses versets que celui qui est dans la partie (lieu physique mais également spirituel) « thapto », est en proie aux tourments, souffrant déjà d'un feu qui brûle, mais ne consume pas.

Alors que Lazare qui est dans la partie spirituelle « sein« Kolpos »  d'Abraham » est dans une paix et un repos parfait.


Puis Apocalypse 20 l'étang de feu nous parle d'un endroit de destruction.


Trois versets nous parlent d'un feu « éternel » en rapport avec la géhenne


Matthieu 18:8  mieux vaut pour toi entrer dans la vie boiteux ou manchot, que d'avoir deux pieds ou deux mains et d'être jeté dans le feu « éternel ».


Matthieu 25:41  Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche : Retirez-vous de moi, maudits; allez dans le feu « éternel » qui a été préparé pour le diable et pour ses anges.


Jude 1:7 Sodome et Gomorrhe […] sont données en exemple, subissant la peine d'un feu « éternel ».


Neuf versets du Nouveau Testament évoquent la Géhenne ou l'étang de feu


Matthieu 5:22 celui qui lui dira: Insensé ! mérite d'être puni par le feu de la géhenne <1067> geenna en grec = géhenne.


Matthieu 5:29 il est avantageux pour toi qu'un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier ne soit pas jeté dans la géhenne <1067>


.Matthieu 10:28 craignez) plutôt celui qui peut faire périr <622> apollum en grec= mourir  l'âme et le corps dans la géhenne <1067> .


Matthieu 18:9  mieux vaut pour toi entrer dans la vie, n'ayant qu'un oeil, que d'avoir deux yeux et d'être jeté dans le feu de la géhenne.


Matthieu 23:15 vous en faites un fils de la géhenne <1067> deux fois plus que vous.


Matthieu 23:33 Christ dit : comment échapperez-vous au châtiment de la géhenne ?


Marc 9:44,  9:46   d'aller dans la géhenne, <1067> dans le feu qui ne s'éteint point.


Marc 9:46  d'être jeté dans la géhenne <1067>, dans le feu qui ne s'éteint point.


Marc 9:47  mieux vaut pour toi entrer dans le royaume de Dieu n'ayant qu'un oeil, que d'avoir deux yeux et d'être jeté dans la géhenne<1067>


C'est quoi la Géhenne ?

Il faut savoir que le mot grec géenna que nous lisons dans le (NT) était parfaitement incompréhensible par les grecs antiques car c'est un mot inventé a partir de l'expression hébraïque « geî ben Hinôm » qui se traduit beaucoup mieux par « la vallée des fils de Hinnôm ».  Geî ben Hinôm (la géhenne) était un lieu près de Jérusalem où l'on brûlait les ordures, et qui avait un feu entretenu de manière permanente par l'apport de nouveaux déchets. Mais les cadavres ou ordures que l'on y jetait ne brûlaient que le temps de leur consumation. Il arrivait occasionnellement que le corps d'un criminel exécuté soit jeté dans le feu. C'est ainsi que la géhenne, devint le symbole d'un lieu de jugement associé au feu. Jadis elle avait été le site d'un culte au dieu Moloch qui comportait des sacrifices humains.


La géhenne vide ordure de Jérusalem sur lequel brûlaient les détritus le temps de leur consumation est certainement une image de l'étang de feu d'Apocalypse 20, mais n'a en sa propre image aucun caractère d'une éventuelle éternité.


Trois versets du nouveau Testament évoquent un étang de feu


Apocalypse 20:10  Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l'étang <3041 limne en hébreu = Lac > de feu <4442 pur en hébreu = feu> et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.


Apocalypse 20:14  Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu. C'est la seconde mort, l'étang de feu.


Apocalypse 20:15  Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang  de feuPrésence de feu mais aucune notion d'éternité de punition


Nous avons ci-dessus l'évocation d'un lieu final de destruction « l'étang de feu »


Six versets du Nouveau Testament évoquent l'abîme


Luc 8:31  Et ils (les démons) priaient instamment Jésus de ne pas leur ordonner d'aller dans l'abîme  <12 abussos en Grec abysse >.


Romains 10:7  Qui descendra) dans l'abîme <12 abussos en Grec abysse > ? c 'est faire remonter Christ d'entre les morts.


Apocalypse 9:1et 2 Le cinquième ange sonna de la trompette. Et je vis une étoile qui était tombée du ciel sur la terre. La clef du puits de l'abîme <12 abussos en Grec abysse > lui fut donnée et elle ouvrit le puits de l'abîme <12 abussos en Grec abysse >. Et il monta du puits une fumée, comme la fumée d'une grande fournaise ; et le soleil et l'air furent obscurcis par la fumée du puits. Ici la bible nous parle de fournaise et de fumée


Apocalypse 9:11  Elles avaient sur elles comme roi l'ange de l'abîme <12 abussos en Grec abysse >, nommé en hébreu <03 Abaddon en hébreu = Destructeur> et en grec Apollyon.


Psaumes 9:5  Tu châties les nations, tu détruis <06 abad = Abaddon = Destrution > le méchant, Tu effaces leur nom pour toujours et à perpétuité.


Un autre mot traduit souvent par abîme et parfois par « enfer », dans la Bible, vient du mot grec tartarus.


2 Pierre 2 : 4  Car si Dieu n'a pas épargné les anges qui ont péché, mais s'il les a précipités dans les abîmes <5020 tartaroo en Grec= abîmes>  de ténèbres et les réserve pour le jugement…


Apocalypse 20:2 et 3  Il (Dieu) saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia  pour mille ans. Il le jeta dans l'abîme <12 abussos en Grec abysse>, ferma et scella l'entrée…


Au sujet des pécheurs Jésus a dit :

Matthieu 25 : 41  Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche : Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu « éternel »  qui a été préparé pour le diable et pour ses anges.


L'Abîme ou tartaroo, cet endroit évoqué par 2 Pierre 2 : 4 ne désigne donc pas, l'étang de feu, bien qu'il y règne fournaise et fumée. Nous voyons que les anges déchus et les pécheurs y sont réservés et gardés pour le jugement dernier qui les enverra par la suite des évènements dans l'étang de feu et de destruction.


Nous pensons donc que quand la Bible parle d'Abîme ou d'Abysse, il s'agit du même lieu que la mauvaise partie ( Luc 16 : 22 et +) du séjour des morts, à l'intérieur duquel sont enfermés les pécheurs et seront enfermés les démons pendant le millénium. 


Tentons maintenant de mettre de l'ordre dans nos idées


Dans l'ancien Testament nous avons :


- Le pays des ténèbres <02822 choshek en hébreu = obscurité >

- Le pays de l'ombre de la mort <06757 tsalmaveth en hébreu = ombre profonde >

- Séjour des morts  <07585 sheh-ole en hébreu = monde souterrain >

- Citerne ou fosse <0953 bowr en hébreu = citerne >

- Fosse <07845 shachath en hébreu = tombe

- La flamme <07957 shalhebeth  en hébreu= feu>

- Destruction<06 abad  Abaddon = destruction >

Dans le Nouveau Testament Nous avons :


- Le sein d'Abraham, le sein <2859 kolpos en grec = les bras ou le sein> d'Abraham <11>.

- Le séjour des morts  <86 hades en Grec = séjour des morts>

- Le feu de la géhenne <1067> geenna en grec = géhenne.

- L'étang De feu  L'étang <3041 limne en hébreu = Lac > de feu.

- L'abîme  <12 abussos en Grec abysse >

- L'abîme <5020 tartaroo en Grec= abîmes>

- L'ange de l'abîme <03 Abaddon en hébreu = Destructeur>


En réalité nous pouvons regrouper tous ces mots en cinq lieux différents


1- Un monde ou lieu souterrain physique la tombe pour tous

- Le pays des ténèbres <02822 choshek en hébreu = obscurité >

- Le pays de l'ombre de la mort <06757 tsalmaveth en hébreu = ombre profonde >

- Séjour des morts  <07585 sheh-ole en hébreu = monde souterrain > Un lieu sans feu

- Séjour des morts  <07585 sheh-ole en hébreu = monde souterrain > Un lieu avec feu

- Citerne ou fosse <0953 bowr en hébreu = citerne >

- Fosse <07845 shachath en hébreu = tombe


2- Un monde ou lieu spirituel d'attente provisoire avec feu ou sensation de brûlure

- Le séjour des morts  <86 hades en Grec = séjour des morts >


3- Un monde ou lieu spirituel d'attente réservé aux perdus "abussos" sous lequel se trouve un lieu plus profond réservé aux démons "tartaroo"

- L'abîme <12 abussos en Grec abysse > Un lieu avec fournaise et fumée


- L'abîme <5020 tartaroo en Grec= abîmes>

- L'ange de l'abîme <03 Abaddon en hébreu= le destructeur de l'abîme>



4- Un monde ou lieu spirituel provisoire de parfaite paix pour les enfants de Dieu qui y attendent l'avènement du Royaume de Dieu.

    a) Il est possible mais difficile à prouver, que depuis la croix les enfants de Dieu soient déjà dans le ciel de gloire et dans la présence de Dieu.         

- Le sein d'Abraham, le sein <2859 kolpos en grec = les bras> d'Abraham <11>.


5- Un monde ou lieu de destruction définitive avec feu

- La flamme <07957 shalhebeth  en hébreu= feu>

- Destruction <06 abad = destruction >

- Le feu de la géhenne <1067> geenna en grec = géhenne.

- L'étang De feu  L'étang <3041 limne en hébreu = Lac > de feu.


Puis mais ce n'est pas notre sujet, les nouveaux cieux et la nouvelle Terre (ou Paradis)

Apocalypse 2:7  A celui qui vaincra je donnerai à manger de l'arbre de vie, qui est dans > le paradis <3857 paradeisos grec = paradis> de Dieu.


2 Pierre 3 :13  Mais nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle  Terre, où la justice habitera).


Nous nous trouvons donc devant cinq lieux différents.


1- La tombe terrestre pour les corps "Shehole"


                                                                2- Du Sein d'Abraham, lieu d'attente pour les sauvés "Kopos d'Abraham"

Le séjour des Morts "Hades" composé :     3- De l'abîme ou abysse lieu d'attente pour les perdus "abusso"

                                                                4- D'un sous abîme ou abysse lieu d'attente des démons "abusso, tartaroo"


5- Un feu de la Géhenne ou l'étang de feu, lieu de destruction définitive. "geenna ou limne de shalhebeth"



Il y aurait donc un endroit (l'Abîme) où jadis les âmes souffraient ou souffrent encore le feu ou la sensation de feu, en attendant le jour du jugement dernier qui serait finalement pour elles une sorte de soulagement d'être enfin et totalement détruites.

 

Mais Yeshoua est mort sur la croix et cela change tout !

Il veut comme cela est écrit, que tous les hommes soient sauvés  (1 Timothée 2:4)


C'est pourquoi Jésus est allé prêcher aux esprits des pécheurs qui se trouvaient dans la mauvaise partie du séjour des morts.


Il l'a fait afin de leur annoncer l'Evangile du salut :



Yeshoua (Jésus) a dit : Jean 5 :25  En vérité, en vérité, je vous le dis, l'heure  vient, et elle est déjà venue, où les morts entendront la voix du Fils de Dieu ; et ceux qui l'auront entendue vivront.


En I Pierre 3 : 18-20  (Christ) »ayant été rendu vivant quant à l'Esprit, dans lequel aussi il est allé prêcher aux esprits en prison, qui autrefois avaient été incrédules, lorsque la patience de Dieu se prolongeait, aux jours de Noé »


Depuis le sacrifice de Christ, la rédemption a été annoncée aux morts.


1 Pierre 4 :6 Car l´Évangile fut aussi annoncé aux morts, afin qu´après avoir été jugés comme les hommes dans la chair, ils vivent selon Dieu par l´esprit.



Par sa mort sur la croix Yeshoua (Jésus) a privé le diable de la puissance de la mort

Hébreux 2 : 14 afin que, par la mort, il (Jésus) anéantît celui qui a la puissance de la mort, c'est-à-dire le diable,


Lui seul, Jésus-Christ, détient les clés de la mort et du séjour des morts. Il dit :

Apocalypse 1 : 18  Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts.

Christ détient les clefs. Ce qui signifie qu'il a tous les pouvoirs sur le séjour des morts.


En Romains 14 : 9, il est dit : « Car Christ est mort et il est revenu à la vie, afin de dominer sur les morts et sur les vivants. »


La chose est limpide de clarté. Christ, à la croix du Golgotha, a triomphé sur la mort et sur le séjour des morts de façon irrévocable en privant Satan de toute autorité.

Philippiens 2 : 10 afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre


Il y a donc cette bonne nouvelle


Hébreux 2 : 14 par sa mort, Jésus anéantît celui qui a la puissance de la mort, c'est-à-dire le diable. Ou Satan qui n'a donc plus aucun pouvoir de tourmenter, même sur ceux qui se trouvent ou se trouvaient du mauvais coté du séjour des morts. Et Il n'y a aucune raison de ne pas y inclure les morts d'après Noé car sans quoi le pouvoir de Christ serait limité.


Pierre 3 : 18-20  (Christ) »ayant été rendu vivant quant à l'Esprit, dans lequel aussi il est allé prêcher aux esprits en prison, qui autrefois avaient été


Romains 14:9 Car Christ est mort et il est revenu à la vie, afin de dominer sur les morts et sur les vivants »


1 Pierre 4 :6 Car l´Évangile fut aussi annoncé aux morts, afin qu´après avoir été jugés comme les hommes dans la chair, ils vivent selon Dieu par l´esprit.


Une belle question se pose immédiatement à nos esprits en lisant ces versets : " Qui des esprits en prison refuserait d'en être délivré en entendant la bonne nouvelle de l'Evangile ?  Seuls les démons véritables ennemis de Dieu pourraient avoir cette attitude !


La régénération spirituelle en Jésus-Christ englobe donc également certains morts qui attendent ou attendaient dans le mauvais coté du séjour des morts



Il nous faut maintenant parler de l'étang de feu


La géhenne l'étang de feu ou l'enfer, c'est Où et est-il éternel ?


Romains 6 :23 : « Le salaire du péché, c'est la mort » C'est vrai et ce n'est pas la vie !


Parlant du jugement dernier, Matthieu 25, 41 Yeshoua (Jésus) « dira à ceux qui sont à sa gauche : « Allez-vous en loin de moi, maudits, au feu « éternel», préparé pour le diable et pour ses anges » (Le mot « éternel » est ici une mauvaise traduction car Yeshoua s'exprimait en hébreu ou en Araméen et à très certainement employé le mot « Olam »)


La mort, c'est l'absence de vie !

Ce n'est pas une sorte de vie qui continuerait on ne sait trop par quel miracle, basé sur une cruauté de Dieu !


Il est  difficilement concevable d'affirmer justement que Dieu est Amour, et en même temps de prétendre que Dieu maintiendrait en vie des réprouvés dans le seul objectif de les faire souffrir sans limite ! D'autant que la justice consiste en ce que la sentence soit en rapport étroit avec la faute. Une punition sans limite de temps et de plus dans le feu, ne peut être considérée, ni comme équitable, ni comme juste.


Mais l'Evangile de Marc nous dit :


Marc 9:48  où leur ver ne meurt point, et où le feu ne s'éteint point.


Mais il ne s'agit pas de n'importe quel ver ! Il s'agit d'une image de Christ !

EsaIe 66 :24  Et quand on sortira, on verra les cadavres des hommes qui se sont rebellés contre moi; Car leur ver <08438 towla en hébreu coccus ilicis> ne mourra point, et leur feu ne s'éteindra point; Et ils seront pour toute chair un objet d'horreur.


Quand la femelle du ver de l'espèce (towla en hébreu) qui est le coccus ilicis avec lequel on produit la couleur rouge l'écarlate, est prête à pondre, elle attache son corps au tronc d'un arbre, d'une façon si ferme et si permanente qu'elle ne pourra plus le quitter. Les oeufs ainsi déposés sous son corps sont donc protégés jusqu'à ce que les œufs des larves éclosent.

Dieu nous offre, avec ce « ver » une merveilleuse illustration du sang de Christ, de son sacrifice et la vie qu'il apporterait à l'humanité.
Le Roi David nous donne dans le Psaumes 22, la raison pour laquelle Jésus est mort et façon dont il allait mourir.

Psaume 22 : 6  (22-7) Et moi, je suis un ver <08438 towla> et non un homme, L'opprobre des hommes et le méprisé du peuple.

Le ver s'attache au bois, pour permettre l'éclosion de nouvelles vies.
Jésus s'est laissé crucifier, parce que c'était la seule solution pour que nous soyons libérés du péché. Il nous a ainsi obtenu un rachat définitif.(Hébreux 9:12)


Il s'agit donc ici non de la miraculeuse survie d'un quelconque ver dans le feu, mais d'un lieu maudit où le sacrifice de Christ n'aura plus aucun effet car il sera trop tard.


Un autre verset pourrait poser problème


Apocalypse 20:10  Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l'étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.


Aux siècles des siècles : Le mot siècle est ici à l'origine un mot grec « Aion « le même que dans 2 corinthien 9 :9 ou cette fois le traducteur a traduit par « pour toujours » ?

Le même mot est traduit parfois d'une façon, parfois d'une autre, selon la doctrine du  traducteur, pour enfin de compte induire des idées étrangères au texte biblique.

Une simple recherche, avec dans la Bible Strong, démontre que le mot grec « aiôn » apparaît 128 fois dans le NT et correspond au mot hébreu « olam » qui signifie un monde secret ou un lieu qui pourrait être hors du temps, sans fin ou pas, et dont les modalités secrètes ne seront déterminées que par le bon vouloir de Dieu qui ne veut pas nous en dire plus.


De plus Il faut savoir qu'aux siècles de siècles est une doxologie (formule finale de louange ajoutée) Et n'a aucun rapport avec le texte qui précède. A noter qu'« aux siècles des siècles » n'existe pas dans certains des manuscrits les plus anciens des Evangiles.

Affirmer que l'étang de feu serait « éternel » est outrepasser le sens du verset.


Puis nous voyons l'affirmation que : la bête et le faux prophète seront « tourmentés jour et nuit ».


La chose devrait être évidente ; s'il existe un jour et une nuit, il ne s'agit pas du monde spirituel, mais d'un lieu physique où il existerait au moins une journée et une nuit !


Les exégètes de l'enfer lieu spirituel, ajoutant éternel devraient se poser certaines questions comme celles-ci :


- Dieu aurait-il créer une planète, spéciale enfer, tournant autour d'un soleil pour qu'il y ait des jours et des nuits ?

- Faudrait-il après le Jugement Dernier transporter miraculeusement les corps des perdus de leurs tombes terrestres sur cette nouvelle planète ?

- Pour souffrir éternellement Dieu devrait donner aux perdus, un corps et un esprit et une âme immortels, qui devaient résister à la combustion ?

- Serait-il justice que de condamner un voleur de pomme à souffrir une éternité ?

- Quel avantage ou plaisir aurait notre Dieu qui sait tout et voit tout, d'être déranger par les hurlements des perdus ?

- Que font-ils avec Apocalypse 20:14  Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu. C'est la seconde mort, l'étang de feu. ?


Ou l'être est mort ou il est vivant, les deux en même temps est impossible !


Notre planète sera le lieu de l'étang de feu


Il s'agit donc plus simplement de la Terre et de son ciel qui tournent autour du soleil et qui seront selon 2 Pierre 3 :7


2 Pierre 3:7  tandis que, par la même parole, les cieux et la terre  d'à présent sont gardés et réservés pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des hommes impies.


2 Pierre 3 :12  tandis que vous attendez et hâtez l'avènement du jour de Dieu, à cause duquel les cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront !


Pierre 2:5 et 6  s'il (Dieu) n'a pas épargné l'ancien monde mais s'il a sauvé Noé, lui huitième, ce prédicateur de la justice, lorsqu'il fit venir le déluge sur un monde d'impies; s'il a condamné à la destruction et réduit en cendres les villes de Sodome et de Gomorrhe, les donnant comme exemple aux impies à venir



La chose est maintenant plus claire : notre monde, la Terre et le ciel d'à présent, les anges déchus et les perdus sont réservés pour le même feu qui consumera la planète, laquelle après sa combustion disparaîtra au yeux de Dieu comme un manteau qu'on roule.


Après le jugement dernier, le ciel, la Terre, les anges déchus, ainsi que les perdus disparaîtront dans l'embrassement de la Terre, qui deviendra pour un temps non décrit par Dieu (pour un Olam) une boule de feu qui disparaîtra elle-même pour faire place à un Nouveau Monde, des nouveaux cieux et une nouvelle terre.


L'étang de feu ou l'enfer ne sera donc pas éternel !


Jésus a fait cette déclaration rassurante : Jean 8 :32 Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira.



Et cette Vérité c'est que Dieu est Amour et Justice


1 Jean 4:8  Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour.


Deutéronome 32:4  Car toutes ses voies sont justes ; C'est un Dieu fidèle et sans iniquité, Il est juste et droit.


Pour que vous compreniez mieux, nous devons tenter d'expliquer un peu la nature de Dieu selon la Bible et non pas selon les doctrines traditionnelles des uns et des autres !


Dieu est :


- Un créateur qui est en tant que Créateur responsable de sa création.

- Un Législateur qui édicte sa propre loi.

- Un Juge est la pour juger condamner ou relaxer, mais il ne pardonne jamais.

- Un Bon Père juge, reprend son enfant, le puni parfois, mais il pardonne toujours

- Un Roi fait tout ce qu'il veut, il condamne, juge et pardonne s'il le souhaite.


Voila la bonne question à poser aux partisans de l'enfer éternel


Comment le Créateur de toute chose, responsable de sa création, et qui en est aussi le Seigneur Tout Puissant, le Juge suprême avec un grand J, incorruptible et parfait. Comment le Dieu d'Amour, le Père Céleste, peut-il juger impartialement ses propres créatures et enfants qu'il Aime d'un Amour insondable ?


Si Dieu le Père nous pardonnait parce que nous sommes ses créatures, se serait une sorte de favoritisme et Dieu le juge, ne serait plus un juge, ni équitable, ni impartial ! Et si Dieu le Juge incorruptible nous condamnait sans intervenir pour nous sauver, nous ne pourrions plus dire que Dieu est Amour et qu'il nous aime comme Père céleste !


D'autant que la Bible inspirée de Dieu déclare elle-même : 2 Chroniques 19 : 7 car il n'y a point d'iniquité dans l'Éternel notre Dieu,  ni d'acception*de personnes...   

(*Le mot "Acception" est un synonyme du mot favoritisme.)


Comment sortir de cette impasse ?


Il fallait donc que la sentence de Dieu le Grand Juge tombe sur quelqu'un d'innocent et de parfaitement pur, qui accepte de subir à notre place notre juste condamnation, pour qu'enfin Dieu le Père puisse nous pardonner !

C'est là qu'intervient le Grand Amour de Dieu le Père qui a tant aimé chacun d'entre nous qu'il a donné son Fils unique, Jésus-Christ  (qui est en réalité tout ou partie de lui-même), pour porter nos péchés et mourir à notre place. Romains 5:8 Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Jésus-Christ est mort pour nous.

Dieu déclare donc que notre juste condamnation de pécheur et sa juste sentence qui est la mort, ont été appliquées sur la personne de Yeshoua Ha Mashiah (Jésus-Christ) qui est le "bouc émissaire" mort à notre place, en devenant notre substitut.


C'est pourquoi nous pouvons dire que Dieu s'est appliqué à lui-même sa propre sentence et qu'il est donc bien le Grand Dieu d'Amour et de justice !


Jean 3 : 16 à 18  Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais  qu'il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais  pour que  le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n'est point jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

Dans la Bible, un geôlier demandait à ses prisonniers, Paul et Silas : Actes 16:30-31 Que faut-il que je fasse pour être sauvé ? Paul et Silas répondirent Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille.


Obtenir le Salut


La Bible le dit clairement, croyez en Yeshoua (Jésus) qui a porté vos péchés, qui est mort à votre place, qui a été enseveli et que Dieu a ressuscité.

Ce sont le sang de Jésus-Christ et sa résurrection qui nous assurent de la vie hors du temps, lorsque nous lui demandons d'être notre Sauveur et Seigneur Romains 10:13 Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. 

Le mot « quiconque » inclut l'humanité toute entière sans exception.

C'est pourquoi, si vous comprenez, et acceptez d'avouer d'un cœur sincère devant Dieu que vous êtes un pécheur, et si vous croyez que Dieu est venu en Jésus-Christ comme seul et unique Rédempteur du péché, vous comprenez la justice parfaite de son plan du salut et vous y adhérez de tout votre esprit, de tout votre coeur et de tout votre être, ce qui est la définition parfaite du mot Foi. Le tout sans peur mais avec une crainte respectueuse.


La Grâce que Dieu vous offre en Yéshoua (Jésus) est un acte judiciare. C'est Dieu le juge qui vous l'accordera si vous reconnaissez le bien fondé de votre condamnation et que lui demandez de vous accorder sa Grâce.

Alors Dieu le Grand Juge vous l'accordera car Christ est mort sur la Croix et qu'ainsi : Colossiens 2:14  il (Christ) a effacé l'acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l'a détruit le clouant à la croix.

Après cet acte de justice et seulement après vous n'aurez plus jamais à faire avec Dieu le Juge, mais avec Dieu le Père.


Le sort des méchants


Lorsque le  Messie (Christ) reviendra, Il apportera avec Lui à la fois les récompenses et les punitions.

Daniel 12:2  Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie « éternelle » <05769 Olam> et les autres pour l'opprobre, pour la honte  « éternelle » <05769 Olam>


Il récompensera Ses fidèles serviteurs, jugera les nations. Comme la Bible le décrit : Matthieu 25 :34 Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite : Venez, vous qui êtes bénis de mon Père ; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde.

Cependant, il y aura une punition pour ceux qui auront endurci leurs coeurs en étant rebelles, pécheurs et méchants contre la loi de Dieu et pire encore contre et son amour.

La Bible dit : Matthieu 25 :41 Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche : Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu « éternel » qui a été préparé pour le diable et pour ses anges.


Qu'arrivera-t-il à ces individus maudits ?

Continueront-ils à vivre éternellement ? Ou seront-ils entièrement consumés ?

Voici ce que la Bible déclare, au sujet de ce qui arrivera aux pécheurs incorrigibles :

A ceux qui ont endurci leur esprit pour refuser de se repentir et d'obéir à Dieu :


Psaume 37 : 20  Mais les méchants périssent <06 'abad hébreu = destruction>, Et les ennemis de YHWH (l'Eternel), comme les plus beaux pâturages ; Ils s'évanouissent <03615 kalah en hébreu = anéantir>, ils s'évanouissent en fumée.


Malachie 4 :1 Car voici, le jour vient, ardent comme une fournaise. Tous les hautains et tous les méchants seront comme du chaume ; le jour qui vient les embrasera, dit l'Eternel des armées, il ne leur laissera ni racine ni rameau.


Malachie poursuit le récit : Malachie 4 :3 Et vous foulerez les méchants, car ils seront comme de la cendre sous la plante de vos pieds, au jour que je prépare, dit l'Eternel des armées.


Les perdus seront totalement détruits en s'évanouissant en fumée en recevant la seconde mort qui est l'annihilation totale !

Ceux qui auront fixé leur propre sort, ceux qui auront décidé de ne jamais se repentir de leur attitude et de leur nature méchante, seront totalement consumés et seront réduits en cendre ! Ils seront totalement annihilés par le feu, l'olam décidé par Dieu et perdront de fait la jouissance des nouveaux cieux et de la nouvelle Terre !


Et ceux qui n'ont jamais entendu l'Evangile

Nous avons vu que l'Idée d'un châtiment éternel, pour les âmes pécheresses, est une croyance religieuse fort répandue. Plusieurs religions croient qu'un feu, inextinguible tourmentera les méchants à jamais, dans le but de créer une effroyable peur de Dieu et par cette peur, créer la soumission des peuples.

Ceci est faux car la Parole dit que Dieu peut et va détruire certaines âmes humaines !


Nombreux sont ceux qui se demandent pourquoi Dieu, s'Il est juste, condamne-t-Il des gens à souffrir en ajoutant éternellement, bien qu'ils n'aient jamais eu l'occasion d'entendre, de croire ou d'appliquer vraiment l'Evangile ?

La réponse est simple : Il ne le fait pas ! Car Dieu est juste et fidèle.


Contrairement à la propagande de Satan, relayée par trop d'ecclésiastiques, Dieu ne permettra pas que les humains souffrent à jamais !


Remarquer la puissante déclaration de Jésus : Matthieu 10 :28 Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l'âme ; craignez plutôt celui (Dieu) qui peut faire périr l'âme et le corps dans la géhenne.


Dieu qui peut tout, ferra périr à la fois le corps et l'âme.

Oui, Dieu dans sa toute puissance, peut détruire les âmes pour toujours ! Cela veut dire que la vie, l'âme, l'esprit et le corps peuvent totalement être détruits.


Qu'arrive-t-il à ceux qui sont dans l'ignorance ?

Dieu est-Il injuste ?

Ne donnera-t-Il pas l'occasion d'être sauvés à tous les êtres humains ayant vécu sur cette terre ? Est-ce Sa volonté d'envoyer dans un feu de l'enfer, brûlant en permanence, des individus faits à Son Image et qui n'ont jamais entendu parler de l'Evangile ?

Rappelons-nous qu'en parlant du nom de notre Sauveur Jésus-Christ, l'apôtre Pierre a proclamé hardiment : Actes 4 :12 Il n'y a de salut en aucun autre ; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.

Des milliards de gens n'ont jamais entendu parler, ni du véritable Evangile, ni du nom de Dieu Yahoué (YHWH), ni de celui du sauveur Yeshoua. Pourraient-ils donc être sauvés ?


Qui aura « l'opportunité » d'être sauvé ?

Examinons un exemple encourageant.

Remarquez ce que dit Jésus au sujet des gens de Sodome : Matthieu 11:23-24 Et toi, Capernaüm, seras-tu élevée jusqu'au ciel ? Non. Tu seras abaissée jusqu'au séjour des morts ; car, si les miracles qui ont été faits au milieu de toi avaient été faits dans Sodome, elle subsisterait encore aujourd'hui. C'est pourquoi je vous le dis : au jour du jugement, le pays de Sodome sera traité moins rigoureusement que toi.


Dieu avait consumé par le feu la population entière de Sodome, et Il avait fait périr tous ses habitants ! Mais Jésus a dit qu'Il sera « moins sévère » à leur encontre, au jour du jugement, lorsque les livres seront ouverts.

C'est alors que tous ceux qui étaient spirituellement aveuglés auront, pour la première fois, la compréhension des écrits bibliques et des paroles de vie : Apocalypse 20 :12 Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d'après ce qui était écrit dans ces livres.


Oui, les indigènes des contrées sauvages, les ignorants, les malades mentaux, seront ressuscités. Ils auront, la compréhension de ce qu'est l'Evangile de Christ et l'amour de Dieu le Père à l'égard de toute l'humanité. Certains, selon la miséricorde insondable de Dieu et selon sa lecture parfaite des âmes, entreront sous les nouveaux cieux et sur la nouvelle Terre, en tant que nations brebis, à une place peut-être moins glorieuse, qui leur sera réservé, mais dans le Royaume de Dieu.


La seconde mort

Qu'arrivera-t-il à ceux qui auront endurci leur conscience en exerçant délibérément leur volonté à la rébellion, à la haine et au péché.

Ils souffriront un moment dans le shéol et le Hades (le séjour des morts qui n'est pas l'enfer) Ils souffriront l'angoisse de connaître leur sort avant le jugement dernier et leur exécution finale dans l'étang de feu où ils seront entièrement consumés.

Ils seront consumés dans l'étang de feu mais seulement après le jugement dernier : Apocalypse 20 :14-15 Puis la mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu. C'est la seconde mort, l'étang de feu. Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu.


Le rejet par la seconde mort dans l'étang de feu, sera cette fois définitive car « Olam » ou intemporelle. Selon toute vraisemblance elle sera immédiate et de laquelle on ne survit, ni ne ressuscite jamais !

Résumé de ce que dit la Bible

- La Bible dit que le jugement dernier n'a pas encore eu lieu.

- En revanche elle dit que ceux qui étaient sont ou seront du mauvais coté du séjour des morts sont dans une terrible inquiétude du jugement. Inquiétude qui les tourmente comme un feu dévorant.

- La Bible dit que ceux qui après le jugement dernier seront jetés avec la mort elle-même et la terre actuelle dans le feu, y seront consumés définitivement le « Olam ou non temps » décidé par Dieu en tout Amour, Miséricorde, Justice et Souveraineté.


Il ne s'agit donc aucunement d'une éternité horlogère de souffrances !


Toutefois nous observons, que le mot « olam » se termine par la lettre « Men » qui a la valeur numérique de 40. Ce nombre est signalé par les Écritures comme la période de temps nécessaire pour mener à bien un processus jusqu'à sa fin.

Exemples : Quarante ans dans le désert, une génération dure quarante ans, le déluge a duré quarante jours, Moïse a médité sur le Mont Sinaï pendant quarante jours, et ainsi de suite. Il se pourrait donc sans en faire une doctrine que le chiffre 40 nous indique la durée de la consumation de l'étang de feu. 


Dieu ne souhaite pas nous en dire plus.


1 Jean 4:18  La crainte n'est pas dans l'amour, mais l'amour parfait bannit la crainte car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n'est pas parfait dans l'amour.

Que dit la Bible pour éviter tout ce qui précède ?

Elle affirme ceci :

Ezekiel 18 v 20 à 22 L'âme qui pèche, c'est celle qui mourra. Le fils ne portera pas l'iniquité de son père, et le père ne portera pas l'iniquité de son fils. La justice du juste sera sur lui, et la méchanceté du méchant sera sur lui. Si le méchant revient de tous les péchés qu'il a commis, s'il observe toutes mes lois et pratique la droiture et la justice, il vivra, il ne mourra pas. Toutes les transgressions qu'il a commises seront oubliées ; il vivra, à cause de la justice qu'il a pratiquée.


Psaumes 34:22 L'Eternel délivre l'âme de ses serviteurs, Et tous ceux qui l'ont pour refuge échappent au châtiment.


En parlant du Messie elle dit aussi :

Esaïe 53:5  Mais il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités ; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.


Au sujet de l'état d'esprit des enfants de Dieu elle dit :

Romains 6 : 23   Car le salaire du péché, c'est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.


Puis Dieu créera les nouveaux cieux et la nouvelle Terre (ou Paradis)


Apocalypse 2:7  A celui qui vaincra je donnerai à manger de l'arbre de vie, qui est dans > le paradis <3857 paradeisos grec = paradis> de Dieu.


2 Pierre 3 :13  Mais nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle Terre, où la justice habitera).


Malachie 4 : 3  Et vous foulerez les méchants car ils seront comme de la cendre Sous la plante de vos pieds, Au jour que je prépare, Dit YHWH (l'Eternel) des armées.


Pourquoi les méchants seront-ils comme de la cendre sous les pieds de ceux qui seront sur la nouvelle Terre et sous les nouveaux cieux ?

Simplement parce que l'étang de feu que certains nomment l'enfer se déroulera comme nous l'avons démontré lors de la destruction de notre Terre, dans l'Olam (le non temps) décidé par Dieu.


Conclusion


La Souveraineté, la Justice, la Miséricorde et l'Amour de Dieu sont sans limite et donc insondables


L'équipe de Cantique de l'Olivier Franc




  

Sortir d’Egypte

Ou

Le difficile chemin vers le retour aux sources de l’Evangile


Pierre Desbordes 13 septembre 2018


Au travers des péripéties traversées par le peuple d’Israël, le livre de l’Exode met en lumière les leçons spirituelles indispensables sur le difficile passage de l’état d’esclave à celui d’hommes et de femmes spirituellement libérés des contraintes physiques, psychologiques et structurelles que l’esprit du monde impose.


Lisons ensemble ce passage d’Exode 1 : 1 à 22 Or, voici les noms des fils d'Israël qui vinrent en Égypte avec Jacob. Ils y vinrent chacun avec sa famille. Ruben, Siméon, Lévi et Juda, Issacar, Zabulon et Benjamin, Dan et Nephtali, Gad et Asser. Toutes les personnes issues de Jacob étaient soixante et dix; et Joseph était en Égypte. Or Joseph mourut, ainsi que tous ses frères, et toute cette génération.

Verset 7 Et les enfants d'Israël s'accrurent et foisonnèrent, et se multiplièrent et devinrent très puissants; et le pays en fut rempli.

Verset 8 à 10Mais il s'éleva sur l'Égypte un nouveau roi, qui n'avait point connu Joseph. Et il dit à son peuple: Voici, le peuple des enfants d'Israël est plus grand et plus puissant que nous;

Verset 10  Allons! Agissons prudemment avec lui, de peur qu'il ne s'accroisse, et que s'il arrive quelque guerre, il ne se joigne aussi à nos ennemis, ne combatte contre nous, et ne monte hors du pays.  Ils établirent donc sur lui des chefs de corvées, pour l'accabler par leurs travaux; et il bâtit pour Pharaon des villes de munitions, Pithom et Ramsès. 

Verset 12 Mais plus ils l'accablaient, plus il multipliait et se répandait; et ils prirent peur des enfants d'Israël.  Et les Égyptiens firent servir les enfants d'Israël avec rigueur;  Et ils leur rendirent la vie amère, par un rude travail à l'argile et aux briques, et par toutes sortes de travaux des champs, ainsi que tous les services qu'ils leur imposaient avec rigueur. Le roi d'Égypte parla aussi aux sages-femmes des Hébreux, dont l'une s'appelait Shiphra, et l'autre Pua,  Et il dit: Quand vous accoucherez les femmes des Hébreux, et que vous les verrez sur les sièges, si c'est un fils, vous le ferez mourir; mais si c'est une fille, qu'elle vive. Mais les sages-femmes craignirent Dieu, et ne firent pas ce que le roi d'Égypte leur avait dit; et elles laissèrent vivre les garçons.  Alors le roi d'Égypte appela les sages-femmes, et leur dit: Pourquoi avez-vous fait ainsi, et avez-vous laissé vivre les garçons?  Et les sages-femmes répondirent à Pharaon: C'est que les femmes des Hébreux ne sont point comme les Égyptiennes, car elles sont vigoureuses; avant que la sage-femme arrive auprès d'elles, elles ont accouché.  Et Dieu fit du bien aux sages-femmes; et le peuple se multiplia et devint très nombreux. Et parce que les sages-femmes craignirent Dieu, il fit prospérer leurs maisons.  Alors Pharaon donna cet ordre à tout son peuple: Jetez dans le fleuve tous les fils qui naîtront, mais laissez vivre toutes les filles

Verset 21  Et parce que les sages-femmes craignirent Dieu, il fit prospérer leurs maisons.

Verset 22  Alors Pharaon donna cet ordre à tout son peuple: Jetez dans le fleuve tous les fils qui naîtront, mais laissez vivre toutes les filles.


Un peu de vocabulaire :

Le mot Exode comme celui de la Genèse ne sont pas des mots Hébreux, mais des mots d’origines Grec ! Genèse se traduit par « commencement » mais son nom hébreu est « Béréshit » qui se traduit par « en tête »  Exode se traduit par « Sortir » mais son nom hébreu est « Shémot » qui se traduit par « Les noms » d’après les premier mots du livre « voici les noms.

Nous devons donc noter que le nom de chaque livre de la Bible, évoque un thème central, duquel découle un principe utile pour comprendre la volonté de Dieu !

La Genèse nous parle de la création parfaite de Dieu, puis de la chute de l’homme et du choix d’un peuple au travers d’un homme Abraham. Le thème principal en est : L’Election du peuple d’Israël pour le salut du monde.

Exode a comme thème principal : L’erreur ou la chute d’une famille de ne pas suivre les ordonnances de Dieu, puis l’esclavage de l’idolâtrie, la délivrance par la rédemption.

Le parcours humain est donc toujours le même chute, repentance et rédemption.


Le début et la fin de chaque livre ont eux aussi leurs importances !


En Genèse, nous commençons l’histoire, par le jardin d’Eden, dans lequel nos premiers parents vivaient en parfaite harmonie avec Dieu. Puis l’histoire qui se termine en Genèse 50 :26 ou nous lisons ces mots : Joseph mourut, âgé de cent dix ans. On l'embauma, et on le mit dans un cercueil en Egypte. Son cercueil ne fut pas inhumé comme il se devrait en Canaan mais en Egypte. 

Ainsi la Genèse nous décrit la vie des hommes qui commence en parfaite harmonie avec Dieu et termine par la mort de Joseph dans un cercueil inhumé au mauvais endroit, en Egypte ! 


Ceci nous donne largement à réfléchir sur nos parcours personnels

Combien de grandes destinées se sont terminés par des échecs cuisants ?

Combien de projets ambitieux sont tombés à l’eau alors qu’ils étaient sur le point de réussir ?

Combien d’épreuves se sont infligés à eux-mêmes des hommes trop orgueilleux ?

Combien de dirigeants ont conduit leurs brebis à la ruine à cause de leur mégalomanie ?

Pourtant le succès serait tout proche de nous si nous voulons bien tendre l’oreille vers Dieu. En Eden et avant la chute, nos ancêtres Adam et Eve demandaient conseil à Dieu sur toutes les actions à entreprendre, Dieu les conseillait et tout réussissait parfaitement.

Le diagnostique des défaites humaines est donc toujours le même : orgueil, suffisance et manque de communion avec Dieu ; en d’autres termes la chute !


Les yeux de la chaire ou ceux de l’esprit


Dans un projet humain les premières impressions ne sont pas toujours les bonnes !


Quand les fils de Jacob et leurs familles sont descendus en Egypte, ils ont été très bien reçus.

Leur frère Joseph était le premier ministre d’Egypte, ce qui pouvait offrir des opportunités…

Nourriture, beau pays, eau en abondance, un frère bien placé…  Tout pour réussir !

Sans se poser plus de question, ils se sont établis à Gochen et la vie facile leur a fait oublier le pays de Canaan et remettre à plus tard les promesses de Dieu !

Tout s’est bien passé pour eux, tant que Joseph était vivant. Ce qui dura entre 75 à 80 ans.


Pourquoi tout s’est-il bien passé avec les Egyptiens ? 

La raison en est simple ; ils ne dérangeaient personne, parce qu’ils n’étaient qu’une seule et unique famille de soixante dix personnes ! Genèse 46:27 Le total des personnes de la famille de Jacob qui vinrent en Egypte était de soixante-dix.

Aussi longtemps qu’ils étaient peu nombreux et qu’ils restaient sans influence véritable sur la vie des Egyptiens, les hébreux ne dérangeaient personne !


      Nous avons maintenant un schéma parfait de la vie de l’église locale

Un choix entre l’Egypte ou Canaan

Entre changer le monde ou s’adapter au monde


Marc 7 : 8  Jésus Dit aux Pharisiens : Vous abandonnez le commandement de Dieu et vous observez la tradition des hommes.

Soyons honnêtes, les pharisiens n’avaient pas de mauvaises intentions en établissant ces traditions qui leur paraissaient utiles. Ils étaient zélés, scrupuleux, mais Il leur manquait la révélation que Christ nous a apportée sur les écritures et en nous interdisant de rajouter ou d’enlever quoi que ce soit de la Parole de Dieu. Avec Yeshoua (Jésus) et son Evangile de la Grâce, pour les pharisiens c’en était trop ! C’était remettre en question leur héritage culturel, toutes leurs prérogatives et pire encore leurs positions honorifiques de Rabbins…


Les Chrétiens dans le monde sont exactement à l’image d’Israël en Egypte !


Aussi longtemps qu’une église demeure dans la tradition, elle est soutenue !

Aussi longtemps qu’une église reste dans le système du monde, elle peut dormir tranquillement !

Aussi longtemps qu’une église ne fait rien qui dérange les autres églises, pas trop de problème !


Mais si l’église locale est bien vivante, se réformant en permanence, pour revenir aux racines de l’Evangile et répond positivement à l’appel du Saint-Esprit, elle se développe alors par sa puissante vie et commence très  naturellement à déranger ! En ajoutant que si l’église étudie régulièrement les prophéties et attend de manière effective et pratique le retour de Seigneur ; les bornes seront largement dépassées pour la majorité du monde qui se dit chrétien, pour ses autorités qui la qualifieront de fondamentaliste ou de secte et pour le grand public en général.

Etant par nature hostiles à toute « réforme* » certains se plaindront de tout changements, limiteront ce retour aux racines de l’olivier franc ou quitteront l’église.

* Le mot Latin « Réformare » signifie « retour aux sources » et non pas changer dans le sens d’améliorer.


C’est l’évidence

La présence de véritables enfants de Dieu dérange l’ennemi, au plus haut point !


Pour l’enfant de Dieu amoureux de la vérité, le rejet sera identique à celui des églises vivantes !

Si vous cherchez constamment la vérité sur les pratiques du christianisme.

Si vous vous interrogez sur des traditions qui n’ont aucun fondement biblique.

Si vous puisez dans les racines de l’olivier franc (Romains 11)

Alors les instances dirigeantes commenceront par vous ignorer, puis elles vous ostraciseront.

Les « convertis » non à Christ mais à leurs doctrines d’hommes, vous combattront avec virulence !

Vous serez marginalisés, ridiculisés ou définitivement exclus.


Il faut avoir beaucoup de courage pour être un enfant de Dieu et tenter de ressembler à Christ !

YHWH (L’Eternel) ne fait jamais de compromis avec le monde et avec Satan !

Il ne transige pas avec sa parole. Il n’est pas un Dieu de négociation entre des opinions diverses, Il ne change pas ses paroles pour les mettre au goût du jour, pour s’adapter au monde moderne.

Il est Bon et Miséricordieux, Lent à la colère, mais Intransigeant sur la vérité !

C’est pourquoi Dieu béni et donne de sa puissance à tous ceux qui respectent ses paroles et les mettent en pratique. Aux combattants de la vérité !


Verset 7 : Et les enfants d'Israël s'accrurent et foisonnèrent, et se multiplièrent et devinrent très puissants; et le pays en fut rempli.


Féconds certes, mais à partir de cet instant les hébreux furent persécutés !

Et plus ils étaient persécutés, plus ils étaient bénis par Dieu !


Verset 8 à 10 Mais il s'éleva sur l'Égypte un nouveau roi, qui n'avait point connu Joseph. Et il dit à son peuple: Voici, le peuple des enfants d'Israël est plus grand et plus puissant que nous;

Allons! Agissons prudemment avec lui, de peur qu'il ne s'accroisse, et que s'il arrive quelque guerre, il ne se joigne aussi à nos ennemis, ne combatte contre nous, et ne monte hors du pays.

 

Ce passage nous montre, que si nous avançons fidèlement avec le Seigneur, certes nous multiplierons, mais nous générons beaucoup de monde, qui chercheront à nous faire taire.


Jean 15:20  Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite : Le serviteur n'est pas plus grand que son  maître. S'ils m'ont persécuté, ils vous persécuteront aussi…


Dieu veut des enfants militants, qui prennent la place que Dieu veut leur donner !


Pour bien comprendre le livre de l’Exode

Il faut aussi bien connaître l’Egypte

Et savoir que toute la région du moyen Orient avait, tout comme aujourd’hui, des problèmes d’eau. Un seul pays ne subissait pas ce problème ; l’Egypte qui était un pays à part car un fleuve l’arrose en permanence. En réalité l’Egypte est le Nil et le Nil est l’Egypte !


Vers où regardez-vous ?

Les autres peuples qui manquaient d’eau, regardaient en haut, vers le ciel pour attendre la pluie.

Alors que les Egyptiens regardaient en bas vers le fleuve qui ne tarissait jamais ! Ceci a provoqué chez ce peuple idolâtre une indépendance totale vis à vis du ciel et de Dieu !

Ils ont fini par adorer leur fleuve comme le dieu Hâpy.

Ne vous y trompez pas, cette même idolâtrie existe encore aujourd’hui. Elle s’appelle la sécurité dans l’abondance de biens !


Les idoles du matérialisme des pays riches, qui portent les noms :


D’assurances Sociales, automobiles, décès, obsèques etc. (Tout est assuré !)

De sécurité, de ne pas mourir de faim, d’être protégés !

De sécurité sanitaire, d’être automatiquement et gratuitement bien soigné dans nos hôpitaux !

Protection juridique, au cas où nous aurions un différent avec quelqu’un d’autre.

Même nos loisirs sont organisés : Télévision, chèque vacances, congés payés  etc.

Assurance chômage et pour les fonctionnaires, emploi a vie ! Aucun imprévu…

Qu’il pleuve ou non c’est la même chose, nous avons tout ce qu’il nous faut !

Tous nos besoins essentiels sont pourvus : Nourriture, santé, sécurité, plaisirs, tout est là !


Mais les occidentaux et particulièrement les Français sont devenus les esclaves de leur propre protection !


L’illusoire protection qui nous rend matériellement indépendant de Dieu !

C’est une situation très dangereuse pour notre foi !


Inutile de s’étonner de la foi des africains, qui ont un cœur bien mieux disposé pour Dieu que la plupart des occidentaux. La raison en est simple : Ils ont beaucoup plus peur et faim que nous !


Le fleuve était devenu le Dieu des Egyptiens et de certains hébreux !


Exactement comme le monde actuel, lui aussi fasciné par le matérialisme et la puissance sans limite de l’oligarchie mondiale qui tente de construire des pyramides financières pour l’éternité !

Nous vivons comme si le monde n’avait pas de fin, comme si la mort n’existait pas !

Nous dépensons des fortunes pour découvrir la vie sur d’autres planètes, au lieu de s’occuper de ceux qui ont faims !

Nous formons des projets PHARAONIQUES qui n’apportent pas le bonheur.


L’esprit de Mammon* est partout, même chez certains Chrétiens. Évoquer le retour éventuel de Christ, provoque une certaine gène. Certains vous diront qu’eux aussi l’attendent, mais il est certain que l’important pour ces derniers, c’est le temps présent, l’activité, l’ambiance, l’amitié, le confort douillet et sans surprise de trop d’églises « modernes ».

Les gens vivent comme s’ils ne devaient jamais mourir et quand un enfant de Dieu évoque l’idée d’un jugement de Dieu ou de l’éternité, ils éludent rapidement la conversation, parce qu’ils ne veulent pas que leurs vieilles habitudes, traditions et leur bonheur factice en soient troublés !


Mais la Bible dit à ces personnes : Luc 12:20 : Insensé ! Cette  nuit  même ton âme te sera redemandée; et ce que tu as préparé, pour qui cela sera-t-il ?


Elle nous dit aussi : 1 Thessaloniciens 5:2 et 3  Car vous savez bien  vous-mêmes que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. Quand les hommes diront : Paix et sûreté ! Alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n'échapperont point.


* Mammon « richesse » serait un mot d'origine araméenne, personnifiée en divinité à laquelle des hommes voueraient leurs vies.


Dieu forme ses combattants !


Ceux qui ont l’habitude de vivre dans le coton, n’ont souvent pas la force nécessaire pour faire grand chose et encore moins pour le combat ! L’esclavage des hébreux en Egypte a transformé ce peuple, en une armée d’hommes solides, habitués à souffrir et à résister ! Un peuple capable de conquérir avec l’aide de Dieu, le pays de Canaan !


Nous avons là un principe de bénédiction : Dieu fait parfois des miracles instantanés, mais seulement quand cela est nécessaire ! 


Au travers d’épreuves, Dieu forme ses combattants à la stature de « plus que vainqueur ! »

Souvent Il béni aux travers de nos propres forces, de nos dons ou nos propres efforts, mais parfois aussi au travers de nos défaites, de nos erreurs que Dieu permet dans le But de nous faire grandir !


Proverbes 12:27  le précieux trésor d'un homme, c'est l'activité.

2 Timothée 2:6  Il faut que le laboureur travaille avant de recueillir les fruits.


Dieu savait qu’Israël aurait à affronter les armées d’Amalek et des géants cananéens.

Il a donc permit qu’Israël subisse l’Egypte pour en faire un peuple d’hommes forts !


Job 36:15  Mais Dieu sauve le malheureux dans sa misère, Et c'est par la souffrance qu'il l'avertit.


Et nous trouvons là une autre leçon :

Dieu permet quelquefois que certains individus soient éprouvés, pour que le peuple tout entier soit béni !  Et il y a une autre raison très précise en Genèse 15 : 15 Dieu dit à Abraham  Toi, tu iras en paix vers tes pères, tu seras enterré après une heureuse vieillesse. A la quatrième génération, ils reviendront  ici ; car l'iniquité  des Amoréens n'est pas encore à son comble.

Le péché des Amoréens n’était pas encore à son comble !


Matthieu 13:33 : Dieu laisse le levain aller jusqu’au bout de sa fermentation et il laissera  le péché aller jusqu’au bout de son iniquité avant d’y mettre un terme. Quand le monde sera complètement dans l’iniquité, Christ viendra juger et condamner ce monde destiné à l’étang de feu !


Et nous avons là un nouveau principe Divin

YHWH (L’Eternel) ne combat pas ses ennemis quand ils sont encore faibles. Il attend pour les vaincre qu’ils soient au sommet de leur puissance et de leur force. C’est quand l’ennemi se croit invincible que Dieu l’écrase pour sa plus grande gloire.


Les stratégies militaires de l’ennemi


Verset 10  Pharaon a dit : Agissons prudemment avec lui, de peur qu'il ne s'accroisse, et que s'il arrive quelque guerre, il ne se joigne aussi à nos ennemis, ne combatte contre nous, et ne monte hors du pays.


Attention ! L’ennemi agit prudemment avec les enfants de Dieu, ses attaques sont le plus souvent extrêmement sournoises. Parfois elles se cachent sous le visage d’une apparente bonne action, d’un projet pour Dieu ou d’un homme intègre.

Encore une foi attention ! Satan veut nous garder dans son monde. Il ne veut surtout pas que nous échappions à ses griffes, que nous quittions cette terre avec le Seigneur ! C’est pourquoi Satan fait tout ce qu’il peut, pour empêcher l’Eglise et les enfants de Dieu de suivrent le véritable Evangile, de se multiplier et de porter du fruit !

Mais la parole de Dieu nous dit ceci : Matthieu 16:18  je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne  prévaudront point contre elle.

Elle dit aussi : Exode 12:31  Dans la nuit même, Pharaon appela Moïse et Aaron, et leur dit : Levez -vous, sortez du milieu de mon peuple, vous et les enfants d'Israël. Allez, servez l'Eternel, comme vous l'avez dit.

Tuer les combattants


Verset 22  Alors Pharaon donna cet ordre à tout son peuple: Jetez dans le fleuve tous les fils qui naîtront, mais laissez vivre toutes les filles.


Nous avons ici une image classique des attributs masculin et féminin. Sans notion de valeur et sans en faire une généralité, la femme est par nature plutôt protectrice et stable, nous la comparerons à un bouclier, et l’homme plutôt agressif et mobile comme une épée. Ainsi nous avons dans ce verset, une stratégie de l’ennemi parfaitement bien pensée. En matière militaire Il faut dans un premier temps éliminer les commandos de combattants. Car dans un second temps, les défenseurs succomberont facilement par manque de vivres. C’est pourquoi l’ennemi s’attaque en premier lieu aux combattants mobiles de la parole de Dieu, aux évangélistes militants du retour aux sources de la parole de Dieu, aux chercheurs de vérité, aux pasteurs itinérants. Inutile pour Satan de combattre l’arrière garde bien installée dans les places fortes et parfaitement immobile dans le confort de l’intendance.


Très intelligemment, Satan étrille les combattants de Dieu, il endort de traditions ceux qui aiment le confort, il trompe ceux qui n’ont pas l’amour de la vérité. Quand il le peut, il promeut certains in convertis à la tête de mouvements chrétiens, pour mieux les contrôler.

Mais rassurons-nous, malgré les stratégies de Pharaon, le peuple d’Israël a quand même quitté l’Egypte. C’est pourquoi soyons sûr, que la Puissance du Saint-Esprit est sans commune mesure supérieure aux stratégies de Satan !


Les plans de rédemption de Dieu sont donc irrévocables


Souvenons-nous de cet exemple : en 1949 il y avait près d’un million de Chrétiens en Chine, puis il y a eu le communisme avec ses répressions brutales et ses mise à mort d’enfants de Dieu pendant 50 ans ! Aujourd’hui il y a près de 50 millions de Chrétiens en Chine !

Satan ne peut, ni arrêter, ni ralentir la puissance de Dieu !


Verset 12 Mais plus ils l'accablaient, plus il multipliait et se répandait; et ils prirent peur des enfants d'Israël. 

L’idée de Pharaon était de tuer tous les garçons dès leurs naissances, mais les sages-femmes eurent craintes de Dieu  et deux choses sont arrivées. Dieu a béni les sages femmes ! Verset 21  Parce que les sages-femmes  avaient eu la crainte de Dieu, Dieu fit prospérer leurs maisons. Et le peuple d’Israël a multiplié !


Conclusion de notre étude

Si nous avons l’amour de la vérité pour être sauvés. Si nous n’avons pas peur de prendre position pour Christ, d’annoncer l’Evangile de la grâce, de nous repentir en nous réformant de toutes les scories des traditions et de crier haut et fort que le royaume de Dieu est proche, nous serons sans aucun doute persécutés, rejetés ou plus simplement ridiculisés.  


Mais notre persécution sera la preuve de notre libération.


Jean 15:20  S 'ils m'ont persécuté,(nous dit Jésus) ils vous persécuteront aussi


C’est pourquoi Dieu bénira notre action, nos fruits et notre foyer !

Voilà ce que nous enseigne l’histoire d’Israël : Se libérer, amener des âmes à Christ à un prix, que nous devons accepter de payer pour devenir de bons et loyaux serviteurs de YHWH (l’Eternel) !

Sortez

Il faut aussi se rappeler que 4/5eme des hébreux qui étaient esclave en Egypte, ne résistaient pas à leurs oppresseurs et ne voulaient partir dans le désert avec Moïse. Nous avons ici un autre principe, qu’il a suffit de la résistance d’une minorité, pour transgresser et renverser la loi égyptienne qui punissait de mort celui qui tuait un agneau sans l’autorisation et les rituels des magiciens d’Egypte. Car l’agneau était la représentation du dieu Khnoum.


Une minorité d’hommes résolus peut ébranler et même déplacer des montagnes spirituelles.

Car la liberté se décrit en plusieurs principes : Celui de la liberté de circulation, celui de la liberté de pensée, celui de la liberté de chercher la vérité, celui de la liberté de s’exprimer, et celui de la liberté des sentiments.

Posons-nous cette question : Notre Liberté d’enfant de Dieu dans tous ces aspects n’est-elle pas en partie limitée par nos circonstances ?

Galates 5:1  C'est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et  ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude.


Sortez donc de Babylone ou de l’Egypte


Apocalypse 18:4  Et j'entendis du ciel une autre voix  qui disait : Sortez du milieu d'elle (Babylone l’Egypte), mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n'ayez point de part à ses  fléaux.


Psaume 105 versets 43 à 45 Il fit sortir son peuple dans l'allégresse, ses élus au milieu des cris de joie. Il leur donna les terres des nations et ils possédèrent le fruit du travail des peuples, Afin qu'ils gardassent ses ordonnances, et qu'ils observassent ses lois. Louez YHWH !


L’équipe de Cantique de l’Olivier Franc